Vendredi 14 Juin

Publicité Guyaweb

Les cinq recommandations pour réaliser la « Route du fleuve »

Les cinq recommandations pour réaliser la « Route du fleuve »

Un rapport sur la réalisation de la Route du fleuve, rédigé par un groupe de travail mené par les conseillers territoriaux Jessi Américain et Muriel Briquet, devrait être soumis à l’approbation des élus territoriaux lors de la prochaine Assemblée plénière de la CTG. La démarche, réunissant chercheurs et élus, a abouti à cinq recommandations pour la faisabilité de ce projet d’aménagement du territoire, en gestation depuis plus de deux décennies. Les deux élus d’opposition attendent désormais la validation politique de ce rapport, signe d’une volonté de réalisation qui à ce jour n’existe pas selon eux.  Un projet d’aménagement du territoire…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

8 commentaires

  • Patoche

    « Cette absence de définition locale du projet est préjudiciable à toute négociation de financement avec l’Etat selon l’élu saint-laurentais. Et d’autant plus surprenante compte tenu « des compétences de la CTG en matière d’aménagement du territoire » et du large consensus de la classe politique pour son désenclavement. »
    Bon ben les élus locaux vont devoir se bouger un peu…c’est pas tout le temps la faute de l’Etat.

  • Bello973

    Sixième recommandation, que notre armée réussisse ensuite à faire basiquement son taf de contrôle du territoire, pour lutter entre autres contre l’orpaillage illégal et la déforestation… En commençant donc par développer la base avancée « trou paumé » @CampLunier de Maripassoula. Ce ne sont pas 50 pelés en bivouac perpétuel, épisodiquement renforcés, qu’il faudrait au sud-ouest…Mais au moins 1000 à 2000 militaires permanents solidement implantés… Avec une route, plus aucune excuse logistique, notre État jouerait enfin à domicile sur son territoire.

  • Patoche

    Quand vous serez élu, on compte sur vous. En attendant, paroles de zinc.

  • Bello973

    Parfaitement, à la Réunion c’est bien la collectivité régionale qui a eu le lead politique sur la fameuse NRL… En terme de volume financier il se peut que l’on soit sur quelque chose d’un peu moins faramineux, mais ça reste du même ordre en terme de poids financier pour la collectivité régionale…Ce ne serait pas tout à fait une politique de grands travaux…Mais cela y ressemblerait. Et seuls les élus locaux sont en mesure de l’impulser, sous la seule pression des populations locales.

    Tout le monde sait en outre que ce sera un financement partagé État/Région et un peu de fonds européens, comme c’est toujours l’usage… pour la NLR en comptant la FCTVA l’Etat finance même un peu plus que la région Réunion…

    https://www.ccomptes.fr/fr/publications/region-la-reunion-la-nouvelle-route-du-littoral-la-reunion

    Notre Etat jacobin ne pouvant en effet pas se permettre de laisser penser qu’il privilégierait les uns et pas les autres…

    En outre, la CTG doit aussi comprendre qu’il ne faut pas trop charger la mule, puisque l’Etat est déjà totalement à la ramasse sur le programme de développement de son propre réseau national local…de très loin le plus impactant pour le quotidien de la majorité des citoyens guyanais. Difficile de lui demander d’être au four et au moulin en terme de maîtrise d’ouvrage.

    https://www.guyane.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2019_03_18_note_developpement_rrn_v0-2.pdf

    Ce genre de travaux est en outre l’opportunité d’un petit peu d’intelligence politico-économique… Les surcoûts exorbitants étant très souvent liés à la voracité de quelques majors du BTP en situation de monopole ou d’entente. Les réunionnais et leur NRL en étant la parfaite illustration. Un partenariat État/CTG original et bien pensé (mais pas si simple juridiquement) s’appuyant aussi sur les ressources de l’armée (Génie, RSMA), dans un contexte technique bien moins sophistiqué que celui de la Réunion avec ses viaducs de malades, serait donc des plus opportuns pour contenir certains appétits aiguisés.

  • Franck973

    Voilà une étude intelligente, circonstanciée, argumentée et faite, non par l’Etat dont ca devrait être la préoccupation première mais par un groupe de travail mené par deux conseillers territoriaux. Chapeau les artistes ! Vous avez fait du bon boulot. Malheureusement je vois déjà poindre une armée de sceptiques « pourquoi faut-il une route ? » ou « d’économistes » (trop cher !) ou « d’écologistes » (on va déranger les pauvres animaux). Mais les 35 000 habitants privés d’avion pendant 6 semaines, on s’en moque ? Non, c’est une nécessité vitale et ça peut-être une aubaine pour la Guyane si ce projet est mené correctement et avec les 5 préconisations du rapport, ça a l’air de partir du bon pied. A suivre les réactions de la CTG et de l’Etat et je crains qu »on » va encore botter en touche. Bravo à Frédéric pour cet article très complet. Et merci à Guyaweb d’exister !

  • Patoche

    « Bravo à Frédéric pour cet article très complet. » Euh…Guillaume Reuge va apprécier…lol. Au zinc faut pas abuser sinon on voit trouble visiblement Franck…

  • Bello973

    Une sixième recommandation qui vaut aussi pour les services de l’ONF…

    « Des procès verbaux (PV) illégaux, des agents qui outrepassent leurs compétences, tout cela protégé par la direction locale. Une cinquantaine d’affaires judiciaires, liées à des atteintes à l’environnement, seraient ainsi en péril. Voilà le tableau que révèle l’étude de différents mails et PV, issus de l’Office national des forêts. » (FG / GG 01/05/2024)

    A quand de vrais moyens humains disposant de compétences, pour l’ONF? Il est vrai qu’une route du fleuve, sans des services de l’Etat dédiés à la protection de l’environnement en ordre de bataille pour faire le taf correctement… Je comprends certaines inquiétudes.

    Selon les propres rapports 2022 des directions régionales de l’ONF (Guyane et La Réunion):

    85 agents pour gérer 6 millions ha de forêts en Guyane…
    210 agents pour gérer 110 000 ha de Forêts à la Réunion/Mayotte…

    Deux fois moins pour gérer une superficie 60 fois plus grande…Je confirme, localement certains vont aussi devoir se bouger un peu…pour que la réalisation de cette route n’entraîne pas de conséquences fâcheuses, faute de compétence et d’action publique minimales.

  • Bello973

    Oh la vache…Pour l’ONF, il s’agissait d’une attaque coordonnée Rimane-Guitteau, avec la complicité de Zralos…sur FG. Promis Frog, je l’ai pas vue venir. Je le jure! Il faut vraiment que je remette la jupe de l’assistante parlementaire…On peut pas négocier?!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Dilhan Will 4ème du chrono avec arrivée en côte, Benjamin Le Ny 5ème, le champion du Rwanda du CLM, Moise Mugi Sha remporte la 1ère étape

Les deux coureurs de l'Union Sportive Lamentinois (USL) Dilhan Will 4ème et Benjamin Le Ny, 5ème, sont dans une position d'attente au classement général, à l'issue du contre la montre, alors que ...

[EN DIRECT – Législatives 2024] : A trois jours de la clôture du dépôt des candidatures en préfecture

Alors qu'ils étaient 27 candidats lors des Législatives 2022, six d'entre eux ne pourront pas se représenter car ils sont frappés d'inéligibilité d'un an ou de trois ans par le Conseil ...

À Saint-Laurent du Maroni, le défi du logement

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n’était encore qu’un bourg de quelques milliers d’habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 ...

Championnat d’Europe : médaille d’argent pour Gémima Joseph au relais 4x100m

Elle l'a obtenue sa médaille en fin de soirée à Rome (fin d'après-midi en Guyane), l'équipe de France termine 2ème derrière la Grande-Bretagne. Gémina Joseph a pris son témoin avec un peu ...

Grand Prix de la Montagne Pelée : 4 arrivées au sommet, des Martiniquais, des Rwandais et des Vénézueliens attendent Dilhan Will

L'équipe de L'USL (Union sportive Lamentinois) de Dilhan Will s'envole aujourd'hui de Guadeloupe pour un saut de puce vers la Martinique voisine où a lieu, sur le papier, une sacrée épreuve : le ...

Carol Ostorero est entrée au conseil d’administration du Comité de l’eau malgré la triple condamnation de l’une de ses sociétés pour la pollution d’une crique

Bien que l'une de ses sociétés minières, Gold'Or, ait été condamnée par la justice pour la pollution d'envergure d'une crique sur la commune de Mana, Carol Ostorero, ex-présidente de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube