vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Suspicion de pollution environnementale : un procès en correctionnelle pour la société Gold’Or cogérée par trois membres de la famille Ostorero

Suspicion de pollution environnementale : un procès en correctionnelle pour la société Gold’Or cogérée par trois membres de la famille Ostorero

Vendredi 13 septembre, un procès en correctionnelle aux enjeux non négligeables est programmé à Saint-Laurent du Maroni : une société minière légale, la SARL Gold’Or est dans la mire de la justice pour suspicion de pollution environnementale dans l’Ouest guyanais. Les trois associés cogérants de la société en question, Carol Ostorero, présidente de la FedomG (Fédération des opérateurs miniers de Guyane) ainsi que ses deux frères, Fabrice et Nicolas Ostorero sont appelés à comparaître devant le tribunal en tant que représentants de cette société, selon leur avocat lequel précise qu’ils contestent les faits reprochés. C’est le parquet de Cayenne qui…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

21 commentaires

  • EL MATADOR
    12 septembre 2019

    GNV est une association plutôt perspicace avec des connaissances techniques (contrairement aux furieux or de question) si ils ont fait un rapport, il est possible qu’il y ait une part de vérité.
    Ceci dit, c’est bien beau de poursuivre des orpailleurs officiels, pendant que les orpailleurs clandestins n’ont d’autre sanction que la destruction de le équipement et repartent libres en forêt…

  • Francois
    12 septembre 2019

    Guyane Nature Environnement (GNE) est une association sérieuse et expérimentée, dont les principaux acteurs vivent à demeure (en permanence) en Guyane – je demande à la justice de traiter ce dossier avec rigueur et impartialité.

  • Pagainnom
    12 septembre 2019

    2 poids et 2 mesures
    Et les orpailleurs clandestins, ils ne polluent pas

  • raf973
    13 septembre 2019

    Bonjour
    Autant je soutien l’implantation d’orpailleurs légaux pour lutter contre l’orpaillage illégal, et suis même favorable à la Montagne d’or, autant je pense que les légaux doivent etre exemplaire en ma

  • raf973
    13 septembre 2019

    … exemplaire en matière de respect des règles, et particulièrement sur le sujet de l’environnement. Si on veut avoir confiance et faire des orpa

  • raf973
    13 septembre 2019

    le ca fait c…., j’arrete ! bref, s’ils ont pollué ils doivent être sanctionnés.

  • le Jaguar
    13 septembre 2019

    Légal ou illégal, l’orpaillage détruit la forêt et la pollue.

  • benoit
    14 septembre 2019

    Legal et surtout illegal l urbanisation en Guyane detruit et pollue 1000x plus que la mine, qui elle rehabilite et revegetalise.
    Mais bizarre aucun cris d orfraie 🤔🤔

  • Frog
    14 septembre 2019

    Des cris moi j’en poussais lorsque Mach deal (famille Ostorero) vendait du mercure a qui en voulait !

  • benoit
    14 septembre 2019

    M. Frog,
    Pas de cris pour les huiles de vidanges et les batteries des quartiers spontanes verses direct dans la nature ?
    Pas de cris pour la totalite des eux de baignades impropres de l ile de cayenne ?
    Pas de cris pour la polution de toutes les criques autour des bases de lancements du csg ? Pas de cris pour tous les pesticides de cacao qui s ecoulent dans la comte ?
    Pas de cris pour….. etc… etc….

  • Frog
    14 septembre 2019

    Si aussi . La liste est malheureusement trop longue ! La ou cela me chagrine c’est quant c’est au noms du “biznes” d’un petit nombre au détriment du plus grand nombre.

  • le Jaguar
    15 septembre 2019

    En l’occurrence, l’article porte sur la pollution liée à l’orpaillage et concerne une famille qui détient une multitude de sociétés toutes liées à l’orpaillage (commercialisation de matériel de BTP, compagnies minières ,société de transport en hélicoptères…..) et Carol Ostorero est en outre conseillière territoriale et comme rappelé dans l’article présidente de la fedomG. Autant dire qu’elle détient tous les leviers du lobby de l’orpaillage donc si la pollution est avérée, la sanction doit être à la hauteur du profit réalisé.

  • FF
    15 septembre 2019

    Non, elle était conseillère régionale de la majorité Alexandre à la Région donc. Vice-présidente chargée des ressources naturelles (elle n’était pas sur la liste Alexandre en revanche pour l’élection à la CTG).

  • le Jaguar
    15 septembre 2019

    Autant pour moi. Ce qui ne change pas grand chose sur le fond toutefois.

  • pikiboy
    16 septembre 2019

    En réponse à Benoit qui dénonce une urbanisation 1000 fois plus polluante que l’orpaillage.

    Quelques chiffres :
    en Guyane depuis une vingtaine d’année, on peut compter en matière de déforestation chaque année : 1000 ha pour l’urbanisation, 1000 ha pour l’agriculture et 1000 ha pour l’orpaillage (essentiellement à mettre au compte de l’activité légale soit dit en passant).
    Sources : ONF, PAG, EMOPI, (https://www.geodatadays.fr/_medias/afigeo/files/GDD_2019/Grand_theme_securite/GEODATADAYS_2019_PREFGUYANE-LINARES.pdf) diapo 21/23

    Ce qui est par contre tout à fait exact c’est la « Visibilité » de l’urbanisation par rapport à l’orpaillage qui est totalement invisible de la plupart des Guyanais du littoral…

    Il n’en reste pas moins que l’industrie minière est l’une des activités les plus polluante au monde. Alors on peut toujours pointer du doigt ailleurs, mais cela ne changera pas la mesure des choses.

  • benoit
    16 septembre 2019

    1000ha ??? D apres le document cite on est plus a 500ha/ans voir moins pour la.mine ces dernieres annees.
    Mais ce qui n est pas dit et qui change tout : les activites artisanales minieres de guyane rehabilitent et revegetalisent l espace impacte a la fin de leurs activites. Ce qui n est pas le cas pour l urbanisation et l agriculture qui ont vocations a perdurer de nombreux siecles.

    De.plus « deboisement » ne signifie pas forcement « pollution » du moins pas dans la mine artisanale et dans l agriculture si elle est labelisee bio.
    Dans le doc presenté, citons « le deboisement et l ONF » qui parait il fait reference dans la gestion durable : ils exploitent des parcelles foresrtieres avec les memes engins que les operateurs miniers soit dit en passant, et « vide » a cout de bulldozer et d excatrice et autre enguns donc des zones de plusieurs milliers d hectares de bois precieux.
    Apres tranquilou ils vous expliquent qu ils laissent la nature se regenerer toute seule sur ces parcelles deboises pendant 60 piges. La belle affaire.
    Pour les artisans miniers c est une autre histoire l.ONF impose que la revegetalisation doit etre faite et fissa, pendant et au moment de l arret de l exploitation. hors de question d etre patient.manquerait plus que ca.
    On croit rever……

  • Francois
    17 septembre 2019

    bonjour Benoit – c’est un contresens ? une distraction ? Relisez-vous et confirmez svp cette hénaurmité: « Mais ce qui n est pas dit et qui change tout : les activites artisanales minieres de guyane rehabilitent et revegetalisent l espace impacte a la fin de leurs activites. »
    (je le prends comme trait d’humour au second degré …)

  • le Jaguar
    24 septembre 2019

    Après y avoir été largement favorable, Rodolphe Alexandre vient de saluer le rejet « à juste titre » du projet Montagne d’Or par Emmanuel Macron. Il a avalé une couleuvre de belle taille !

  • GZ
    24 septembre 2019

    Ca déchaîne sur FG à propos de sa dernière pirouette..

    N’ayez crainte pour RAlexandre, il n’a rien avalé du tout. La contrition « avaler » suppose une Conviction que l’on doit violer. Une vision, une certitude, une intégrité etc. Tout ce qui rend un homme crédible… et tout ce qui manque à une pirouette.

    Vrai ça, sur FG : socialo-sarkozyste-hollandouille-marcheur-promine-antimine. Tout et le contraire, sans conviction et sans compétences. Caricature du politikard de métier, erreur de casting.
    Non, un homme de paille ne peut rien « avaler ».

  • le Jaguar
    24 septembre 2019

    Son bafouillage lorsqu’il parle de la Montagne d’or semble quand même laisser penser qu’il a découvert le texte en lisant le prompteur…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Un légionnaire s’aventure en forêt à Camopi et se fait malmener par de présumés clandestins de l’or

L'histoire, qui a été révélée dans un court article par nos confrères de France-Guyane, en fin de semaine dernière, mérite un début d'éclaircissement et suscite des interrogations : un ...

Ranjé To Bisiklèt (La Kaz A Vélo) concourt au Prix de l’Economie Sociale et Solidaire “Coup de coeur”

L'association guyanaise d'auto-réparation de vélos et de location longue durée de vélos participe du 7 au 21 novembre au concours du Prix de l'Economie Sociale et Solidaire "Coup de cœur 2019" ...

« Modèles, modélisation, pourquoi modéliser ? Quelques exemples simples en écologie »

Cette conférence de Abdennebi Omrane aura lieu jeudi 21 novembre à 18h30 à l’Université de Guyane. « Nous parlerons de modélisation (définition, intérêt) et de la fabrication et ...

Exploitations d’or illégales au sein du Parc Amazonien de Guyane : secteur par secteur, l’ampleur du désastre !

Guyaweb s’est procuré un document dévoilant, secteur par secteur, la nature du nombre de sites aurifères illégaux comptabilisés au sein du Parc Amazonien de Guyane (PAG) fin septembre 2019, au ...

Awala-Yalimapo en « décalage complet avec [s]es capacités financières » d’après la Chambre régionale des comptes

La commune de l'Ouest guyanais qui vient de fêter ses 30 ans d'existence s'est fait une place sur la carte de la Guyane. Awala-Yalimapo est particulièrement dynamique sur le plan culturel et elle a ...

« Les langues autochtones de Guyane, entre disparition et vitalité » sur RFI

Un grand reportage de notre consoeur Hélène Ferrarini, collaboratrice de Guyaweb, à écouter sur Radio France Internationale. « 2019 : année internationale des langues autochtones, nous dit ...

Toutes les petites annonces ( 3 ) :

Véhicules ( 2 )
> Toutes les annonces véhicules

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube