vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Le Musée National du Brésil est parti en fumée

Le Musée National du Brésil est parti en fumée

L’édifice bicentenaire abritant cette institution prestigieuse a été entièrement détruit par les flammes dans la nuit du dimanche 2 septembre à Rio de Janeiro.

Le feu dont l’origine est encore inconnue s’est déclaré en fin de journée peu après le départ des derniers visiteurs et s’est propagé très rapidement dans le bâtiment construit en 1818, les pompiers n’ayant pu stopper l’incendie que dans les premières heures du lundi 3 septembre.

Si aucune victime n’est à déplorer, la plus grande partie des collections et des millions d’objets hébergés dans les 13 000 m2 et les centaines de salles du musée est partie en fumée et « deux cents ans de travail, de recherche et de connaissance ont été perdus » comme l’a déclaré le président brésilien Michel Temer.

Les responsables du Musée National du Brésil, institution culturelle et scientifique rattachée à l’Université fédérale de Rio de Janeiro, pointent néanmoins la négligence des autorités locales et nationales ainsi que le manque de moyens attribués à l’entretien et au fonctionnement du musée.

L’établissement n’exposait plus que 1 % de ses collections après avoir subi ces dernières années des coupes drastiques dans son budget imposées notamment par gouvernement de l’Etat de Rio, en quasi-faillite et qui a réduit les financements dans tous les services publics – santé, éducation, sécurité, culture…

Alors que des centaines d’étudiants, de professeurs et de personnels protestaient lundi à Rio de Janeiro devant les ruines du bâtiment abritant le Musée National du Brésil, le ministre brésilien de la Culture a lui-même reconnu que cette « tragédie aurait pu être évitée ».

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Francois
    04 septembre 2018

    quel malheur, et quelle terrible perte patrimoniale pour le Brésil ! Toute la paléoontologie (fossiles) et toutes les archives historiques (parchemins, récits d’explorations, ..) ont été détruits. Espérons que les scientifiques du monde entier seront généreux pour offrir au Brésil certains de leurs échantillons afin de reconstruire les collections nationales !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Coronavirus : l’ambassadeur de France au Suriname, testé positif, transféré en Guyane

Antoine Joly, l'ambassadeur de France au Suriname, testé positif au Covid-19 mardi au Suriname a été transféré ce dimanche en Guyane. L'intéressé, que Guyaweb a pu contacter, indique qu'il ...

Un confinement très long et des tests un peu élargis

Vivant sur une terre de grandes disparités sociales, à l'organisation sanitaire régionale trop souvent erratique, les Guyanais devront, s'ils veulent échapper au pire, rester confinés chez eux, ...

Clara de Bort calme les ardeurs médiatiques du préfet

Après le tollé provoqué par le petit tour médiatisé samedi dernier au marché de Cayenne du préfet Marc Del Grande et de la maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth sans respect des gestes ...

Les deux navires cargos transportant Ariane, Soyouz et Vega retraversaient l’Atlantique depuis Kourou vers l’Europe avec un caisson aimanté à leur coque rempli de cocaïne !

L'enquête sur le trafic de drogue entre la Guyane et l'Europe à partir du port spatial de Pariacabo à Kourou prend une tournure de plus en plus rocambolesque avec de nouvelles révélations suite ...

Cocaïne dans un caisson aimanté à la coque du navire transportant Ariane : un agent de la mairie de Kourou, deux associés d’une entreprise de transport de riz… parmi les mis en examen

Guyaweb est en mesure de dévoiler de nouvelles informations sur cette enquête judiciaire ouverte suite à la découverte d'environ 8 kilos de cocaïne dans un caisson qui s'était décroché de la ...

Covid-19 : La France parmi les pays les plus touchés

Guyaweb met en ligne un fil d'informations en accès libre afin de suivre l'évolution de la pandémie notamment en Guyane touchée comme le monde entier par ce coronavirus. Recommandations pratiques,...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube