Lundi 24 Juin

Publicité Guyaweb

Réforme des retraites : après les manifestations, les blocages

Réforme des retraites : après les manifestations, les blocages

Dans le cadre d’une nouvelle journée de mobilisation qui s’annonce massive contre la réforme des retraites, la Guyane doit s’attendre à des blocages ce mardi 7 mars dans ses principales agglomérations. Après les manifestations, l’intersyndicale qui mène localement la fronde contre le projet gouvernemental souhaite en effet durcir le mouvement.

« Bloquer le pays. » C’est le mot d’ordre des principales forces syndicales de l’Hexagone et de la Guyane à la veille d’une nouvelle journée nationale de mobilisation contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, actuellement en examen au Sénat après l’avoir été à l’Assemblée nationale.

En Guyane, l’intersyndicale qui avait jusqu’ici choisi pour méthode les défilés pacifiques, afin notamment de ne pas « impacter les entreprises et l’économie » comme nous l’avait expliqué Daniel Clet, le secrétaire général de la CFDT, lors de la manifestation du 7 février, a décidé de changer de braquet et de durcir le mouvement.

Dès demain mardi, les habitants de l’Île de Cayenne et de Kourou doivent s’attendre « à des blocages sur les principaux axes routiers » nous résume Yannick Xavier, le secrétaire général de l’Union des travailleurs guyanais (UTG), joint par téléphone. « En Guyane nous n’avons pas les moyens de tenir une grève perlée sur de nombreuses semaines, voilà pourquoi  les mouvements sont souvent durs, dans le blocage, avec des revendications précises » nous explique une autre source syndicale.

Sur l’Île de Cayenne, au moins trois points de rassemblement en vue de rejoindre des points de blocage sont organisés : sur le parking du rectorat, sur le parking du supermarché Supéco de la Madeleine et un troisième au local de l’UTG avenue Ronjon à Cayenne, « pour les lève-tôt » souligne Yannick Xavier qui appelait dans nos colonnes dès début février à changer de méthode de mobilisation alors que les cortèges rassemblaient de moins en moins de monde.

« Ces blocages, c’est un premier tour, un essai pour voir comment répond la population » ajoute le secrétaire général de l’UTG qui espère que le mouvement sera rejoint par les fédérations professionnelles des dockers ou des transporteurs.

Tablon, Baduel…

D’après nos informations, les ronds-points stratégiques de l’Île de Cayenne devraient être visés par les blocages, notamment celui de Baduel où une banderole appelant à la mobilisation flotte depuis ce week-end. Le giratoire Adelaïde-Tablon devrait également être concerné et ce, dès l’aurore. D’autres axes stratégiques sont également concernés sans que nous puissions être en mesure de dire lesquels.

D’autres points de rassemblement sont prévus sur le territoire, notamment à Kourou – devant la mairie et l’antenne préfectorale – où des blocages sont également à prévoir.

Par mesure de précaution, la Ville de Cayenne a décidé la fermeture de l’ensemble des écoles élémentaires dont elle a la charge. « Une grande partie du personnel communal et pédagogique s’est déclarée gréviste » justifie la Mairie dans un communiqué.

La Ville de Kourou a également pris la même décision. A Rémire, les écoles publiques Jules-Minidoque, Elvina-Lixef, Moulin-à-vent, Emile-Gentilhomme, Jacques-Lony, Michel-Dipp et Parc-Lindor seront également fermées ce mardi. Seules les écoles Eugène-Honorien, Edgar-Galliot et Saint-Ange-Méthon resteront ouvertes. A Macouria, l’accueil des élèves ne pourra être assuré dans les maternelles Michelle-Ponet et Raymond-Ribal ainsi que dans les écoles Edmé-Courat et Serge-Adelson.

Au national, des grèves ont démarré ce lundi et parfois dès vendredi, notamment dans l’énergie et chez les éboueurs, afin d’obtenir un mouvement massif mardi 7 mars à l’aube. Même le ministre du Travail Olivier Dussopt, qui s’attend à des perturbations importantes dans les transports, a appelé les salariés à télétravailler dès que cela est possible pour cette journée qui s’annonce très suivie sur tout le territoire.

Photo de Une : Yannick Xavier, secrétaire général de l’UTG, mène la seconde manifestation contre la réforme des retraites, le 23 janvier dernier à Cayenne © Guyaweb

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ce que proposent les candidats de la 1ère circonscription

Alors que la première semaine de campagne électorale est achevée, Guyaweb a recensé les principales mesures défendues par les cinq candidats de la première circonscription à l'aune de leurs ...

Il y aura un 5ème juge d’instruction à la rentrée, une femme

Une délégation d'une petite dizaine de futurs magistrats métropolitains était dans les murs de la Cour d'appel ce vendredi. Parmi ceux-ci, une juge d'instruction supplémentaire. C'est une ...

Fête de la musique : l’association Nomade veut mettre le feu à la Poudrière

Six heures de concert, une quarantaine d'artistes, un lieu patrimonial... Pour l'édition 2024 de la Fête de la musique qui se déroule ce soir, l'association Nomade a vu les choses en grand et ...

David Rousselin avait gravi les échelons de l’armée, de mécano à adjudant, il encourt 3 ans de prison dont 18 mois ferme, il a été pris à Matoury avec 27 kg de cocaïne dans sa valise

Le 12 juin 2015, David Rousselin 42 ans s’apprête à s’envoler à bord d’un Airbus militaire au départ de l'aéroport de Matoury  à destination de Paris - Charles-de-Gaulle.  Mais 27 kilos...

Bruno Pépin a des ennuis : 30 000 euros d’amende requis par le parquet général contre l’intéressé pour détournement de fonds publics, atteinte à l’égalité des marchés, poursuite irrégulière de ses fonctions

Bruno Pépin a des ennuis. Il est né à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, le 15 octobre 1961. Il est prévenu d'avoir à Saint-Georges, chargé d'une mission de service public, en sa qualité de ...

Dans les coulisses des législatives

Pour garantir le bon déroulement du scrutin législatif et l'égalité entre les candidats, les services de l'Etat se mobilisent en mettant notamment sous pli les professions de foi et les bulletins ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube