vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Salaires des prêtres : la bataille carnaval !

Salaires des prêtres : la bataille carnaval !
Exclusif !

Une décision de justice rendue le 29 décembre dernier par le tribunal administratif de Cayenne avait sommé le président du conseil général, Alain Tien-Liong de régler « sans délai » les salaires de 26 prêtres du clergé catholique de Guyane. Le chef de l’exécutif départemental s’y refusant, le préfet Eric Spitz est lui-même tenu de procéder à des mandatements d’office sur le budget du département de la Guyane. Ce que le préfet vient de mettre en oeuvre mais ô surprise (!) pour 23 ou 24 seulement des 26 prêtres (1) ayant obtenu gain de cause en justice fin 2014. Selon nos informations,…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

14 commentaires

  • Bonjour à tous,
    le salaire des prêtres ou « officiers des cultes » , quelqu’il soient, ne doit pas dépendre de notre République, mais de la dépendance de leurs croyants et des « avoirs » ou trésors de leur communauté. Cette idée, sans aucune prétention ( je suis devenu totalement athée), aurait peut être pu éviter des désastres humains, culturels, voire des génocides, ou des croisades inversées…
    Nous arrivons en Guyane très bientôt exercer , momentanément, nos plaisirs de grands Parents, très affectueux aussi de la diversité , du partage de Votre Région, et de Nos Concitoyens que nous adorons! à vous de jouer sans vous laisser abuser…

  • Voilà quelqu’un qui vient donner la leçon et inventer l’eau tiède. Nous savons qu’il n’est pas tout à fait « normal » sur le fond que des prêtres soient rémunérés par le conseil général. Les médias de la place nous l’ont expliqué. La question maintenant c’est pourquoi M. Tien-Liong s’entête-t-il en donnant ce qui ressemble à de petits coups de pied de l’âne, en multipliant les appels dans des procédures vouées à l’échec et qui coûte de l’argent au contribuable guyanais tant en frais d’avocat qu’en amendes pour frais de justice de l’autre partie en cas d’échec au tribunal comme cela a été le cas de manière répétée dans cette histoire. Pourquoi le président du conseil général n’essaye-t-il pas de faire turbiner les parlementaires guyanais pour qu’ils changent cette loi d’un autre âge ?

  • C’est le monde à l’envers ! Vous reprochez à ATL de tout simplement respecter la loi du 9 décembre 1905.
    Que dit l’article 2 du texte de loi ?
    « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. »
    Mauvaise foi, démagogie et règlement de compte, quel mélange !

    • Cette loi ne s’applique pas en Guyane puisque ce n’était pas un département en 1905. Il en va de même pour l’Alsace-Moselle.
      Donc non, ATL n’applique pas la loi, puis que la loi de 1828 dit que la colonie (puis le département selon la loi de 1946) a la charge de l’entretien du clergé.
      D’ailleurs, le tribunal l’a jugé ainsi. Et dire le sens de la loi, c’est plus l’affaire d’un tribunal que l’opinion de Neuneu Ier roi de Guyane.

  • Dudule ne connaît manifestement pas le dossier. La loi de 1905 n’a jamais été rendue applicable en Guyane. Aux politiques locaux de se retrousser les manches pour faire évoluer cette loi s’ils l’estiment obsolète. Ce qu’ils n’ont jamais fait jusqu’à présent. Le dieu ATL a perdu toutes ses procédures juridiques inutiles sur le sujet jusqu’à présent…

  • Triste affaire, quel diable pique encore notre Président du conseil général. Pourquoi un tel entêtement comme le souligne « Touloulou-a », n’a t il pas des actions plus importantes à mener pour la Guyane que de s’en prendre à ces pauvres curés. N’y a t il pas assez de violence dans les rues pour encore en rajouter. Cela fait partie de la paix sociale et ça a un cout que les contribuables ne rechignent pas à payer. L’Évêque se démène comme il peut pour ramener certaine valeur contre la violence en Guyane. Serait il conseillé par Satan lui-même ?? Attention aux élections, la grande majorité des électeurs sont des croyants qui risquent de peser dans la balance. C’est dommage pour la Guyane et pour notre Président que j’appréciais beaucoup. Merci M. FARINE pour ces précisions au scalpel, un vrai travail de journaliste.

  • Le débat sur la scandaleuse rémunération des seuls prêtres de l Eglise catholique par les contribuables doit se poursuivre.
    Mais tant que la loi qui prévoit cette rémunération n aura pas été abrogée, elle doit s appliquer. C est bien ce qu ont rappelé le TA et le Conseil d Etat.
    Pour l abrogation, ce sont les parlentaires – muets- qui doivent monter au créneau.
    Il reste que les prêtres doivent donc être payés, en application des décisions de justice rendues.
    Si certains doivent être mis à la retraite,il faut le formaliser par un arrêté, contestable ou pas, qui mettra fin à leurs droits à rémunération.
    Il est donc suprenant que le Préfet lui même décide et ce, sans avoir obtenu l avis préalable qu il dit avoir demandé, du TA !! Ce qui est d ailleurs démenti par le TA.

    Où va t on effectivement si le Préfet n exécute pas ce que dit un Tribunal ????

  • Si ATL avait pu mettre autant d’énergie pour apprendre à lire et à s’exprimer en bon français qu’il en a mis pour em****** de façon totalement stérile l’évêque…
    Juste avec les honoraires de Maitre es-profitation Lingibé, on aurait pu construire plusieurs logements sociaux. Mais c’est vrai que dans le canton d’élection d’ATL, il y a plus d’avocats que d’ouvriers du BTP au chômage…

  • Je me pose juste une question, depuis quand un agent payé par une collectivité n’est pas un fonctionnaire? Donc si je comprends bien, l’évêque et le prêtes sont payés par le contribuable mais sont régis par les règles du Vatican? De qui se moque t on?
    En quoi être à la retraite empêche de continuer sa vocation pour Dieu?

    • Les personnes payées par le conseil général ne sont pas toutes des fonctionnaires. Par exemple, les conseillers généraux sont appointés mais ne sont pas fonctionnaires, il en va de même des capitaines et des grand-mans du fleuve, ainsi que des agents contractuels relevant du droit privé.
      Concernant les règles régissant les représentants du culte, un célèbre jugement de 1984 rappelle qu’ils ne relèvent pas du droit du travail (CA Arras :  » la préparation du règne de Dieu sur la terre ne constitue pas, du fait de sa finalité spirituelle, une activité relevant du code du travail, quelles que soient les modalités juridiques pratiques utilisées. »). Par conséquent, le conseil général ne les salarie pas, mais les indemnise, ce qui est un détail qui a son importance, puisqu’il n’y a pas de relation hiérarchique. Ainsi, le conseil général ne pourrait pas ordonner aux religieux de professer l’islam à la place du catholicisme, alors qu’il peut ordonner à une secrétaire de faire tel classement plutôt que tel autre.
      De même, la retraite des religieux n’est pas une retraite de la fonction publique, mais un régime spécifique. Enfin, comme l’Eglise nomme ses représentant, c’est elle qui a le pouvoir de les nommer, de les révoquer ou de les mettre à la retraite, le conseil général étant simplement un payeur d’indemnité. C’est un peu le même système que la sécurité sociale, ou le traitement dépend du choix du médecin ou du patient mais où la sécu est payeur sans pouvoir.

  • Pour des « laïques » vous plaidez pleinement pour le catholicisme avec des insultes en plus à l’encontre d’un homme politique élu par la population. Je refuse que mes impôts servent au clergé. Pas vous ?

  • skol973

    Nos parlementaires ne veulent pas aider le Pdt du CG car ils suffisaient de demander l’abrogation de cette lois mais comme ils sont avec son opposant du CR, ce sera fait dès la fin des élections de l’assemblée unique.

  • Skol tu es dans le secret des Dieux !

  • Marabout, faudrait peut-être l’envoyer à Tien-Liong ton truc parce que là, on dirait qu’il n’a pas tout compris…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

La justice administrative a tranché : le couvre-feu maintenu sur Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Macouria, Kourou, Saint-Laurent du Maroni, Grand-Santi et Maripasoula !

La Chambre des référés du tribunal administratif maintient le couvre-feu pour des "raisons sanitaires et locales" sur Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Macouria, Kourou, Saint-Laurent du Maroni, ...

Covid-19 : une vingtaine de militaires au moins infectés à Camopi sur 40 positifs, 146 cas à Saint-Georges soit 3,5% de sa population, l’Est guyanais vire au rouge

La pandémie continue son inquiétante progression en Guyane avec 31 cas de plus confirmés ce mardi et, depuis lundi soir, de surcroît, deux personnes placées en réanimation à l'hôpital de ...

Saint-Georges, cluster de Guyane

Saint-Georges de l'Oyapock à la frontière du Brésil, seule commune encore confinée en Guyane, est «le» foyer épidémique actuel du territoire. La Guyane est au stade 2 de la diffusion du ...

Covid-19 : deux patients en réanimation au CHC

De sources hospitalières concordantes, “deux patients” sont hospitalisés depuis “lundi soir” en service réanimation, secteur Covid, au centre hospitalier de Cayenne. Selon une source ...

Procès reporté au 18 juin pour Christian Antoinette, agent de sécurité et voleur présumé des masques au centre spatial guyanais

Le procès de Christian Antoinette, 43 ans, agent de sécurité au centre spatial guyanais de Kourou poursuivi pour le vol des masques chirurgicaux courant et fin mars au CSG a de nouveau été ...

La Ligue des droits de l’homme demande la suspension du couvre-feu en Guyane : une audience à fort enjeu

Le tribunal administratif de Cayenne, comme l'a révélé Guyaweb ces derniers jours, est saisi d'une requête en référé liberté à fort enjeu. En effet, la Ligue des droits de l'homme (LDH), ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube