vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Evo Morales s’offre un gratte-ciel

Evo Morales s’offre un gratte-ciel

L’érection de cet édifice voulu par le président bolivien dans le centre historique de La Paz suscite la polémique.

La « Grande Maison du Peuple » inaugurée par Evo Morales le 9 août dernier, Journée internationale des peuples autochtones, est un immeuble en verre de 29 étages et 120 mètres de hauteur dont l’architecture s’inspire des centres cérémoniels amérindiens de Bolivie.

Cet édifice dont la construction s’est élevée à 34 millions de dollars abrite désormais les bureaux de la présidence, de la vice-présidence, de cinq ministères et constitue également la résidence officielle du président de la République, ce qui est source de controverse car l’opposition dénonce une dépense somptuaire au coût démesuré.

Pour Evo Morales, chef de l’Etat depuis 2006 et premier Amérindien à occuper ce poste, la Grande Maison du Peuple est au contraire« une nécessité pour l’Exécutif » ainsi que le symbole de la « nouvelle Bolivie » affranchie de son passé colonial et des « gouvernements néolibéraux qui ont dépouillé l’Etat de sa richesse, de son patrimoine et de sa mémoire ».

Un autre motif de polémique est justement le contraste entre cet édifice moderne, visible depuis quasiment tous les quartiers de La Paz, et l’architecture coloniale du centre historique de cette ville située à 3600 mètres d’altitude dans laquelle l’érection d’immeubles élevés est en principe interdite.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Notre correspondant aux actualités sud-américaines a choisi son coté et ceci n’est pas liée aux racines ancestrales précolombiennes sud-américaines.

  • KouK

    Et vous avez clairement choisi votre camp également. Il faudrait selon vous soutenir que le bâtiment est beau et qu’il respecte la politique de construction de la capitale bolivienne ?
    Soyez un peu plus impartial, si vous en demandez de la part d’un correspondant (qui n’est même pas sur place et qui se contente de faire du factuel et de relayer quelques questionnements qui se posent au local). Mais non, vous préférez systématiquement trouver (je me répète, comme vous le faites) : un responsable extérieur à tous les maux qui touchent l’amérique du sud.
    Posez vous les question du rapport qu’ont les sud-américains à l’argent (oui, cet argent machiavélique imposé par « les autres »), et vous comprendrez pourquoi vos belles idées de socialisme bolivarien n’ont aucune chance d’être à nouveau plébiscitées à court terme.
    Sous entendre que vous avez les « bonnes » origines à tout bout de champ nous les brise menu, et il serait peut être temps d’avoir des yeux et un cerveau plutôt que des racines…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Coronavirus : l’ambassadeur de France au Suriname, testé positif, transféré en Guyane

Antoine Joly, l'ambassadeur de France au Suriname, testé positif au Covid-19 mardi au Suriname a été transféré ce dimanche en Guyane. L'intéressé, que Guyaweb a pu contacter, indique qu'il ...

Un confinement très long et des tests un peu élargis

Vivant sur une terre de grandes disparités sociales, à l'organisation sanitaire régionale trop souvent erratique, les Guyanais devront, s'ils veulent échapper au pire, rester confinés chez eux, ...

Clara de Bort calme les ardeurs médiatiques du préfet

Après le tollé provoqué par le petit tour médiatisé samedi dernier au marché de Cayenne du préfet Marc Del Grande et de la maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth sans respect des gestes ...

Les deux navires cargos transportant Ariane, Soyouz et Vega retraversaient l’Atlantique depuis Kourou vers l’Europe avec un caisson aimanté à leur coque rempli de cocaïne !

L'enquête sur le trafic de drogue entre la Guyane et l'Europe à partir du port spatial de Pariacabo à Kourou prend une tournure de plus en plus rocambolesque avec de nouvelles révélations suite ...

Cocaïne dans un caisson aimanté à la coque du navire transportant Ariane : un agent de la mairie de Kourou, deux associés d’une entreprise de transport de riz… parmi les mis en examen

Guyaweb est en mesure de dévoiler de nouvelles informations sur cette enquête judiciaire ouverte suite à la découverte d'environ 8 kilos de cocaïne dans un caisson qui s'était décroché de la ...

Covid-19 : La France parmi les pays les plus touchés

Guyaweb met en ligne un fil d'informations en accès libre afin de suivre l'évolution de la pandémie notamment en Guyane touchée comme le monde entier par ce coronavirus. Recommandations pratiques,...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube