vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

9 août : Mobilisation des peuples autochtones au « Mont Sepelu »

9 août : Mobilisation des peuples autochtones au « Mont Sepelu »

En Guyane, «  face à la politique contraire à (leurs) revendications menée par l’Etat et la CTG  »,  les peuples autochtones organiseront leur propre mobilisation qui débutera ce jeudi 9 août à 14h30 au « Mont Sepelu » (Fort Cépérou) à Cayenne.

Alors que se déroulent actuellement les Journées des peuples autochtones (JPA) décentralisées organisées par la Collectivité territoriale de Guyane (CTG) sans village artisanal ni stands d’exposition sur la place des Palmistes à Cayenne, les peuples autochtones par la voie de l’Organisation des Nations Autochtones de Guyane (ONAG) appellent à un rassemblement ce jeudi 9 août, Journée internationale des peuples autochtones.

Instaurée par les Nations Unies en 1994, cette Journée internationale a lieu chaque année à la même date afin de mettre en lumière l’existence des peuples autochtones à travers le monde, mais aussi leurs difficultés et leurs revendications.

L’ONAG salue “l’initiative des villages qui cette année organisent les JPA, pour certains, par leurs propres moyens indépendamment du programme de la CTG, pour d’autres, sous le coup des « restrictions » budgétaires de la CTG“ et elle regrette que “la Journée internationale des peuples autochtones continue de faire l’objet d’une récupération politique par la CTG, dont le service « Langue et Patrimoine » maintient son autorité sur l’élaboration du programme. »

L’ONAG qui se joindra à la mobilisation des organisations autochtones ce jeudi 9 août à 14h30 au « Mont Sepelu » (Fort Cépérou) à Cayenne, dénonce “une mascarade” qui “n’a que trop duré”.

“La CTG engage sans notre consentement l’avenir de nos peuples sur des projets destructeurs de notre environnement tels que l’exploitation aurifère à l’échelle industrielle (Montagne d’Or, Auplata), l’exploitation pétrolière (permis offshore de Total), et l’exploitation de nos ressources génétiques dont elle s’arroge les droits ” affirme l’ONAG.

Quant à l’organisation des Journées des peuples autochotones, l’ONAG estime que son pilotage doit désormais revenir à (leur) organe institutionnel, le Grand conseil coutumier créé en février 2018, afin de se prémunir de toute ingérence.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une mule guyanaise et deux policiers surinamais corrompus condamnés à 12 mois de prison à Paramaribo dont sept avec sursis

Correspondance spéciale du Suriname Ank Kuipers (avec Frédéric Farine) La mule guyanaise détentrice de 280 grammes de cocaïne ainsi que les 2 policiers du Suriname prévenus, pour leur part, n...

Les 3 lycées et 4 collèges promis pour 2020 seront-ils prêts ?

Malgré les annonces de Rodolphe Alexandre en 2017, aucun lycée ni aucun collège supplémentaire n'ouvrira à la rentrée 2020. Le 17 novembre 2017, le président de la Collectivité Territoriale ...

Léon Bertrand reste en prison suite à un appel suspensif du parquet

Le tribunal d'application des peines avait décidé ce lundi d'aménager la peine de prison de Léon Bertrand via un placement sous surveillance électronique (PSE), autrement dit un bracelet au pied ...

La Commission Développement durable de l’Assemblée nationale est en Guyane

A l’initiative du député Gabriel Serville, une délégation de la Commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire effectue une visite en Guyane du 24 au 28 mars. « C...

Un piroguier surinamais qui a vu sa cargaison saisie jeudi par les douanes françaises patrouillant avec l’armée, dénonce un nouvel incident à partir du fleuve frontière

Jeudi 21 mars durant la matinée, un contrôle sur le fleuve Maroni effectué par une patrouille mixte douanes/forces armées de Guyane près du village de Maïman (entre Saint-Jean et le bourg d'Apat...

De Cayenne à la prison de Fresnes, la route du trafic de cocaïne (2/2)

Le nombre de mules interpellées en Guyane et dans l’Hexagone a été multiplié par cinq entre 2011 et 2018. Comment se déroule la détention en France hexagonale ? Guyaweb s’est penché sur les...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube