Lundi 24 Juin

Publicité Guyaweb

Il y a cinq ans, l’Accord de Guyane

Il y a cinq ans, l’Accord de Guyane

Il y a cinq ans, le 21 avril 2017, était signé l’Accord de Guyane entre le collectif Pou Lagwiyann Dékolé, les élus et l’Etat, mettant un terme à cinq semaines d’une crise sociale qui s’était soldée par un blocage généralisé. 

Une signature obtenue « de haute lutte » pour Davy Rimane, l’un des signataires au nom du collectif Pou Lagwiyann Dékolé. Le 21 avril 2017, Davy Rimane déclarait à Guyaweb qu’il « retenait avant toute chose cette unité guyanaise qui est née de ce rassemblement de personnes de différents bords qui ont travaillé ensemble », y compris « les élus même si au début ce n’était pas facile ».

Ce protocole d’accord de 8 pages intitulé « Pou Lagwiyann dékolé » était considéré comme « porteur de mesures capitales » permettant de construire « l’avenir de la Guyane » selon Ericka Bareigts, ministre de l’Outre-mer sous la présidence de François Hollande. Dans un communiqué, la ministre indiquait que cet Accord  » englobe le plan d’urgence immédiat d’1,1 milliard d’euros »  mais aussi « les 15 accords thématiques supplémentaires signés dans la nuit du 1er au 2 avril 2017 « . Elle précisait qu’en « actant également la demande de mesures supplémentaires du collectif et des élus à hauteur de 2,1 milliards, l’Etat s’engage à ce qu’elles fassent l’objet d’un examen prioritaire pour mettre en œuvre un plan additionnel ».

Les signataires de l’Accord de Guyane, 21 avril 2017

« Cependant, cinq ans plus tard, le travail n’est pas achevé » affirme aujourd’hui Gabriel Serville, le président de la Collectivité territoriale de Guyane, dans un communiqué. « Il est nécessaire que la Guyane reste mobilisée, a fortiori en raison du contexte national et international nous appelant à demeurer vigilants » précise l’ancien député, co-signataire de l’Accord de Guyane. 

« Si les instructions administratives et budgétaires relèvent parfois de processus très longs, nous nous sommes attelés à faire respecter les engagements validés par tous les signataires de l’accord. C’est un processus laborieux qui s’inscrit dans la durée, mais dont nous apprécierons prochainement les résultats (…). Dans le cadre de nombreux échanges avec les services de l’État visant à réclamer le respect de ce plan additionnel, il m’a été certifié que les 2 milliards d’euros de ce plan ont déjà fait l’objet d’un fléchage via différents projets » ajoute Gabriel Serville.

De son côté la préfecture déclare que « la quasi-totalité des mesures inscrites dans le Plan d’Urgence pour la Guyane (PUG) issu des évènements de 2017 ont été réalisées. Parmi les 29 mesures qui constituent le PUG décidé en conseil des ministres et valorisé à 1,086 Mds€, la quasi totalité des mesures est mise en œuvre. Ce plan est mis en œuvre à 84 % en montant de financements et 96 % en nombre de mesures. »

Retrouvez notre dossier consacré aux cinq ans de l’Accord de Guyane : 

Il y a cinq ans, le CSG paralysé et un blocage généralisé

Santé, hospitalier : les grandes attentes de 2017

Accord de Guyane : 5 ans après, l’insécurité n’a pas diminué

Dans l’Ouest, « les Accords de Guyane, on ne les voit pas » 

La politique ou les démêlés judiciaires pour les leaders de 2017

Foncier : la promesse non tenue de 2017

Et en bonus souvenir : notre direct-live des trois derniers jours précédant la signature de l’Accord de Guyane (chargement ci-dessous)

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ce que proposent les candidats de la 1ère circonscription

Alors que la première semaine de campagne électorale est achevée, Guyaweb a recensé les principales mesures défendues par les cinq candidats de la première circonscription à l'aune de leurs ...

Il y aura un 5ème juge d’instruction à la rentrée, une femme

Une délégation d'une petite dizaine de futurs magistrats métropolitains était dans les murs de la Cour d'appel ce vendredi. Parmi ceux-ci, une juge d'instruction supplémentaire. C'est une ...

Fête de la musique : l’association Nomade veut mettre le feu à la Poudrière

Six heures de concert, une quarantaine d'artistes, un lieu patrimonial... Pour l'édition 2024 de la Fête de la musique qui se déroule ce soir, l'association Nomade a vu les choses en grand et ...

David Rousselin avait gravi les échelons de l’armée, de mécano à adjudant, il encourt 3 ans de prison dont 18 mois ferme, il a été pris à Matoury avec 27 kg de cocaïne dans sa valise

Le 12 juin 2015, David Rousselin 42 ans s’apprête à s’envoler à bord d’un Airbus militaire au départ de l'aéroport de Matoury  à destination de Paris - Charles-de-Gaulle.  Mais 27 kilos...

Bruno Pépin a des ennuis : 30 000 euros d’amende requis par le parquet général contre l’intéressé pour détournement de fonds publics, atteinte à l’égalité des marchés, poursuite irrégulière de ses fonctions

Bruno Pépin a des ennuis. Il est né à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, le 15 octobre 1961. Il est prévenu d'avoir à Saint-Georges, chargé d'une mission de service public, en sa qualité de ...

Dans les coulisses des législatives

Pour garantir le bon déroulement du scrutin législatif et l'égalité entre les candidats, les services de l'Etat se mobilisent en mettant notamment sous pli les professions de foi et les bulletins ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube