Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Arrêté alors qu’il jouait aux cartes cité Eau Lisette, il se revendique Amérindien et prend 2 mois ferme pour violation de son interdiction de 10 ans du territoire… prononcée en 2010

Arrêté alors qu’il jouait aux cartes cité Eau Lisette, il se revendique Amérindien et prend 2 mois ferme pour violation de son interdiction de 10 ans du territoire… prononcée en 2010

Mark William, né à Georgetown au Guyana il y a 31 ans, qui compte une liste de condamnations pour séjour irrégulier quasiment longue comme une file d’attente devant la préfecture de Cayenne, se revendique « Amérindien d’Amérique du Sud» et se voit poursuivre sa vie en Guyane où il dit être arrivé à l’âge de 13 ans. Comparaissant en tant que prévenu lundi, devant le tribunal correctionnel, pour séjour irrégulier au regard d’une interdiction du territoire de 10 ans qui remonte à fin 2010, il a été condamné à deux mois de prison ferme avec maintien en détention. Mais le…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Une liste de condamnations longue comme le bras. Qui peut croire en une justice qui prononce des condamnations pour ne pas les exécuter…

  • Où est-il indiqué qu’elles n’ont pas été exécutées ? Ce procès se tient précisément dans le cadre de l’exécution de l’une d’elles…

    • Interdiction de territoire, vous savez ce que ça signifie ? Vous devriez aller passer les deux mois en prison avec lui, ça lui ferait de la compagnie.

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Franchement, tous ces titres, traitant de vieux problèmes secondaires qui nous font balader afin d’éviter qu’on discute le fond du problème de la Guyane. Ces derniers ne vient que rentrer dans la dynamique créant des « coupables » à chaque jour pour l’échec de la loi de la décolonisation, dite loi-cadre. Échec celui-la du en grand partie à la timidité des nos élus locaux en face à une France intransigeante. Je comprends bien vos envies de faire respecter l’État de droit. Mais quoi à faire quand nous sommes en zone de non-droit? Non droit, pas dans le sens de la régulation ou contrôle, mais dans le sens de l’absence presque total de l’évolution du service publique! Laissés aux miettes d’une république inadaptée aux besoins d’évolution de ce territoire! 50 ans de discussions, toujours autour du même sujet « Le Statut de la Guyane » ne semble pas un peu trop? Il me semble plutôt l’heure de mettre en cause le « Statut quo » des élites incompétentes et malveillantes! De mettre en cause la complicité sale de la presse avec ces autorités qui ont du mal à se légitimer! En tout cas, pendant qui nous traînons la fusée décolle en faisant des bonnes… bonnes marges… Déjà, que les Guyanais connaissent tous les Guyanais.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube