vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Le torchon brûle entre Caracas et Washington

Le torchon brûle entre Caracas et Washington

La tension est très vive entre le Venezuela et les Etats-Unis, après l’annonce par ces derniers d’une aggravation des sanctions contre le pays sud-américain, qui a reçu le soutien de la plupart des autres pays de la région. Les relations entre les Etats-Unis et le Venezuela se sont détériorées à partir de l’arrivée au pouvoir d’Hugo Chávez au Venezuela en 1998. Ce dernier a rapidement pris ses distances avec la grande puissance nord-américaine, accusée d’être à l’origine de la tentative de coup d’Etat organisée contre lui en 2002. Après la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays en 2008,…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Faisons attention aux organisations régionales citées. Ce sont des organisations où le Venezuela joue un rôle prépondérant et où ce pays « achète » des soutiens contre des livraisons de pétrole à cours préférentiel et qui sont pour beaucoup constitués d’état qui comme le Venezuela relèvent plus de la démocrature que de la démocratie.
    Rappelons que l’OEA, qui reste la seule organisation panaméricaine rassemblant tous les états du continent (l’équivalent de l’OCDE) a fait part à de nombreuses reprises de ses inquiétudes sur la régression de la démocratie au Venezuela. Récemment, Amnesty International, qu’on ne peut soupçonner de complaisance envers les USA, a fermement dénoncé les violations des droits de l’homme commises contre les opposants vénézuéliens. Même l’union européenne s’est inquiété de l’évolution de la situation au Venezuela.
    Rappelons qu’à l’origine, les sanctions américaines nne sont que des rétorsions suite à des sanctions d’abord prisent par le Venezuela qui accuse les Etats-Unis de fomenter un complot avec le patronat venezuelien et l’opposition visant à provoquer une crise économique. On ne compte plus les diplomates américains expulsés pour « espionnage » et autres motifs du même genre.
    En effet, le pouvoir étant très personnel dans ce pays, les présidents Chavez et Maduro sont incapables d’assumer l’échec de leur politique économique clientèliste et ils ont trouvé beaucoup plus facile de crier au complot pour l’expliquer, ce qui permet au passage de torturer 2-3 opposants, ce dont se réjouit notre ami Mélenchon, grand démocrate admirateur de Staline et de Mao.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Municipales 2020 : à Saint-Laurent-du-Maroni, quid de l’après Bertrand  ?

En septembre 2018, Léon Bertrand, condamné pour «  favoritisme  » et «  corruption passive  » dans l’affaire des marchés truqués de la CCOG, démissionnait de la mairie de Saint-Laurent ...

Colloque sur le cinquantenaire de la suppression du Territoire de l’Inini

Il aura lieu samedi 7 décembre de 9h à 16h au siège de la Collectivité Territoriale de Guyane, route de Suzini à Cayenne. « Le 6 juin 1930 est créé en Guyane le territoire autonome de ...

L’avenir de France-Guyane reporté au 14 janvier

  Le tribunal mixte de commerce de Fort de France qui devait se pencher ce jour sur l'avenir des sept sociétés du groupe France Antilles (dont les trois sociétés éditrices : ...

Réforme des retraites : grève fortement suivie à Cayenne et Saint-Laurent

Le mouvement de grève nationale contre la future réforme des retraites dans les secteurs public et privé a mobilisé près de 2000 personnes dans les rues de Cayenne et Saint-Laurent du Maroni ce ...

Le maire de Roura et président de l’association des maires, David Riché, mis en examen pour «favoritisme»

Photo de Une : David Riché et son avocate, Me Marie-Alix Canu-Bernard, au palais de justice mercredi soir Le maire de Roura et président de l'association des maires de Guyane, David Riché, a été...

L’audience au tribunal de commerce de Fort de France qui doit se pencher sur l’avenir de France-Guyane reportée

L'audience prévue demain jeudi au tribunal mixte de commerce de Fort de France concernant l'avenir des sept sociétés du groupe France Antilles est reportée au vendredi «10 janvier 2020», a-t-on ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube