Mercredi 22 Mai

La résolution portant sur la représentation des peuples autochtones adoptée dans la douleur par le Congrès des élus

La résolution portant sur la représentation des peuples autochtones adoptée dans la douleur par le Congrès des élus

30 voix pour, 27 contre et 5 abstentions. La résolution portant sur la représentation des peuples autochtones au sein de la future collectivité autonome dans le cadre du projet d’évolution statutaire a été adoptée d’une courte majorité par les élus guyanais réunis en Congrès ce samedi 13 avril. Le texte défendu par les autorités coutumières amérindiennes est passé sans modification mais sans consensus non plus au sein d’une classe politique divisée, y compris sur la suite à donner au processus d’évolution institutionnelle porté depuis deux ans par la majorité Serville.   Applaudissements, cris de joie et embrassades. L’euphorie qui a…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

39 commentaires

  • Morvandiau

    Verra-t-on désormais le drapeau autochtone flotter au fronton de la CTG ?
    Le vote d’aujourd’hui montre qu’on en est encore très loin.
    Et le vote de la majorité n’est visiblement pas un vote en faveur des revendications autochtones, c’est un vote qui évite à cette majorité d’être désignée responsable du blocage du processus qu’elle a initié. Surtout que les demandes des autochtones sont parfaitement légitimes et conformes au droit international.
    D’ailleurs, en figurant sur le selfie avec Raoni et Macron il y a 15 jours, on voyait mal comment Serville aurait pu s’opposer à cette résolution.
    Quoiqu’il en soit, je n’ai pratiquement aucun espoir de voir cette résolution devenir réalité, mais on peut dire qu’elle a mis un bon coup de pied dans la fourmilière de l’invisibilisation des peuples autochtones.

  • Bello973

    En effet, si nous, la population, votons in fine contre ce projet d’évolution, vis-à-vis duquel les autorités autochtones ont aujourd’hui clairement et publiquement exprimé leur adhésion… Cette résolution, leur résolution, restera donc de facto lettre morte. Morvandiau, en anti-autonomiste convaincu, est donc d’emblée contre la concrétisation de cette résolution. Drôle de contradiction que de s’afficher comme défenseur de la cause des peuples autochtones, en s’opposant ouvertement au processus d’autonomie administrative auquel adhèrent et contribuent désormais leurs autorités.

  • Encore un bel exemple d’argumentation par l’absurde. Vous n’êtes pas d’accord avec moi donc vous êtes contre moi…sacré vous. Ben non, on peut imaginer qu’il y a mieux que ce qui a été voté aujourd’hui…

  • Bello973

    Quand nos députés se fourvoient en s’affichant aux côtés d’un clown racialiste, il faut le dénoncer et le déplorer… Quand ils sont au contraire à la hauteur des enjeux progressistes, aucune raison de bouder notre satisfaction.

    Petite leçon de morale du député Castor au conservatisme jacobin bien français qui accable nos élus de l’opposition et quelques autres:

    « On est dans un monde…même si on ne s’intéresse pas trop à la question autochtone, on voit ce qui se passe. On fait comme si on est offusqué de la notion d’avis conforme de personnes qui ont été minorisées, mises en minorité, massacrées, génocidées. Comme si ça nous pose un problème, on est outré…Mais vous imaginez l’avis conforme…On vit là-dedans tous les jours, avec un État qui nous impose tous les jours…Et on ne s’en offusque pas.

    Dans beaucoup de pays autour de nous, ils en sont même à avoir des ministères, où la question autochtones est intégrée en tant que ministère… Avec un ministre… Ou alors ils ont des institutions, par exemple tel que le Brésil avec la Funaï… Où vous avez des zones à côté de chez nous…Nos frères Palikur ils viennent de la zone de Wassa (phon.) de Curipi… C’est une réserve totalement autonome.

    Ce que je veux dire, c’est qu’on a un effort à faire, de s’élever et de dire…Il ne faut pas présenter cela comme quelque chose d’outrancier, de…Enfin, ce n’est pas un problème en réalité. Ça correspond à des dynamiques qui sont à l’échelle internationale. Dans les résolutions pour les COP, aujourd’hui on parle des autochtones. On peut pas traiter la question environnementale sans traiter la question autochtone. C’est reconnu à l’échelle planétaire. On parle de l’ONU, on parle de l’OIT, etc. Mais dans les COP,…pour ceux qui iront siéger à la COP de Bakou, pour ceux qui iront siéger à la COP de Bélem… C’est intégré. On va dire quoi quand on ira nous? On va dire, non, non, la question autochtone…? Non, elle est partout et elle s’impose partout, y compris avec des reconnaissances telles que le pape, qui intervient dans différents pays pour reconnaître,…parce que l’église a joué aussi un rôle dans l’histoire. Il faut consacrer dans un document la reconnaissance fondamentale, entre nous, entre guyanais, de la question autochtone… Alors, Boris tu as fait une proposition (d’amendement). Les autochtones eux ont dit: nous on veut maintenir le texte tel quel. Chaque élu va voter en son âme et conscience. Moi personnellement je vous le dis clairement, moi je vais voter pour un avis conforme. Tout simplement, au nom de l’histoire, au nom du génocide, au nom de la nécessité de réparer. Parce que moi je fais confiance à l’intelligence de tout de monde. Pour moi c’est ça l’essentiel. C’est l’acte fondateur que l’on doit voter aujourd’hui. »
    Député CASTOR – 13/04/2024

    (super chiant à retaper avec un streaming qui bug sans arrêt.…sans compter le phrasé erratique niveau scripte, quoique non dénué d’éloquence in vivo, de notre député… Vue l’heure tardive je n’ai relu qu’une fois, donc pardon d’avance pour les éventuelles fautes qui subsistent, pour ceux qui s’en formalisent…)

    Hé…Morvandiau. Les chamanes lui ont lavé le cerveau à ton « néo-colonialiste »… qui selon tes dires éprouve tant de haine envers les autochtones?

  • Bello973

    Simple énonciation factuelle gmangier. Dans le cadre de l’article 73, le droit français ne permet pas de « droit de véto » pour une quelconque assemblée autochtone. Impossible de l’envisager sans une évolution Institutionnelle adossée à une loi organique… Et encore, pas si simple.

    En comparaison de la coquille vide du GCC sur lequel l’Etat a la mainmise… une telle instance au travers de ce projet d’évolution est donc aujourd’hui la seule perspective existante en terme de prise en compte incontournable de la parole des autochtones, et c’est bien pour cela qu’eux y contribuent.

    « Ce document est le fruit d’accords, de compromis, nous avons déjà fait d’énormes pas car nous voulons contribuer au projet d’évolution statutaire. »

    Ceux qui iront contre cette mince perpective à laquelle les autorités autochtones adhèrent, iront donc également contre leurs aspirations… L’argument par l’absurde c’est plutôt de prétendre de façon rhétorique qu’il y a toujours mieux, sans jamais dire quoi, pour justifier cet immobilisme que les autochtones refusent eux aussi désormais. Être contre le changement de cadre institutionnel qui permettrait à cette résolution d’exister, c’est être de facto contre cette résolution réclamée par les autochtones…

    Il y a donc quelques défenseurs théoriques ou fantoches, de la cause autochtone qui vont maintenant devoir assumer leur antagonisme viscéral envers cette perspective d’évolution à laquelle les autochtones soutenus par une trentaine d’élus, ont fortement collaboré aujourd’hui…Je comprends que ce soit compliqué. Mais courage, Morvandiau lui a déjà commencé à poser les jalons du narratif, sur le complot des «créoles haineux»… Vous n’aurez qu’à expliquer à ses côtés aux autochtones, qu’ils se font berner…Que ce vote favorable et respectueux de leur résolution est une illusion, un piège…

  • Franck973

    Merci Bello973 pour la retranscription du discours de Castor. On voit une bonne analyse, de la cohérence et une bonne leçon d’histoire pour notre petit président. Oui, nous pouvons être fiers de nos députés !

  • Le problème c’est que ce n’est pas une leçon d’histoire. C’est un maelström de contre-vérités militantes de Castor. Après, retranscris sur internet, ça fait son effet…pas face à des chercheurs sur ces questions.
    Quant à mieux ? On peut préférer garder le même cadre institutionnel. C’est avant tout des postures militantes d’un côté comme de l’autre. Sauf que derrière vous y mettez systématiquement du jugement et du mépris si l’on est pas d’accord avec vous.
    Pour ma part, je pense que c’est une non question l’évolution mais qu’elle se pose face au manque d’investissements massifs de l’état. Mais c’est comme le populisme, ça séduit faute de mieux.

  • Bello973

    Pas de droit de veto pour les autochtones possible dans le cadre institutionnel actuel… Le mépris c’est plutôt de tout faire et de tout dire pour le leur refuser… Le paranno.

  • Ce que vous ne voulez pas entendre c’est qu’on peut avoir un autre point de vue. Pour ma part, je ne vois pas au nom de quoi un quelconque citoyen français (ce que sont les peuples autochtones) aurait droit à un veto sur un sujet quel qu’il soit. Au vu de ce que ça donne côté Canada ou Brésil, je ne suis vraiment pas convaincu de l’intérêt de droits spécifiques. Après, je plaide coupable sur la vision très jacobine (que voulez-vous, quatre générations de hussards noirs ne se balayent pas d’un coup et effectivement, je crois à un état fort et qui investit massivement dans le secteur public pour le bien public) de la chose mais effectivement, je préférerais que l’état investisse massivement en Guyane pour palier nombre de carences structurelles (santé, sécurité, enseignement, logement). Mais ça, c’est juste mon avis. Ce n’est ni bien ni mal, ni vrai ni faux. Au final, vous savez que vous pratiquez tout le temps l’argumentation ad hominem. Tel Monsieur Jourdain, vous le faites sans même le savoir au vu de la confusion de l’autre jour. Et au passage, « parano » c’est un seul « n ».

  • Bello973

    Votre point de vue s’entend parfaitement, mais vous nous sortez la carte « mépris » au moindre antagonisme. On jurerait entendre du mauvais Rimane hier lors du congrès, avec sa tirade puérile sur le manque de respect du préfet… Pour quelqu’un si prompt à traiter un journaliste de « grêlé », c’est assez futile… Détendez-vous, nul mépris le parannno…

  • Bello973

    Bon nombre d’élus locaux créoles (entre autres) ont d’ailleurs votre posture…Pour Morvandiau cela fait d’eux des « haineux ». Or, lorsque je lui fait une remontrance sur cette créolophobie excessive, c’est bien moi que vous venez accuser d’être méprisant. Pas très cohérent. Pourquoi le jacobinisme de créoles, rigoureusement identique au votre, serait-il une démonstration de haine ou de manque de considération les concernant? Vous avez une réponse pour justifier votre soutien tacite au point de vue de Morvandiau?

  • Bello973

    De rien Franck973… Quoique je ne partage pas totalement votre enthousiasme. Comme je l’ai dit, la séquence Kémi Séba ne fut franchement pas glorieuse. Sans diaboliser excessivement le type, c’est tout de même un sacré tordu (qui avait quand même traité Taubira de macaque). Donc c’est une faute morale et politique de s’afficher tout sourire aux côtés de ce genre de gourou racialiste.…Donc on va dire que la séquence et la défense du vote en faveur de la résolution autochtone, en plus du dernier combat contre la loi immigration… ça fait une petite moyenne.
    Plus prosaïquement, si la prestation de Castor fut très bonne hier au congrès…Celle de Rimane le fut nettement moins. La jeunesse sans doute… Castor lui aussi a mis beaucoup de temps à se départir de la posture « petit roquet », dans son mode d’expression. Le « je ne laisserai pas un préfet me mettre le pied sur le dos… » ou un truc dans le genre, de Rimane, c’était franchement au raz des pâquerettes. On croirait presque un dialogue de gmangier en croisade contre le taulier… Il faut vraiment que Rimane prenne un peu de hauteur. Mais bon, tout cela c’est de l’humain…

  • Encore un biais…je n’ai pas à justifier le point de vue de quelqu’un d’autre. Vous avez des lacunes argumentatives. Mais je comprends qu’ici ça fasse illusion. On peut dire la même chose pour des raisons différentes. Et ça n’en fera jamais un soutien. Arrêtez deux minutes de jouer les procureurs en carton pâte. Ajoutez autant de n que vous voulez. La vacuité demeure.

  • Morvandiau

    @Leparanoff
    En fait, attribuer des droits spécifiques aux autochtones, ce serait reconnaitre et préserver des modes de vie bien différents des occidentaux vivant sur le littoral.
    C’est ça ou bien l’assimilation larvée, et la perte de cultures, langues, histoires, traditions et connaissances absolument uniques et endémiques à cette terre.
    Avoir le droit de maintenir un mode de vie qui est différent de la population générale me semble être une revendication à laquelle la France est tout à fait capable de répondre comme elle l’a fait au cours de l’histoire récente pour d’autres sujets sociétaux sur le droit à la différence.
    Mais au delà de la préservation du mode de vie, la reconnaissance officielle des droits des PA apparait comme l’unique moyen de sanctuariser notre environnement dans l’intérêt supérieur de chacun de nous.
    Face à l’appétit des miniers, pétroliers, biopirates, agriculteurs de subventions, forestiers fumeurs de biomasse, et aussi de l’accaparement des terres, les droits des peuples autochtones sont LA solution.
    Et la première chose à faire, c’est la restitution foncière.
    La CTG qui avait promis d’œuvrer rapidement pour la restitution des 400 000ha par la création de l’EPCCE a apparemment d’autres priorités.
    Honnêtement, l’ambiance de néocolonisation qui règne chez nous n’est pas compatible avec un tel processus.
    Quand la quasi totalité des maires de Guyane vote contre la résolution autochtone, on comprend bien que l’idée d’une délimitation des terres autochtones – préalable indispensable à toute application éventuelle de cette résolution – est inconcevable pour la classe politique locale.
    Et si le sabordage du processus d’évolution statutaire est la seule solution pour bloquer la reconnaissance et sanctuarisation des terres autochtones, alors c’est certain que les élus s’y résoudront. Je pense que d’ailleurs, pour quelques uns, cette phase a commencé hier.
    Quand à ceux qui conçoivent la politique comme étant l’art de l’enfumage, de l’outrance et du mensonge, en faisant des discours de soutien à la cause autochtone, ils ne bloubloutent que ceux qui sont assez naïfs pour les croire.
    Les gens qui revendiquent la légitimité de tout le foncier Guyanais, d’une seule identité voir même d’une seule race, d’une seule langue, d’avoir le droit d’exploiter tout le sous sol, tout le pétrole (au point même d’aller soutenir Petrobras contre les autochtones au Brésil), de construire des routes pour désenclaver les zones minières, n’ont raisonnablement aucune crédibilité quand ils se présentent comme VRP des droits des peuples autochtones.

  • Bello973

    Vous comprendrez donc gmangier que votre argument consistant à sous-entendre que l’on cautionne ou idolâtre tout ce que dit FF, au prétexte de ne pas le critiquer systématiquement, relève bien d’une forme de rhétorique à deux balles…CQFD. Et évitez donc de vous hisser de façon si ostentatoire (Mais je comprends qu’ici ça fasse illusion) au-dessus de la mêlée. De nous deux c’est moi le prétentieux…Restez-donc à votre place.

  • Bello973

    « on comprend bien que l’idée d’une délimitation des terres autochtones – préalable indispensable à toute application éventuelle de cette résolution – est inconcevable pour la classe politique locale. »

    « Et si le sabordage du processus d’évolution statutaire est la seule solution pour bloquer la reconnaissance et sanctuarisation des terres autochtones, alors c’est certain que les élus s’y résoudront. Je pense que d’ailleurs, pour quelques uns, cette phase a commencé hier. »

    Le chasseur d’illuminati est de retour…

    Le seul souci dans la posture de Morvandiau c’est que sa pensée naturaliste paternaliste sue à grosses gouttes… Ce grand nostalgique du territoire de l’inini, de Vignon et de sa politique des homes indiens…est sur le registre de la conservation rédemptrice et protectrice, là où les peuples autochtones réclament juste une forme d’émancipation au sein de l’arène politique.

  • Bello973

    Ceci-dit gmangier…Je vous félicite donc de ne pas cautionner cette théorie complotiste de Morvandiau sur les « élus créoles haineux »…

  • Bello973

    Exemple totalement hypocrite d’Isabelle Patient, pour dénigrer le droit de véto autochtone. Elle reprend l’épisode de la CEOG en arguant qu’avec un droit de véto, les autochtones auraient pu empêcher un projet d’intérêt général. Or les habitants du village de Prospérité ont toujours dit qu’ils étaient favorables au projet de centrale, mais pas aussi près de leur village. Donc en imaginant un processus d’autorisation administrative soumis à ce véto…La seule conséquence aurait donc été que le projet soit repositionné à un endroit faisant consensus. Le pote à Macron derrière le projet, aurait juste eu à lâcher quelques ronds en plus… Au lieu de cela, on a effectivement une séquence « néocoloniale » avec la troupe qui débarque dans le village autochtone et affronte ses villageois sur le site. Un désordre social et une symbolique désastreuse, que l’on n’imaginait plus possible depuis le scandale et le drame de la grotte d’Ouvéa…

  • Morvandiau

    « Aujourd’hui c’est une journée historique, les masques sont tombés, on a vu qui ne voulait pas reconnaître notre existence, qui ne voulait pas reconnaître nos terres, qui ne voulait pas nous donner la voix que l’on mérite d’avoir sur nos terres. »
    Oui, mais cette euphorie (non collective) à la suite des résultat du vote cache mal le fait que c’est bien une majorité des élus de Guyane qui ne soutient pas les revendications pourtant légitimes des PA de Guyane.
    Comment ces peuples vont interpréter une telle opposition de la part d’élus, qui ont eu bien du mal à la justifier qui plus est ?
    Comment les discours de rupture avec un état qui refuserait les particularismes locaux, pourront ils être toujours audibles si chez nous ces particularismes sont farouchement rejetés ?
    Comment ne pas croire que ce vote, que je qualifierai de honteux par son grand éloignement de l’unanimité, va renforcer encore plus la défiance des autochtones vis à vis du pouvoir local ?
    Mais au final, cette résolution qui refuse en somme toute gouvernance autre que celle des concernés, n’était-elle pas la formulation du rejet d’un projet d’autonomie où aucune considération pour les peuples autochtones n’était montrée depuis le début ?
    Et maintenant, les élus pourfendeurs de l’État fondent-ils tous leurs espoirs dans ce dernier pour qu’il invoque l’inconstitutionnalité de la résolution autochtone afin de l’exclure du projet d’évolution statutaire ?
    La suite ne va pas manquer de piquant !

  • Bello973

    « cette euphorie (non collective) à la suite des résultat du vote cache mal le fait que c’est bien une majorité des élus de Guyane qui ne soutient pas les revendications pourtant légitimes des PA de Guyane. »

    Morvandiau nous joue donc les neuneus, en faisant mine de ne pas comprendre qu’une majorité des élus locaux, dont pas mal de créoles, ont bien clairement soutenu samedi, les revendications autochtones portées par leur résolution non remaniée, approuvée à la majorité.

    La citation liminaire que Morvandiau reprend, mais escamote sciemment, disant bien ensuite ceci: « …Mais on a vu aussi qui nous a soutenus et c’est passé ! On n’a pas plié, on ne s’est pas trahis. On a de quoi être fiers aujourd’hui » (Christophe Pierre)

    Toutefois, impossible pour Morvandiau d’admettre qu’une majorité d’élus, dont beaucoup de créoles, ont donc bien soutenu la demande stricte des autochtones. Le représentant des peuples autochtones le dit lui clairement. Mais Morvandiau en bon paternaliste façon papa Vignon, parle une fois de plus à leur place (invisibilation) pour soutenir le contraire et insinuer l’idée du complot des élus locaux (en visant on le sait les créoles).

    « Mais au final, cette résolution qui refuse en somme toute gouvernance autre que celle des concernés, n’était-elle pas la formulation du rejet d’un projet d’autonomie où aucune considération pour les peuples autochtones n’était montrée depuis le début ? »

    Morvandiau là aussi, parle et pense à la place des autochtones, qui eux affirment clairement qu’ils adhèrent au projet d’autonomie. Il nie totalement leur point de vue et en invente un tout autre en leur nom. Mieux, insidieusement, ils les traitent presque de débiles, en expliquant qu’ils ont donc passé une année à pondre une résolution s’inscrivant pleinement dans ce projet d’autonomie (pas de droit de véto possible sans elle)…Mais qu’en réalité leur résolution serait à l’exacte contraire: « la formulation du rejet d’un projet d’autonomie »… Ces sots, selon l’insinuation en creux de Morvandiau, ne savent donc pas ce qu’ils font et écrivent… Paternalisme primaire, à minima et pour rester dans l’euphémisme, véhiculant l’idée de grands enfants bêtas incapables de la moindre réflexion construite…formulant une résolution sans vraiment savoir eux-mêmes ce qu’elle signifie . Chapeau bas! Papa Vignon aurait été très très fier…

    Et comme Morvandiau sait aussi que le principe de l’avis conforme (permettant le véto) des autochtones est totalement inédit dans la constitution (les kanaks ne disposant pas d’un tel droit) et ne sera donc pas si simple à obtenir…Il nous explique donc que si in fine le conseil constitutionnel refuse cette disposition, ce sera quand même bien, de toute façon, de la faute des « élus locaux haineux »…qui au fond ont joué au poker-menteur en adoptant une résolution, tout en espérant qu’elle soit en fait rejetée par le CC… C’est toute la puissance de Morvandiau, lui sait lire dans les âmes de ces « élus locaux haineux » et fourbes…Ces esprits simples sont si transparents pour notre papa Morvandiau. Tu votes contre la résolution tu es élu haineux, tu votes pour tu es élu haineux sournois… Pas d’échappatoire. En outre, ces « élus haineux » minoritaires ayant donc voté contre la résolution, ne font pourtant qu’exprimer un jacobinisme ou universalisme équivalent à celui de gmangier ou Frog, dominant d’ailleurs largement dans la société française. Mais comme nos deux compères eux ne sont pas créoles, alors eux ne sont pas haineux et eux ne manquent pas de considération envers les peuples autochtones. Pour Morvandiau, un esprit jacobin dans un corps de créole (ou de bushinengés Morvandiau?) est donc forcément un esprit haineux. C’est là un mode de pensée ethno-différencialiste, selon lequel un même comportement jacobin impliquerait deux états d’esprits distincts, l’un haineux l’autre pas, selon l’appartenance socio-ethnique ou culturelle de l’individu qui l’exprime. Morvandiau est donc clairement un créolophobe invétéré prêt à tordre toute les réalités pour alimenter la thèse de son complot des « élus locaux et créoles haineux ». Je ne suis pas certain que cela se soigne…d’autant qu’il a l’air plutôt bien atteint.

  • Navré de vous décevoir mais je suis créole. De plus, vous faites (encore) un long laïus moralisateur intégralement ad hominem. Vous le traitez de neuneu en lui reprochant de le faire vis-à-vis des autochtones…quelle argumentation ! Bref, derrière ces tartines, des jugements (encore et toujours) mais aucun argument concret. Rien de neuf.

  • Frog

    Peut être que castor a comprit que pour convaincre l’Europe, et donc la France, les amérindiens sont incontournables, même si le schmilblick foire, l’Europe, les médias s’émeuvront du sort des peuples premiers kolonisés, serville, rimane eux font trop “ Brunswijk”

  • Bello973

    En tout cas, vous vous préférez visiblement snober son argumentaire… puisque vous ne prenez même pas la peine de lui répondre, lorsqu’il vous interpelle directement…

    Le procédé éthno-différencialiste de Morvandiau (jacobinisme créole haineux versus jacobinisme non-créole convenable) c’est du concret…
    Sa prise de parole en lieu et place et à rebours des autochtones, tout autant…
    Son travestissement des faits, « une majorité d’élus qui ne soutient pas… » en dépit du vote majoritaire en faveur de la résolution autochtone, itou…

    Je dénonce donc ces postures idéologiques… En outre contrairement à vous qui insultez ouvertement FF en le traitant de « grêlé »… j’ai bien pris soin de préciser que Morvandiau jouait les neuneus…Faut-il aussi que je vous explicite en quoi « jouer » signifie, « faire semblant »? Il fait en outre un interlocuteur bien plus consistant que vous en terme de débat d’idées… Mais vous nous avez déjà expliqué ce que vous pensiez du faible niveau de par ici, le prof…

    Créole réunionnais donc? Greg974?

  • Bello973

    Frog, même en excluant qu’il puisse éprouver une fraternité sincère et en misant tout sur la théorie du complot de Morvandiau…Ce n’est pas l’Europe qu’il souhaiterait alors séduire. Elle n’en a franchement rien à péter l’Europe de nos histoires internes… Ce sont les électeurs locaux et les parlementaires nationaux progressistes, qui seront amenés à voter pour le projet. Les esprits jacobins arc-boutés contre l’idée d’une gouvernance autochtone spécifique au sein de la république, pouvant eux compter sur le ralliement de circonstance de la pensée anti-woke qui domine la droite et l’extrême-droite.

  • Bello973

    FF; j’ai bien dit que j’acceptais de promener ton troll un petit moment pour qu’il te lâche un peu la grappe… Mais bon, il ne faudrait pas que tu t’y habitues trop…Il est très attachant mais un peu collant.

  • Bello973

    Et cette manie de venir systématiquement tenir la chandelle lorsque j’essaye de débattre avec Morvandiau. C’est un peu inconvenant…Hyper intrusif ton troll.

  • Et je le redis : aucun intérêt à parler de fond ici…avec vous ou n’importe qui d’autre. Débat d’idées ? Quelle blague ! Reprenez un verre et arrêtez deux minutes de vous la raconter. Votre prose autocentrée vous laisse visiblement à penser que vous êtes légitime pour distribuer bon et mauvais point.
    Mais c’est la limite de votre curiosité intellectuelle…chacun son métier. N’est pas politologue, sociologue, chercheur en sciences sociales ou autres qui veut. Et franchement, vos insultes à peine masquées envers tous vos contradicteurs vous y croyez ? Vous êtes un marrant vous. Au moins, je sais que je rigole ici…mais c’est le site de Guyaweb…atterrissez niveau melonite.

  • 16 commentaires sur 28…on se demande qui est un troll au passage…et c’est quasiment sur tous les sujets pareil. L’occupation de l’espace c’est la compensation de l’absence d’argument ? Parce qu’à part citer les gens, ça mouline pas trop quand même…

  • Bello973

    Vous radotez sévère il me semble… Mais c’est quand même sympa de nous avoir fait part de votre jacobinisme sur quatre générations. Bel effort. Jamais inutile de rappeler certains atavismes fondamentaux. Ceci-dit, la contribution ethno-différencialiste de Morvandiau est beaucoup plus riche et originale. Beaucoup plus stimulante en terme de fond que vos interrogations bêtas sur les facéties de FF et ses classements de magistrats. D’ailleurs, lui aussi (Morvandiau) distribue les bons et mauvais points entre les jacobinistes haineux et ceux qui ne le sont pas. Comme vous distribuez aussi les vôtres, sur le professionnalisme du taulier (lui rappelant qu’il n’est pas Plenel, ni un reporter de guerre) ou même le niveau de théâtralité local…quitte à donner de votre personne dans le genre, pour mieux le confirmer. Est-ce donc une posture réservée uniquement à certains que de donner ainsi les bons et mauvais points? Quant au fait d’insulter, même si je confesse volontiers ne pas avoir votre franc parler du genre: « le grêlé », « le Matzneff du coin »… Là aussi, pourquoi diable seriez vous les seuls, vous ou Morvandiau, à avoir le droit d’y goûter? Vous, vous pratiquez bien l’insulte sportive, celle qui vous contraint à déguerpir en claquant la porte de ce site, pour y revenir benoitement par la fenêtre… D’autres, moins enclins à ce genre d’hystérie personnelle, sont un peu plus paisibles et ventripotents dans leur style et leur pratique. En résumé, c’est juste beaucoup moins violent…et guère plus hypocrite que de vouvoyer quelqu’un tout en l’insultant sur son épiderme. Vous prétendez aussi interdire ou régenter ce genre d’hygiène de vie?

    Et sur le fond, en total désaccord sur votre assertion élitiste bouffie, stipulant des domaines de discussions réservés… Jusqu’à preuve du contraire, chacun parle de ce qu’il veut et s’engueule autant qu’il veut dans un bar. Les bégueules dans votre genre n’ont qu’à aller prendre le thé ailleurs, avec d’autres pédants et coincés du derche du même acabit. Laissez nous donc à notre gros rouge et notre bassesse ad hominem, au lieu de venir vous défouler en nous traitant subitement de pédophiles ou de grêlés… Quel est donc ce vice étrange? Seriez-vous un de ses exhibitionnistes du niveau intellectuel bien comme il faut, toujours à la ramener sur la bêtise environnante…celle des journalistes du site, des commentaires du site, du niveau scolaire local, du niveau des profs locaux…du nombre de fautes d’orthographe excessif du prétentieux, qui a commis ce crime infâme de vous ridiculiser quelque peu, vous le prof, sur votre conception très plan-plan de l’essentialisation, en vous mettant effectivement une définition de vrai sociologue universitaire sous le nez… Bref, seriez-vous un genre d’Ergo Sum enkysté dans son petit complexe sur la comprenette, venu s’encanailler dans un troquet d’attardés pour y éructer grassement, l’air de pas y toucher? On en attendrait un peu plus d’un prof en terme de participations aux échanges… même virulents. Au lieu de cela, le mépris en effet: « aucun intérêt à parler de fond ici »… Bravo au moins pour la franchise le troll. Et sans rancune si pour ma part, je m’amuse à faire en sorte qu’un type qui se marre tant, se barre finalement du rade en jetant ses insultes à…et sur la face du taulier. Merci pour cette aimable contribution à l’entertainement de ce tripot mal fréquenté.

    D’ailleurs, beaucoup plus sérieusement, me feriez vous l’aumône d’un petit « ahou ahou ahou »…que je puisse enfin savoir si je reconnais bien l’éructation inimitable de mon Benkwa?

  • Bello973

    Si tu crois mon Benkwa, que je vais laisser le guiness au premier venu (12/27 pour l’article du magistrat) tu n’as vraiment rien compris… Et en plus moi je taquine pas seulement du FF, mais du Morvandiau, du Frog et du gmangier en même temps…
    Tu l’as dis-toi même mon Benkwa, en toute chose il faut un certain niveau. Sans déconner, c’est quoi ce demi-troll qui prétend venir me « léchouiller l’arrière train »…

    Leparanoff 10 janvier 2024
    « Visiblement Frog ne connaît pas l’expression faire de la lèche…premier degré quand tu nous tiens. Bellod, vous savez bien que quand on est juge et partie c’est difficile d’entendre raison…
    En tout cas, commentaire bien intéressante. Oups, j’espère ne pas faire de la lèche à Bellod…»

    Ah ça pour sûr, il y en a qui font maintenant mine de dédaigner mon fond, mais qui oublient combien ils pouvaient jadis me renifler le fondement… Que l’on m’abatte sur place si un jour je m’abaisse aussi bas.

  • Une belle illustration de la médiocrité…je ne vais pas me priver de rester au contraire. Étalez, étalez ça comble le vide de la pensée :-)

  • Bello973

    Nous disions donc: «vous laisse visiblement à penser que vous êtes légitime pour distribuer bon et mauvais point.»… de médiocrité.

    Au passage le prof. La forme la moins médiocre c’est: « distribuer bons et mauvais points »…au pluriel. L’expression sous-entendant implicitement la distribution de plusieurs bons ou mauvais points.

    Google « distribuer bons et mauvais points » 3400 résultats.
    Google « distribuer bon et mauvais point » 2 résultats (dont un prof de LEP guyanais…)

  • Ahahah…ad hominem un jour, ad hominem toujours quand on a rien à dire. Et oui, j’ai oublié un « s ». Merci cher Bellod ! Qu’est-ce que vous m’avez mouché, jen tremble. Quant à vous, vous restez le pitoyable moralisateur du troquet qui étale encore et toujours des opinions/avis en voulant les transformer en vérités. L’auditoire vous est acquis car à force d’être prolixe, on endort le client…et finalement ça vous va très bien vu le faible niveau de fond. Au royaume des aveugles…
    Ne vous prenez pas la tête, c’est juste un bar (vous le dites sans cesse) et vous êtes le vieux avec son blanc à 8h du matin. Pardon, la Guiness devant le chinois…pour ma part, je suis de passage au troquet mais je vous rappelle d’y aller mollo niveau picole. C’est vrai que c’est jamais très bien vu surtout quand les client boivent avec le patron. Bises mon cher !

  • Bello973

    Charité bien ordonnée, puisque bizarrement vous abordez le sujet…Arrêtez-donc vous même de boire à ce point comme un trou. Vous en tremblez en effet…Et votre écriture de prof en prend de sacrés coups:

    « quand les client boivent »… « jen tremble ».

    Un peu couillon pour un gugusse lettré qui prétend jouer les correcteurs orthographiques à défaut d’autre répartie. A moins que ce tremblement compulsif ne soit le produit d’un agacement excessif, lié à une forme de jalousie totalement déplacée… « L’auditoire vous est acquis ».

    Un petit conseil, l’envieux…Evitez à l’avenir d’insulter sur le physique, en traitant les gens de « grêlés »…Et vous verrez que l’auditoire vous appréciera d’autant plus. Simple question de convenance au royaume des cons que nous sommes. Mais cela je te l’ai déjà expliqué cent fois mon Benkwa…Mon petit troll tremblotant à moi. Qui suit de près son papa. Tu as gagné FF, je l’adopte finalement…

  • Il y a une vanne sur « quand les clients boivent » ? ou vous ne connaissez pas/plus vos conjugaisons ? Diable, j’ai oublié une apostrophe à « j’en tremble »…Mon cher, vous êtes sur du haut niveau d’exigence formelle pour quelqu’un qui n’a pas de fond et qui n’argumente désormais qu’en ad personam en plus de l’habituel ad hominem. En l’occurrence, et je vous cite de mémoire c’est vous qui parliez de mon orthographe impeccable. Se dédire aussi vite…pas constant le Monsieur ou alors on a vraiment du mal à parler de fond derechef
    Jalousie, envie ? Vous êtes un marrant…non, je faisais juste un constat. Vous savez, être apprécié de tous c’est être apprécié de de n’importe qui. Vive vous !

  • Par avance, honte à moi, j’ai écrit deux fois « de »…mille excuses :-)

  • Bello973

    Aucune vanne… Juste mettre un « s » à « les client boivent » dans ton texte, le cancre… Si les clients boivent, c’est qu’ils sont plusieurs. Et oui, désolé, mais tu as oublié non pas un, mais trois « s » dans ton petit couplet (bon, point, client)…Quant à t’expliquer la notion d’ironie au travers de l’usage d’un superlatif. Tu as fait toute ta scolarité à la réunion mon Benkwa? Ceci-dit, parmi les plus prolixes du site, et ne fait pas ton modeste, je te classe (façon FF) effectivement premier en terme de rigueur orthographique. Suivi de très près par Morvandiau, puis ma pomme et ensuite Frog… Disons qu’au royaume des cancres tu es donc effectivement impeccable sur ce point. C’est d’ailleurs pour cela que tu recours à ce stratagème convenu, et revenant bien chez toi sans cesse (y compris sur FG)…du recensement des fautes pour tenter de dénigrer un interlocuteur. Sans toutefois échapper à la règle presque toujours vérifiée de l’arroseur arrosé. En bon traditionaliste respectueux de l’adage, je me suis juste attelé à la re-démontrer sans grande difficulté. Désolé Frog, je te mets derrière moi rapport à ton faible rendement scriptural et du ratio fautes/kilos de mots moins bon qui en découle forcément. Notons que selon ce critère de densité c’est plutôt Morvandiau le boss, devant gmangier. Et de mémoire, Morvandiau a quant à lui très peu recours à cette posture aussi présomptueuse que cul-cul la praline, du prof de service qui n’a trop souvent que la correction des copies comme seule ressource argumentaire… Normal, même si nous ne sommes pas d’accord, Morvandiau participe lui beaucoup plus à l’échange d’idées sur le fond.

  • Je vous corrige : échange d’idées pourquoi pas mais certainement pas de fond. Sacré rigolo que vous êtes. Et ça tartine encore et toujours…le vide des idées ne se compense pas par des tartines vous savez ? Ou pas !

  • Bello973

    Tu vois Morvandiau, il n’y a apparemment pas beaucoup de fond dans ta conception d’une conspiration « d’élus créoles haineux… ». Et cela c’est très probablement l’expert Benkwa qui l’affirme, celui-là même qui sur FG nous révélait lapidaire: « Les créoles guyanais sont sectaires, xénophobes voire racistes » (Benkwa/FG 2022)…Il sait donc de quoi il parle.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Emmanuel Macron se rend en Nouvelle-Calédonie pour y installer « une mission de dialogue et de reconstruction économique »

Accompagné de trois ministres, le chef de l'Etat se rend ce mardi soir en Nouvelle-Calédonie pour y installer "une mission de dialogue et de reconstruction économique", une semaine après le début...

Nouvelle-Calédonie : la situation reste tendue une semaine après le déclenchement des émeutes

Sept jours après le déclenchement d'émeutes en Nouvelle-Calédonie, le calme n'est toujours pas revenu dans l'archipel du Pacifique-Sud malgré la réponse sécuritaire du gouvernement. Plusieurs ...

Dilhan Will joue l’équipier de luxe et lance son coéquipier Yannis Agricole aux championnats de Guadeloupe

Un groupe de 9 hommes s'est présenté à l'arrivée des championnats de Guadeloupe avec Dilhan Will qui s'est mué cette fois en équipier Il a pris la tête du groupe échappé durant les dix ...

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube