Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Yvane Goua «condamnée» pour «outrage envers une personne dépositaire de l’autorité publique» et «injure publique (…) à raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion» pour avoir qualifié un gendarme mobile de «nègre de salon»

Yvane Goua  «condamnée» pour «outrage envers une personne dépositaire de l’autorité publique» et «injure publique (…) à raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion» pour avoir qualifié un gendarme mobile de «nègre de salon»

Yvane Goua, porte-parole de l’association Trop Violans et rétribuée par cette association (c’est ce qu’elle a confié depuis quelques mois) a été jugée coupable ce mardi 21 septembre par le tribunal correctionnel du Larivot, d’avoir commis les infractions reprochées qui lui avaient valu, le 7 septembre dernier, une comparution en justice décidée par le parquet : à savoir «outrage envers une personne dépositaire de l’autorité publique», «injure publique envers une personne à raison de l’origine, l’appartenance ou la non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée…» et «refus de se soumettre à un prélèvement (au…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

12 commentaires

  • cunhado
    22 septembre 2021

    Je ne comprends pas le terme « nègre de salon »!

  • Banach973
    22 septembre 2021

    C ‘est une référence à Malcom X, qui distinguait le « nègre de maison « et le « nègre des champs » en parlant des esclaves.
    Le premier étant considéré comme soumis à son maître.
    L expression est également proche du créole réunionnais qui utilise le terme de « caf Salon ».
    Mais j’ai du mal à comprendre la défense de Goua qui ne semble pas assumer ses propos.
    Dans le cadre de Goua, ça semble désigner quelqu’un de couleur qui n’est pas d’accord avec elle.

  • KouK
    22 septembre 2021

    « (nous aurons l’occasion d’y revenir) »

    Hâte ! Hâte !
    Bel article en tout cas, ça fait du bien de pouvoir mettre sur la balance des propos condamnés pour connaître un peu la (fausse) teneur de cette « propagande judiciaire »…

  • Macanahan
    22 septembre 2021

    Trop violans inculpé pour injure raciale, c’est du propre! A l’image du mouvement qui n’a ni racine, des Don Quichotte à leur tête qui bloquent tout et n’importe quoi, lorsque bon leur semble et qui font preuve de beaucoup de violence envers la population guyanaise…

  • Macanahan
    22 septembre 2021

    Une intégrante de Trop violans inculpée pour injure raciale, c’est du propre! A l’image du mouvement qui cherche racine. Un tas de Don Quichotte d’extrême droite à leur tête qui bloquent tout, lorsque bon leur semble et qui font preuve de beaucoup de violence envers la population guyanaise…

  • Twinny
    22 septembre 2021

    Et d’un.
    Et si c’est « une propagande judiciaire » je l’applaudis ; c’est quand-même l’hôpital qui se fiche de la charité. Trop Violans passe son temps à filmer « ses faits d’arme » et de s’en gargariser sur tous les médias qui leurs sont acquis.

    Des racistes et des violents qui ne s’en cachent pas quand ça hurle et invective dans les manifs et interviews, pris la main de la sac, en l’occurence Mme GOUA, on n’assume plus ! Quel courage !

  • EL MATADOR
    22 septembre 2021

    Le racisme condamné.
    Comme la militante du FN il y a quelques années, c’est le bras droit de cette nébuleuse associative qui est touché.
    Ce groupuscule d’extrême droite fachiste et raciste est enfin reconnu et condamné pour le racisme de certains de ses dirigeants.
    De quoi faire réfléchir tous les militants anti racistes dont certains soutiennent ce groupuscule.

  • Frog
    22 septembre 2021

    Elle devrait être médaillée jeune talent entrepreneur de l’année, elle a senti le filon, salariée d’une assos ( ou des assos ?) Elle surfe sur la vague de repentance de l’époque.
    Elle fait bosser gratis un tas de pauvres types en mal d’existence qui flattent son ego et son porte monnaie.
    Problème, comme toute entreprise, il faut la faire vivre, l’alimenter.
    C’est inquiétant.

  • lematourien
    22 septembre 2021

    As t on entendu un elu? Eux si prompt a reagir quand un blanc fait preuve de racisme!

  • Morvandiau
    22 septembre 2021

    Nul doute que Serville va intervenir sous peu, il manifestait l’autre jour devant la préfecture pour défendre les Guyanais victimes de « noms d’oiseaux » et durant son mandat de député il n’a eu de cesse de dénoncer très médiatiquement les insultes racistes envers les noirs.
    Donc là forcément, il va dénoncer les propos de Mme Gouaille…
    Ce n’est qu’une question d’heures ou de jours, pas plus.
    Un homme avec de telles convictions antiracistes aussi affichées ne peut pas laisser passer ça, surtout quand ça se passe chez nous.
    Attendons.
    La gauche Guyanaise et humaniste qui l’a porté au pouvoir suivra dans son sillage, indubitablement.

  • Acoupa
    22 septembre 2021

    Philippe Bouba, militant « anti raciste », vice président de la CTG, qui apporte une caution morale et politique à une personne jugée pour racisme. La Guyane dans sa splendeur contradictoire.
    On fait un métier dont on revêt l’uniforme : quelle place à la couleur là-dedans? Parce qu’on serait Noir, Arabe ou Jaune, certaines professions seraient interdites ???
    C’est aujourd’hui dans le porte-feuille qu’il faut « taper » si l’on veut faire cesser ce type de « libération » de la parole « orientée » et, dans le cas présent, xénophobe.

  • Twinny
    24 septembre 2021

    Mais c’est bien connu : en Guyane il n’y a pas de RACISME mais des « nous sommes chez nous ici » « Rentrez chez vous ».
    On vit largement aux frais de la Princesse sans jamais avoir à travailler ce sont des « spécificités guyanaises »
    Et Toc !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube