vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Olivier Goudet en correctionnelle pour «apologie d’acte de terrorisme» : «un pas inacceptable a été franchi dans un département français», selon le préfet Patrice Faure

Olivier Goudet en correctionnelle pour «apologie d’acte de terrorisme» : «un pas inacceptable a été franchi dans un département français», selon le préfet Patrice Faure
Exclu Guyaweb : ce que dit la plainte du préfet !

Dans sa plainte que Guyaweb a pu consulter, Patrice Faure plante d’abord le décor : «En poste comme préfet du département de la Guyane depuis le 28 août 2017, je suis bien évidemment amené à suivre des dossiers sensibles en marge des accords de Guyane signés le 21 avril 2017.» Il enchaîne sur les faits ayant motivé sa plainte en commençant par le contexte : «Ainsi, le 5 septembre 2018, vers 18h15, des membres de l’association des ‘Grands Frères (2)’ sont intervenus dans le squat du 23 rue Mme Payé à Cayenne afin d’en évincer les habitants illégaux. L’enquête de…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

8 commentaires

  • Jmc
    08 septembre 2019

    A mon sens Monsieur le Prefet accorde trop d’importance à des propos certes outranciers au risque de fédérer contre l’Etat qu’il représente le mal être de nombreux individus.
    Un simple rappel à la loi n’aurait il pas suffit?

  • Remi973
    08 septembre 2019

    Pour faire baisser la fièvre, rien de plus efficace que de casser le thermomètre.

  • EL MATADOR
    08 septembre 2019

    Au Brésil ils avaient bozo, bozo est devenu président.
    En guyane nous avons aussi notre bozo local, qui déverse des menaces en créole, se réclamant au service du peuple, il a monté une organisation sectaire comportant des des disciplines qui suivent leur gourou. Heureusement ils ne sont pas beaucoup, et certainement pas 500 comme ils tentent de le faire croire.
    Le problème c’est que l’état l’a laisser déblatérer tellement de propos polémiques et racistes en toute impunité qu’il peut sembler bizarre de le poursuivre uniquement pour un seul, peut-être est ce la goutte qui a fait déborder le vase de ce qu’ils appellent la «France coloniale»?

    Goudet va t’il nous libérer de l’occupation des terres de guyane exploitées par des colons qui nous maltraitent, nous font travailler atrocement dans des administrations sans nous donner un centime? Il serait temps que les vrai guyanais de pure souche que nous sommes puissent recolter enfin les fruits de nos très longues journées de travail !…
    Chiche ?

  • moibeni
    08 septembre 2019

    Juste un test d’opinion. Voir la mobilisation que cette comparution va provoquer et si il y a condamnation, l’ampleur des troubles. Il semble pour l’instant que cela ne provoque pas un raz se marée dans les rues et sur les rond points. ….

  • Pagainnom
    08 septembre 2019

    Il n’y a pas apologie du terrorisme, il s’agit plus d’un rappel historique. C’est faire injure à la vraie apologie du terrorisme qui appelle parfois à égorger un maximum de personnes, à foncer sur la foule avec von véhicule.
    L’état se décrédibilise dans cette action et jette de l’huile sur le feu alors que tous les voyants sont au rouge dans la société guyanaise et qu’une seule goutte d’eau peut faire déborder le vase. Ce comportement est irresponsable et criminel de la part de l’Etat. Au lieu de résoudre les problèmes, on poursuit Olivier Goudet ainsi que pratiquement tous les leaders guyanais. C’est de l’incompétence flagrante.
    Pour qui connaît Olivier Goudet, il se donne une image de méchant mais c’est quelqu’ un de profondément attaché à son pays et plutôt « gentil ».
    Notez que si les manifestations de avril 2017 n’ont pas été violentes, c’est grâce aux leaders du mouvement dont Olivier Goudet.
    Je crains que les prochaines ne se passent pas aussi bien.

  • le Jaguar
    08 septembre 2019

    « vous nous avez mis dans l’article 73 et que nous n’avons plus notre pays en main». Si cette phrase est exacte, l’affirmation est fausse et assez cocasse puisque c’est la grande majorité des électeurs guyanais qui a choisi le statu quo en 2010 alors que l’état leur proposait par référendum de changer de statut.

  • FF
    08 septembre 2019

    L’article rappelle ce vote (page 2)

  • GZ
    09 septembre 2019

    Matou,
    La phrase étant composée de deux affirmations, faisant que la phrase ne peut être exacte que par l’exactitude de ses deux composantes…
    Le 73 ne date pas de 2010 et le résultat du référendum de cette année-là indique bien que
    §Ceux qui sont conscients de la nécessité d’aller en avant§ n’ont pas la Guyane en main.
    Le système dont souffre la Guyane est extraordinairement vicieux. Faudra en baver pour s’en sortir…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Copinage médiatique et cécité : la pré-implantation rocambolesque de l’antenne à Cayenne de Drug-Free World, fondation financée par la scientologie

Article et reportages de complaisance, cécité durable des personnalités conviées, le «pré-lancement» de l'implantation en Guyane de l'antenne de Drug-Free-World, une fondation financée par la ...

« Si j’y vais c’est pour être hors-la-loi » (Mickaël Mancée)

A l'approche des élections municipales de mars 2020 Guyaweb a voulu savoir comment se situent les leaders du mouvement social de 2017 qui a mis en avant les manquements des élus. Le moment est-il ...

Un cas de tuberculose à l’hôpital de Cayenne

Une soignante exerçant auprès d’enfants au Centre Hospitalier de Cayenne a fait l’objet d’un diagnostic de tuberculose indique l’Agence Régionale de Santé (ARS). « Dès que le ...

Les partis ont beaucoup à perdre lors des prochaines Municipales

Guyaweb a interrogé des partis politiques de Guyane à l'approche des élections municipales de 2020. L'optimisme et la mobilisation ne sont pas vraiment au rendez-vous à six mois de l'échéance ...

Léon Bertrand n’a plus de bracelet électronique, il est en liberté conditionnelle…

Comme l'annonçait Guyaweb en avril dernier (voir cet article), au moment de la sortie de prison de Léon Bertrand, l'intéressé devait, à partir de là, porter un bracelet électronique à la ...

Suspicion de pollution environnementale : un procès en correctionnelle pour la société Gold’Or cogérée par trois membres de la famille Ostorero

Vendredi 13 septembre, un procès en correctionnelle aux enjeux non négligeables est programmé à Saint-Laurent du Maroni : une société minière légale, la SARL Gold'Or est dans la mire de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube