vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

145 : un nombre quasi-record de sites aurifères illégaux au sein du Parc amazonien, selon la dernière campagne de comptage en septembre

145 : un nombre quasi-record de sites aurifères illégaux au sein du Parc amazonien, selon la dernière campagne de comptage en septembre
Exclusif Guyaweb !

Le nombre de sites d’or clandestins au sein du Parc amazonien de Guyane (PAG) atteint un niveau record avec 145 sites identifiés au cours d’une toute récente campagne de survol de ce vaste espace protégé, les 17, 18, 20 et 21 septembre. En 13 mois, le nombre de sites clandestins y passe de 122 (fin août 2018) à 145 soit une augmentation de près de 19% sur cette période. Le nombre de sites était déjà passé de 122 à 132 entre fin août 2018 et fin janvier dernier (voir cet article). Sur trois des quatre communes du Parc (Camopi, Maripasoula,…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • Jmc

    Un taux record de sites illégaux sur le territoire du parc certainement proportionnel à l’augmentation non comptabilisée de sites hors parc on peut en être sur…..
    Les missions harpies sont des échecs, la stratégie de l’Etat est un échec, les missions diplomatiques sont des échecs, bref la lutte contre le pillage clandestin, la pollution des sols, des fleuves, la mise en danger des populations locales, l’insécurité est une mascarade depuis des années faute de moyens et surtout de réelle volonté politique nationale.
    On le savait hélas, ce qui est étonnant toutefois, c’est bien l’absence de réaction d’un État si ce n’est par un peu juste ce qu’il faut pour endormir le peuple de communication péremptoire.
    Au risque de tout confondre, on voit aussi un President affirme hier du côté des îles éparses ( dont j’ignorais l’existence ) affirmer une volonté de garder ces territoires en mettant les moyens de l’armée en faisant le gros bras face à Madacasgar qui les revendique dans le cadre des accords de décolonisation datant des années 50.
    Conclusion rapide. La France si forte avec les faibles, se révèle incapable de mener une lutte qui devrait déjà pliée contre l’orpaillage clandestin surtout brésilien parceque le Bresil représente trop d’intérêts de marché commerciaux et financiers que cela vaut bien les compromissions au détriment de la Guyane si loin, si différente, si petite etc…..

  • benoit

    Ils n arrivent deja pas a diminuer la violence et la criminalite sur le littoral avec de gros effectifs.
    Comment imaginer qu ils puissent faire quelque chose de serieux dans une zone aussi vaste que la foret guyanaise…..
    Et par ailleurs quoi qu on en dise meme nos voisins qui emploient des methodes fortes (tirs a vue, prison moyenne ageuse etc…) n arrivent pas non plus a endiguer le phenomene.
    Combat perdu d avance.
    Comme la drogue on doit juste contenir au mieux.

  • 3B

    Faire le canard n’a jamais été une solution durable.
    On ne peut pas profiter de l’or et dénigrer les orpailleurs même clandestins.
    Les petits voyages ministériels de 12 ou 24h ne peuvent servir qu ‘a quoi à votre avis?
    = transit de petites valise et même le chien antidrogue de l’aéroport reste lui aussi muselé.

  • FF

    Affirmation tout à fait gratuite ou alors il faut pouvoir l’étayer. Simple question : pourquoi ces visites ne seraient-elles pas plus nombreuses dans ce cas ?

  • GZ

    Répétons déjà la quantité d’or officiellement extraite en Guyane… Combien donc ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Lutte contre le coronavirus : mais qui sont ces exemptés de la «quatorzaine» à la descente des avions en provenance d’Orly et des Antilles ?

Mais qui sont ces «personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou (...) à la continuité de la Nation» et qui échappent à la quatorzaine à leur descente d'avion, selon un ...

Restrictions à la liberté de circuler : un arrêté du préfet avait oublié le cas des victimes de violences susceptibles d’aller porter plainte, le procureur le fait rectifier

Les mesures draconiennes prises par les autorités administratives afin de restreindre la circulation de personnes avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19 avaient quelque peu oublié ...

La positivité au Covid-19 du compagnon médecin de la biologiste infectée, confirmée par la direction de l’hôpital… à Guyane la 1ère

Après l'information révélée par Guyaweb mercredi soir de la positivité d'une biologiste du laboratoire de l'hôpital de Cayenne que l'ARS n'avait pas souhaité confirmer avant de le faire deux ...

Brésil : premier décès dans l’Etat d’Amapa voisin de la Guyane, dû au coronavirus

En début d'après-midi samedi, un homme de 60 ans est décédé du coronavirus à l'hôpital de Macapá dans l'Etat d'Amapa frontalier de la Guyane. Il y avait été hospitalisé pour des ...

La directrice de l’ARS confirme l’information avérée de Guyaweb quant à la positivité au Covid-19 d’un personnel du laboratoire de biologie de l’hôpital mais… sur Radio Peyi

Guyaweb avait révélé cette information mercredi soir : un cas positif au Covid-19 d'un personnel de sexe féminin du laboratoire de biologie de l'hôpital de Cayenne. Mais l'ARS (agence ...

Premier décès dû au Covid-19 au Suriname

Rik Schuitemaker, septième personne testée positive au Covid-19 au Suriname, est décédé ce vendredi dans ce pays voisin de la Guyane, ont révélé les autorités sanitaires locales. Le nombre...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube