vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Mines en Guyane : « Enquête en eaux troubles »

Mines en Guyane : « Enquête en eaux troubles »

Cette enquête filmée (voir ci-dessous) a été menée par la Compagnie des Guides de Guyane qui s’est rendue sur le fleuve Kourou plus exactement sur la crique Couy, affluent direct de la crique Nelson où l’activité minière légale (AEX Nelson) comme illégale est en train de se développer. En amont et en aval du périmètre de la concession minière Nelson, la Compagnie des Guides a fait des prélèvements dans le but de les faire analyser par la société Hydreco. Les analyses d’Hydreco que Guyaweb s’est procurées montrent « une très forte turbidité des eaux ainsi que de fortes valeurs de matières…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

11 commentaires

  • benoit

    Bon a la base la CGG etait et est toujours contre cette exploitation, ils ont tout fait pour l interdire sans succes.
    Voila pourquoi on prend cette pseudo « enquete » avec beaucoup beaucoup de reserves.
    D ailleurs la sortie sur « l huissier » est plutot bancale. Pourquoi ne pas avoir invite un ou des journalistes ou d autres peronnes de la societe civile ? Je suis sur que Guyaweb par exemple auraient ete ravi de l invitation.

    Conseil a CGG : N est pas journaliste d investigation ou policier qui veut.
    Continuez plutot a faite des tours de pirogues a 200€ la journee, la vous etes putot bon.

  • GZ

    Bon, à la base l’administration (et la plupart des élus) est et était toujours pour cette exploitation (et pour l’orpaillage en général) elle a tout fait pour l’autoriser, au prix d’un raisonnement borné et d’une flagrante ignorance des effets réels de cette activité sur la nature.
    Voila pourquoi on prend les « inspections » et d’autres « rapports » officiels avec beaucoup-beaucoup de réserves.
    (En Guyane tjs, mais aussi à Rouen où la Parole préfectorale écarta toute dangerosité — tout en faisant porter aux policiers les masques à gaz – avant qu’ABuzyn ne reconnaisse qu’on n’a aucune idée des substances qui pouvaient se former dans l’incendie…)
    D’ailleurs la sortie sur « l’huissier » est plutôt bancale. Pourquoi ne pas avoir invité Greenpeace ou WWF ? Je suis aussi persuadé que Greta Thunberg aurait été ravie de l’invitation…
    Conseil aux fidèles des mines et aux autres fonctionnaires (admettons naïfs) : N’est pas responsable, éthique et crédible qui veut…
    (http://www.lefigaro.fr/vox/societe/l-incendie-a-rouen-le-verifie-la-defiance-est-particulierement-elevee-en-france-20191002)

    Continuez plutôt à creuser vos boîtes crâniennes afin de trouver une voie acceptable pour la Guyane. D’après votre surnombre et les 40 %, vous devez être plutôt bons.

  • LEAURENT

    c’est vraiment lamentable… et j’apprends en bas d’article que l’exploitation de la mine s’arrête fin décembre?! tout ça pour ça!
    si quelqu’un se porte parti civil pour attaquer l’Etat en justice, je suis prêt à participer au financement de cette action.

  • Loic

    Quand la désinformation nous tue…

  • le Jaguar

    Un commentaire qui évoque des tours de pirogue à 200 € la journée ne peut que susciter aussi beaucoup de réserves.

  • GZ

    Oh, il m’a déjà sorti qu’un point d’ébullition bas est synonyme d’une évaporation faible…

  • Remi973

    Non, les prélèvements montrent que la SAS Trajan n’est pas « tout à fait dans les clous en matières en suspension (MES) » de la réglementation :
    « l’augmentation de la teneur en MES des cours d’eau entre l’entrée et la sortie du périmètres du titre minier doit être inférieure à 25% de la teneur amont, sans pouvoir dépasser à 35mg.L. » Avec 4,2mg/L à l’amont et 33,4mg/L en aval, cette obligation n’est pas respectée !
    S’il porte plainte pour dénonciation calomnieuse, il devrait logiquement perdre…

  • le Jaguar

    De toutes façons, une plainte pour dénonciation calomnieuse ne serait recevable que si une plainte au pénal avait été préalablement déposée par la CGG contre la SAS Trajan et dans l’hypothèse ou celle-ci serait définitivement mise hors de cause après enquête ou jugement, certainement pas pour des informations simplement diffusées dans la presse. Si l’objectif de la CGG comme elle l’annonce est juste d’alerter l’opinion publique, c’est chose faite.

  • La Sobriete Heureuse

    Chapeau bas aux Guides touristiques du fleuve Kourou qui s’engagent avec opiniâtreté du bon côté de l’Histoire. Quant aux derniers immortels, climato-sceptiques qui s’accrochent lamentablement aux dernières pépites, ils s’arrêteront de briller par la force de la jeunesse guyanaise qui frappe à la porte de l’opinion publique.
    Quand à l’agence de com’ du lobby minier, telle Radio Peyi et son trio d’animateurs pro-minier, on leur souhaite une bonne reconversion à la Deal Guyane.

  • benoit

    Bin voila des journalistes des gendarmes qui attestent de la realite. N en deplaise aux ECOlonialistes.
    Pas d « eau trouble » a Nelson mais plutot « eau usee » chez la CGG.

    NB :
    CZ vous avez la memoire selective !! je vous ai demontre a l epoque qu il ne pouvait y avoir d evaporation car la substance incrimine etait immergee en permanence.

  • Saluda 973

    Il s’agit uniquement de penser à ce que l’on veut laisser comme héritage à notre descendance… et je suis bien guyanaise, fonctionnaire et tout et tout. Et la réalité est bien triste. Notre belle Guyane se fait attaquer, ronger, creuser par des milliers personnes pour quelques grands fortunés uniquement. C’est écoeurant. J’applaudis ces actions engagées et simplement citoyennes qui dénoncent un fonctionnement partisan.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Faire un don, c’est soutenir Guyaweb

Guyaweb, votre journal d’information et d’investigation, s’est émancipé de la publicité depuis le 1er décembre 2019. Guyaweb a besoin de ses lecteurs. C’est pourquoi nous avons lancé la ...

Journée de l’abeille et du miel

Elle a lieu à Kourou ce samedi 14 décembre de 9h à 17h. La 4e Journée de l’abeille et du miel est organisée par l’association APIGUY dont la vocation est de développer l’apiculture et ...

Expulsion aux Manguiers : « le préfet n’a pas respecté sa parole »

Non ouverte à la presse, l'opération de destruction du squat dit “Les Manguiers” à Rémire-Montjoly s'est déroulée en toute discrétion sur deux jours, les 9 et 10 décembre. Contrairement ...

Mission d’information parlementaire sur l’orpaillage illégal

Elle sera conduite par le député de la première circonscription de Guyane Gabriel Serville. Le lancement d'une « mission d’information sur l’orpaillage illégal en Guyane » a été ...

AEX Nelson : annulation de l’arrêté par le tribunal administratif

Le jugement est tombé ce jeudi. L’arrêté du 1er octobre 2018 par lequel le préfet de la Guyane avait donné autorisation à la SAS Trajan pour une exploitation alluvionnaire sur la Crique Nelson...

AEX Nelson : “une procédure irrégulière” selon le rapporteur public

L'affaire de l'AEX Nelson qui fait couler beaucoup d'encre depuis deux ans a été mise en délibéré et son jugement sera rendu ce jeudi 12 décembre. Cette affaire opposant la société minière ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube