vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

9 août : Journée internationale des peuples autochtones

9 août : Journée internationale des peuples autochtones

Chaque année le 9 août l’ONU consacre une « journée internationale » aux peuples minoritaires et menacés, les peuples autochtones. Selon les Nations Unies, les peuples autochtones comptent quelque 370 millions de personnes sur la Terre, réparties dans 90 pays et plus de 5000 cultures différentes. La Guyane compte six peuples autochtones amérindiens – Kali’na, Lokono, Paliku, Teko, Wayãpi et Wayana-, soit environ 10000 amérindiens.

Le thème de cette année porte sur l’Année internationale des langues autochtones 2019. « L’objectif est de souligner la nécessité cruciale de revitaliser, de préserver et de promouvoir nos langues ancestrales. En Guyane française, le dispositif des intervenants en langue maternelle et des classes bilingues autochtones en sont encore à leur balbutiement, tandis qu’à la ville frontalière brésilienne Oiapoque, nos frères et sœurs autochtones disposent depuis plusieurs années de leurs propres formations universitaires » dénonce l’Organisation des nations autochtones de Guyane (ONAG).

« A l’aune du prochain Sommet international des peuples autochtones annoncé par le Gouvernement français pour l’année 2020, nous attendons donc des réponses fortes de l’Etat à la hauteur de cet évènement, dans le respect des Accords de Guyane et de ses engagements devant la communauté internationale» rappelle l’ONAG. En effet l’une des revendications de l’Accord de Guyane porte sur la rétrocession de 400 000 hectares de terres. Il est aussi question de la création d’un office foncier des populations amérindiennes.

Journée des peuples autochtones à Javouhey (Mana)

Une initiative saluée par l’Onag. La cité Javouhey à Mana, organise par « ses propres moyens, et à leur image, la Journée internationale des peuples autochtones en toute indépendance.» Les célébrations se dérouleront à la salle polyvalente Awayulan de 8h à minuit. L’ouverture de la journée se fera par la marche au son du sanpula dans la ville de Mana.

Les Journée des peuples autochtones à Cayenne

Du 9 au 11 août se tiendront les Journées des peuples autochtones organisées par la CTG. Cette 9e édition se déroulera sur la place des Palmistes à Cayenne et réunira une centaine d’artisans – dontTiwan Couchili – dans le village artisanal. Une performance artistique sera proposée par Aïma Opoya du village de Taluen avec la réalisation d’un grand ciel de case « Maluwana », objet symbolique issu de la culture Wayana. Nonobstant, les Journées des peuples autochtones organisées par la Collectivité Territoriale de Guyane ne font pas l’unanimité, notamment pour la Jeunesse autochtone (Lire Guyaweb du 08/08/2019 et consulter le programme).

Le Muséum de Toulouse accueille l’exposition Oka Amazonie et Double Je

L’Amazonie s’empare du Muséum d’Histoire naturelle de Toulouse pour un voyage unique au cœur de la culture amazonienne. Vous pourrez découvrir deux expositions Oka Amazonie et Double Je. La première Oka Amazonie questionne, à travers l’exemple de la situation en Guyane, comment une culture « traditionnelle » fait face à la modernité à l’occidentale. A découvrir aussi jusqu’au 31 octobre,  l’exposition Double Je qui présente « D’une rive à l’autre », une œuvre du photographe Miquel Dewever-Plana. A travers une série de diptyques, il interroge l’identité des amérindiens Wayana, Wayampi et Teko de Guyane.
Pour aller plus loin : https://www.museum.toulouse.fr/ 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Jmc

    Si il faut bien entendu respecter la culture de ces personnes il est quand même curieux qu’au sein de la république ou chaque citoyen est supposé libre et égal en droit, que sous prétexte d’être né quelque part ce qui est toujours un hasard comme dirait la chanson l’on puisse revendiquer des terres, une legitimite différente.
    Pourquoi donc cette règle ne s’applique t’elle pas aux descendants historiques de Cayenne, Iracoubo, Mana, et par extension de toutes communes guyanaises et meme francaises ?

  • GZ

    Parce que le mot clé le plus proche de vous est le SUPPOSE. Au sein de la république comme ailleurs.

  • Frog

    Vu hier soir nos zelus se partageant le gâteau ! La puissance symbolique!

  • Morvandiau

    @Frog
    Ce gâteau ! Symbole du paternaliste colonial des élus envers les peuples autochtones.
    Le gâteau, c’est pour les enfants, pour leur anniversaire.
    Voilà l’intention : museler les revendications légitimes que l’ONU consacre à ces peuples pour y substituer une folklorisation carnavalesque et un doudouisme grotesque.
    Finalement, ceux qui comprennent et veulent comprendre la Guyane, auront réalisé hier une fois de plus que les Guyanais (ceux qui s’autoproclament ainsi de manière exclusive) sont tout autant éloignés de la réalité Guyanaise que l’est la métropole.
    Et personne pour leur fiche leur gâteau dans la poire.
    Peut être ça le plus désespérant.

  • Francois

    belle page de Greenpeace-Brésil au sujet de la journée des Peuples Autochtones:
    https://www.greenpeace.org/brasil/blog/celebrando-a-resistencia-indigena-pelo-mundo/
    et de façon analogue une page de Greenpeace-Afrique en soutien aux Peuples autochtones du Cameroun: https://www.greenpeace.org/africa/fr/communiques-de-presse/7646/securiser-les-terres-des-peuples-autochtones-doit-etre-une-priorite-pour-la-protection-de-la-foret-au-cameroun/

  • GZ

    Morvandiau
    « Finalement, ceux qui comprennent … auront réalisé hier une fois de plus que les Guyanais (ceux qui s’autoproclament ainsi de manière exclusive) sont tout autant éloignés de la réalité Guyanaise que l’est la métropole. »
    Oui, bravo :-)

    = … sont tout aussi éloignés de la population que l’est n’importe quel zoraye de passage, avec qui ils partagent le gâteau…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Montagne d’Or joue son avenir

Ce mercredi 16 octobre se joue face à la Commission des Mines une étape administrative cruciale pour l'avenir du projet de mine industrielle porté par la Compagnie Montagne d'Or détenue par le ...

« La science : d’où vient-elle, où va-t-elle ? »

Yves Quéré de l'Académie des Sciences donnera une conférence sur ce thème mercredi 16 octobre à l’Université de Guyane. « Immense et admirable aventure aussi vieille qu’Homo sapiens, ...

Ressortissant brésilien tué lors d’une opération Harpie : pourquoi le légionnaire suspecté du tir mortel a été libéré et placé entre les mains du 3ème REI sur l’île Saint-Joseph

Guyaweb a pu prendre connaissance de l'ordonnance de refus de placement en détention provisoire du sous-officier de la Légion étrangère âgé de 32 ans, Tirtha Timsina, mis en examen pour « avoir...

Ouverture du Festival International du Film documentaire Amazonie Caraïbes (FIFAC)

La première édition du Festival International du Film documentaire Amazonie Caraïbes (FIFAC) se tient du lundi 14 octobre au vendredi 18 octobre au sein de l'ancien bagne, le Camp de la ...

Treizième braquage présumé d’une mine légale cette année

Un nouveau braquage aurait été perpétré, le week-end dernier, sur une exploitation aurifère autorisée, nous a indiqué vendredi le procureur de la République, Samuel Finielz, confirmant cette ...

Montagne d’Or vise une prolongation de 25 ans pour ses concessions Elysée et Boeuf mort

Malgré l'annonce du gouvernement de “l'abandon en l'état” car "incompatible avec les exigences de protection de l’environnement", le projet controversé de mine d'or industrielle Montagne d'Or...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube