vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

L’Argentine fait un pas vers la légalisation de l’IVG

L’Argentine fait un pas vers la légalisation de l’IVG

La Chambre des députés a adopté ce jeudi un texte reconnaissant le droit à l’avortement, qui doit encore être adopté par le Sénat.

A l’issue d’une longue session de plus de 23 heures, une courte majorité de députés (129 pour, 125 contre, 1 abstention) s’est dégagée ce jeudi matin pour approuver le projet de loi autorisant l’avortement, sans restriction durant les 14 premières semaines de grossesse et au-delà seulement en cas de viol, de danger pour la mère ou de malformation du fœtus.

Ce vote très serré et l’intensité des débats qui l’ont précédé sont le reflet des divisions profondes de la classe politique et de la société argentines, encore très conservatrices et imprégnées de tradition catholique mais dont une partie – beaucoup de jeunes notamment – s’est fortement mobilisée en faveur de cette réforme.

Jusqu’à présent l’interruption volontaire de grossesse est interdite en Argentine sauf en cas de viol ou de danger pour la mère et celles qui y ont recours sont passibles de un à quatre ans de prison, tandis qu’il y a chaque année 50 000 femmes hospitalisées du fait de complications liées à un avortement et 500 décès.

Le projet de loi voté ce matin par la Chambre des députés devra encore être approuvé à l’automne par le Sénat – plus conservateur – pour que l’interruption volontaire de grossesse soit véritablement légalisée dans le pays du pape François, à l’instar du mariage homosexuel qui l’a été dès 2010.

En Amérique latine seuls Cuba, le Guyana, l’Uruguay et la ville de Mexico autorisent sans restriction l’avortement, qui à l’inverse est totalement interdit en Haïti, en République dominicaine, au Honduras, au Salvador et au Nicaragua, tandis dans les autres pays il est interdit sauf en cas de viol, de danger pour la mère ou de malformation du fœtus.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Antoine Primerose réélu président de l’Université de Guyane

Antoine Primerose a largement remporté le scrutin qui s'est tenu ce jeudi et reste à la tête de l'Université de Guyane (UG) pour un mandat de quatre ans. "Aujourd’hui (...) s’est tenue l’...

Le « droit au remords » : de quoi s’agit-il ?

Eléments d'explication sur cette disposition incluse dans le protocole de sortie de crise signé ce mercredi 16 janvier au Centre Hospitalier de Kourou (Guyaweb du 16/01/2019). " Il s’agit d’u...

Fin de crise au CHK : “On ne peut pas rester éternellement devant l’hôpital”

Sortie de crise au Centre Hospitalier de Kourou, sans subvention du CNES ni reprise de toute l'ancienneté des agents. Malgré ces deux points bloquants - sur trois - qui n'ont pas encore trouvé d'is...

Affaire MDPH Guyane : le parquet a requis l’ouverture d’une information judiciaire pour détournement de fonds et recel de détournement de fonds

Le parquet de Cayenne a requis mercredi 26 décembre, l'ouverture d'une information judiciaire, dans l'affaire touchant la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de Guyane. Autrem...

Appel à la prudence sur la D11

La Collectivité Territoriale de Guyane « demande aux usagers de faire preuve de la plus grande prudence » suite à affaissement survenu sur une partie de la chaussée « située vers le PR 10 + 300...

Lancement du grand débat national

A l'initiative du président de la République Emmanuel Macron et pour répondre à la difficile crise des "gilets jaunes" qui s'est installée depuis deux mois et tenter de calmer la grogne des prote...

Toutes les petites annonces ( 5 ) :

Immobilier ( 2 )
> Toutes les annonces immobilières

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions