vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Le paiement, par la CCOG, de frais d’avocats de Léon Bertrand et Augustin To-Sah-Be-Nza dans l’affaire des pots de vin et marchés truqués : «des décisions irrégulières» pour la Chambre régionale des comptes

Le paiement, par la CCOG, de frais d’avocats de Léon Bertrand et Augustin To-Sah-Be-Nza dans l’affaire des pots de vin et marchés truqués : «des décisions irrégulières»  pour la Chambre régionale des comptes
Il était une fois une communauté de communes à l'Ouest... (1er volet)

Dans son rapport, la Chambre régionale des comptes aborde aussi le cas de « la protection fonctionnelle accordée au directeur général des services», Augustin To-Sah-Be-Nza. « Le conseil communautaire avait précédemment accepté une prise en charge de la protection fonctionnelle, à hauteur de 60 000 € des notes d’honoraires et de frais de déplacement liés au contentieux en première instance du directeur général des services, mis en cause dans la même affaire.» , celle des pots de vin et marchés truqués de la CCOG, rappellent les magistrats financiers. « Après un refus opposé en 2013 à sa demande de prise…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3 4

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Moa

    Merci de suivre cette affaire de la CCOG ! Suivez vous aussi l’affaire dite Fowell ?

  • raf973

    Franchement, ils devraient avoir honte. En tant que citoyens qui veille à ce que ses impôts soient bien utilisés, j’espère sincèrement qu’ils auront à rembourser ces sommes. C’est lamentable ce genre de comportement. Qu’ils assumes ce qu’ils ont fait et qu’ils cessent de se moquer des citoyens mais je fait confiance à la justice.
    En plus l’un a été logé gratuitement et on lui a même offert un bijou en sortant …
    Mon argent ne doit pas servir a cela et ils en ont certainement « gagné » assez pour payer leurs frais d’avocat.
    S’ils n’avaient pas été reconnu coupable ce serait discutable, mais ce n’est pas le cas, donc ils DOIVENT rembourser cet argent à la collectivité, point barre !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Cluster de légionnaires basés à Camopi atteints par le Covid-19, légionnaires positifs à Kourou, l’armée en Guyane répond en partie mais esquive encore certaines questions

Nous avons adressé vendredi après-midi (à la demande de la cellule communication du commandement supérieur des Forces armées en Guyane qui ne semble pas avoir souhaité une interview de vive voix...

Saint-Georges, cluster de Guyane

Saint-Georges de l'Oyapock à la frontière du Brésil, seule commune encore confinée en Guyane, est «le» foyer épidémique actuel du territoire. La Guyane est au stade 2 de la diffusion du ...

Covid-19 : 6ème mort à Oiapoque, un homme de 37 ans, l’Etat d’Amapá proche des 10 000 cas !

Il y a maintenant 9 602 cas confirmés de Covid-19 et 9 418 en attente de résultats d'analyse dans l'Etat brésilien de l'Amapá voisin de la Guyane, a annoncé dimanche après-midi le site du ...

Incivilités, fêtes, violences urbaines et à l’encontre des forces de l’ordre pendant la seconde partie du confinement : la liste du préfet !

Dans l'affaire de la requête de la Ligue des droits de l'homme contre un arrêté du préfet portant mesures de prévention et restrictions dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19...

Philippe Descola : « Il y a une extraordinaire carence » de la France à l’égard des peuples autochtones

L'anthropologue Philippe Descola, disciple de Claude Lévi-Strauss et titulaire de la chaire d'anthropologie de la nature au Collège de France de 2000 à 2019, a accepté de répondre à Guyaweb sur ...

Covid-19 : 34 cas positifs confirmés pour la base militaire de Camopi jeudi matin

C'est une information glissée discrètement dans le bulletin épidémio de Santé publique France et que l'on peut interpréter comme suit : 34 militaires de la Légion basés à Camopi dont ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube