vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

L’Argentine fait un pas vers la légalisation de l’IVG

L’Argentine fait un pas vers la légalisation de l’IVG

La Chambre des députés a adopté ce jeudi un texte reconnaissant le droit à l’avortement, qui doit encore être adopté par le Sénat.

A l’issue d’une longue session de plus de 23 heures, une courte majorité de députés (129 pour, 125 contre, 1 abstention) s’est dégagée ce jeudi matin pour approuver le projet de loi autorisant l’avortement, sans restriction durant les 14 premières semaines de grossesse et au-delà seulement en cas de viol, de danger pour la mère ou de malformation du fœtus.

Ce vote très serré et l’intensité des débats qui l’ont précédé sont le reflet des divisions profondes de la classe politique et de la société argentines, encore très conservatrices et imprégnées de tradition catholique mais dont une partie – beaucoup de jeunes notamment – s’est fortement mobilisée en faveur de cette réforme.

Jusqu’à présent l’interruption volontaire de grossesse est interdite en Argentine sauf en cas de viol ou de danger pour la mère et celles qui y ont recours sont passibles de un à quatre ans de prison, tandis qu’il y a chaque année 50 000 femmes hospitalisées du fait de complications liées à un avortement et 500 décès.

Le projet de loi voté ce matin par la Chambre des députés devra encore être approuvé à l’automne par le Sénat – plus conservateur – pour que l’interruption volontaire de grossesse soit véritablement légalisée dans le pays du pape François, à l’instar du mariage homosexuel qui l’a été dès 2010.

En Amérique latine seuls Cuba, le Guyana, l’Uruguay et la ville de Mexico autorisent sans restriction l’avortement, qui à l’inverse est totalement interdit en Haïti, en République dominicaine, au Honduras, au Salvador et au Nicaragua, tandis dans les autres pays il est interdit sauf en cas de viol, de danger pour la mère ou de malformation du fœtus.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

L’ARS dément finalement que le premier patient positif au Covid-19 admis en réanimation soit le personnel d’un labo de l’hôpital

Guyaweb prend acte du démenti ce jeudi de l'autorité sanitaire quant à la profession du patient positif au coronavirus admis en réanimation à l'hôpital de Cayenne mercredi soir. Guyaweb avait...

Fil info : plus de 50 cas en Guyane dont 1 en réanimation

A lire sur notre fil d'informations en accès libre. Suivez l'évolution de la pandémie notamment en Guyane touchée comme le monde entier par ce coronavirus. Recommandations pratiques, informations ...

Le poisson d’avril de Guyaweb aura eu les honneurs de la revue de presse naissante de la préfecture

Pas mal de nos lecteurs s'y sont laissés prendre, certains de nos commentateurs patentés (mais pas tous) également, mais le come-back du projet Montagne d'or comme celui de la société minière ...

Un personnel de l’hôpital atteint du Covid-19 a été admis en réanimation mercredi soir à Cayenne

Une personne positive au Covid-19 a été admise au service réanimation de l'hôpital de Cayenne, mercredi soir, a-t-on appris d'une source bien informée. Guyaweb a recueilli cette information ...

Où l’on reparle du projet Montagne d’or et d’une société minière d’Etat en Guyane…

Le gouvernement Macron, en difficulté, comme les gouvernements de nombreux pays, dans la gestion de l'épidémie du coronavirus veut aussi penser à l'après. L'industrialisation de l'or guyanais ...

Mutinerie à la prison de Rémire-Montjoly, des détenus s’étaient emparés de clefs de cellules !

Une mutinerie s'est déclenchée ce mercredi à la prison de Rémire, a confirmé à 11 heures à Guyaweb le commandant de la gendarmerie de Guyane, le général Stéphane Bras. «Je suis sur place»,...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube