vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Pillage de nids de tortues fluviales

Pillage de nids de tortues fluviales

Le procureur de la République Eric Vaillant informe que des faits de pillage d’œufs de tortue et de transport d’une tortue vivante se sont produits sur la Comté le week end dernier.

« Le dimanche 23 septembre 2018, une équipe fluviale du service mixte de police de l’environnement effectuait une mission de surveillance sur la rivière Comté. En fin de matinée, 3 personnes à bord d’une pirogue redescendaient la rivière après un week-end de chasse.

Le contrôle de cette embarcation a tout d’abord permis de découvrir la présence d’une tortue fluviale vivante dans une glacière. Les recherches complémentaires ont rapidement permis de trouver de nombreux œufs de cette même espèce, la Podocnémide de Cayenne, intégralement protégée.

Plus de 1100 œufs se trouvaient dans l’embarcation, dissimulés dans les touques et sacs des trois personnes. Sachant  qu’une ponte de Podocnémide contient en moyenne 25 œufs, ce sont environ 45 nids qui ont été pillés.

Sur instructions du parquet, les individus ont été conduits à la brigade de gendarmerie de Cacao, placés en garde à vue et auditionnés. Ils sont convoqués le 6 juin 2019 à 8h00 devant le juge du tribunal correctionnel de Cayenne pour répondre de ces faits de pillage et de transport des œufs, d’enlèvement et de transport de la tortue adulte, faits qui constituent des délits punissables de 2 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.

Le fusil, le moteur et l’embarcation sont saisis jusqu’au jugement à venir. La tortue toujours vivante a été relâchée dans la rivière Comté et les œufs récupérés par un éleveur agréé qui tentera de les sauver après mise en incubation ».

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Jmc
    26 septembre 2018

    Ce qui manque beaucoup en Guyane c’est la mise place de moyens afin de s’assurer du respect de la règlementation de la part des « chasseurs » ou des « pêcheurs »
    Ces individus se sont fait attraper pour combien d’autres qui pillent sans vergogne alimentant des trafics juteux.
    Alors une prise de conscience s’impose par la création de nombreuses brigades vertes pour qu’enfin des lois de bon sens ne soient plus bafouées pour les faire appliquer.

  • Francois
    26 septembre 2018

    honteux et criminel ! 1100 oeufs pillés pour une espèce de tortue qui appartient aux joyaux de la biodiversité de Guyane. Que ces voyous – qui ne sont pas de petits amateurs – soient sévèrement punis. Et bravo à l’équipe du SMPE – du bon boulot de pro !

  • Carvalho
    28 septembre 2018

    Et c’est la même histoire que l’année dernière, au même endroit.

    La Loi va t’elle être respectée cette année. Ces gens qui pratiquent un trafic et le pillage d’une espèce protégée vont ils être condamnés ou vont il s’en sortir comme l’année dernière avec un simple tirage d’oreille ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

« Medellín lance sa Quatrième révolution industrielle », sur RFI

Radio France Internationale raconte la manière dont « la Colombie aspire à être le cœur de la Quatrième révolution industrielle en Amérique latine depuis la ville de Medellín » autrefois ...

Le ministre Gérald Darmanin en Guyane du 23 au 25 juillet

C’est au pas de charge que le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin effectuera sa tournée estivale en Guyane, du 23 au 25 juillet. En tout près d’une vingtaine de ...

Un ancien sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni placé en garde à vue au cours d’une instruction judiciaire enquêtant sur des salons de massage

François Chauvin, ancien chef de cabinet de Brigitte Girardin lorsque celle-ci était ministre UMP de l'Outre-mer, avant d'être nommé, dans la foulée, sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni fin ...

Condamnée par la justice à payer 4200 euros à un père isolé au regard de la suspension illégale de l’accueil de son fils, adolescent handicapé, au sein de l’IME les Clapotis, l’Adapei Guyane annonce sa décision de faire appel

Dans un communiqué de presse qui nous a été adressé vendredi 19 juillet, l'Adapei Guyane a indiqué avoir décidé de faire appel de la décision du tribunal administratif du 20 juin dernier ayant...

Mobilisation contre le projet Takari Mining

Un projet lourd de menaces selon le collectif Or de Question déjà engagé contre la Montagne d’Or. « Jusqu’au 24 juillet, une consultation publique vous permet d’exprimer votre opposition ...

Militaires morts : les autopsies ont été effectuées selon le parquet

Selon le parquet, les autopsies des trois militaires décédés mercredi ont été effectuées, les résultats n'ont pas encore filtré. «Les analyses sont en cours», nous a notamment indiqué ...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube