vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Covid-19 : les cas positifs augmentent de 63% en trois jours en Amapá où 100% des communes sont désormais touchées et trois cas de plus à Saint-Georges de l’Oyapock !

Covid-19 : les cas positifs augmentent de 63% en trois jours en Amapá où 100% des communes sont désormais touchées et trois cas de plus à Saint-Georges de l’Oyapock !
Le comité d'experts de Guyane pas saisi sur des questions de fond

Le nombre de cas positifs en Amapá augmente à vitesse grand V et les décès liés au Covid-19 y sont quotidiens. Ce nombre y frôle désormais la barre des 2 000 cas pour seulement 845 000 habitants, soit le plus fort taux du Brésil dans un Etat peu peuplé où l’on paraît aussi tester proportionnellement plus qu’ailleurs dans ce pays. En Amapá, les cas positifs sont ainsi passés de 1187 à 1931 en 3 jours entre samedi soir et mardi soir. Une explosion de cas qui interroge quant à l’opportunité, sur le plan de la santé publique, du déconfinement le…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

18 commentaires

  • Edward

    Sans vouloir stigmatiser, mais pour le coup oui en généralisant, un Brésilien ne respectera jamais le confinement pourtant de bon sens. Comme le déplore Georges Elfort « les gens continuent à fêter les anniversaires en période de confinement » En fait ces gens sont les Brésiliens de l’Amapá qui ne respectent rien encore moins chez nous et surtout quand c’est la France qui le dit.

  • Frog

    Et décomplexés par leur président.

  • Frog

    On peut aussi admirer l’autorité du Maire qui …“déplore” .

  • Edward

    L’autorité de l’État tout entière tout entière… c’est ce que je dénonce, constate regrette depuis maintenant plusieurs décennies. Nous sommes en train de “perdre” notre pays, doucement mais sûrement, c’est une réalité. Tout le monde (ou presque) le sait, s’en rend compte, mais rien ne change !

  • raf973

    Un lecteur a fait une analyse très pertinente de la propagation du covid au travers de l’autoroute de l’est via les orpailleurs clandestins.
    J’aimerai tellement que cette mise en danger de la vie d’autrui, cad vous , moi, la population guyanaise en générale, puisse être l’élément permettant de durcir notre politique en matière de lutte contre l’orpaillage illégale.
    Faut arrêter les caresses et passer au bâton, aussi dur soit-il malheureusement.
    Certains ne comprennent les choses que quand on leur fait rentrer à coup de pompes dans les fesses, les brésiliens en font parties et j’en ai plus que marre de ces gens qui nous pourrissent la vie.
    On ne peut accepter que le virus rentre comme ça chez nous, ça devient insupportable ( le mot est faible)

  • Yliness

    Sauf erreur de ma part, de nombreux anniversaires sont également fêtés dans les familles dites bien « guyanaises ». Il n’y a qu’à voir le monde sur les routes ces jours ci. C’est l’ensemble de la population qui doit prendre conscience, toute communauté confondues car le sentiment d’immunité/impunité est malheureusement partagé par beaucoup au delà de leurs origines/communautés….

  • Pagainnom

    Le danger venait de l’aéroport, maintenant il vient de Saint Georges.
    Il faut faire avec Saint Georges comme on a fait avec le village Cécilia puisqu’ils ne respectent pas le confinement. De Plus, avec les allées et venues avec Olympique, ça craint…
    Mettez toute la ville de Saint Georges en quatorzaine

  • FF

    Olympique ? Oiapoque, voulez-vous dire ?

  • GZ

    St Georges.. Les fautes commises ne cessent de se faire payer..
    Ce n’est pas l’autorité de l’État qui est à restituer, mais ses contours à redéfinir.

  • FF

    L’architecture fait-elle l’homme ? Pas sûr…

  • GZ

    Le rôle/champs de compétence définit les contours. Les soucis viennent de l’architecture, précisément.

  • raf973

    Vous pourrez a

  • raf973

    Vous pourrez avoir la plus efficiente , si les acteurs ne la respectent pas ça ne fonctionne pas.
    Notre état de droit est-il adapté à ce genre de phénomène ? Je pense que oui s’il est appliqué à la lettre, mais encore faut-il en avoir les moyens.
    Mais d’un autre coté, face a des gens qui n’ont rien a perdre quel système fonctionnerait vraiment ?

  • sylvain

    Un comité d’experts existe, a été constitué, mais n’est jamais consulté. Pourquoi ?

  • GZ

    L’irrespect des règles d’un système par ses acteurs constitue la défaillance même dudit système. Et si c’est possible jusqu’à la généralisation, c’est que les règles sont mauvaises.
    Le phénomène existe justement parce que cet état a failli à la long. Failli en général et spec ici. Statut, comme dirait-on…
    Le bon fonctionnement n’est pas une affaire de moyens mais des règles anthropologiquement sensées, des freins et contrepoids etc.

  • bilo

    Merci Yliness pour votre mise au point. Bien que s’en défendant, les remarques plus haut sont…racistes mais tellement habituels sur un territoire qui accueillent Marine comme une future présidente et la place en tête des léections.

  • FF

    Au 1er tour des Présidentielles en Guyane en 2017, c’est Jean-Luc Mélenchon qui est arrivé en tête devant Marine Le Pen, certes de peu. Avec Emmanuel Macron en 3ème position.
    Au second tour Emmanuel Macron est largement arrivé en tête en Guyane devant Marine Le Pen.
    https://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/presidentielle-2017/resultats-elections/departement-guyane-973.html

  • GZ

    Cessez donc de râler contre la « pratikabilité renforcée » des frontières. Faut pas exiger des choses condamnées en Métropole, les enfants.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

La justice administrative a tranché : le couvre-feu maintenu sur Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Macouria, Kourou, Saint-Laurent du Maroni, Grand-Santi et Maripasoula !

La Chambre des référés du tribunal administratif maintient le couvre-feu pour des "raisons sanitaires et locales" sur Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Macouria, Kourou, Saint-Laurent du Maroni, ...

Covid-19 : une vingtaine de militaires au moins infectés à Camopi sur 40 positifs, 146 cas à Saint-Georges soit 3,5% de sa population, l’Est guyanais vire au rouge

La pandémie continue son inquiétante progression en Guyane avec 31 cas de plus confirmés ce mardi et, depuis lundi soir, de surcroît, deux personnes placées en réanimation à l'hôpital de ...

Saint-Georges, cluster de Guyane

Saint-Georges de l'Oyapock à la frontière du Brésil, seule commune encore confinée en Guyane, est «le» foyer épidémique actuel du territoire. La Guyane est au stade 2 de la diffusion du ...

Covid-19 : deux patients en réanimation au CHC

De sources hospitalières concordantes, “deux patients” sont hospitalisés depuis “lundi soir” en service réanimation, secteur Covid, au centre hospitalier de Cayenne. Selon une source ...

Procès reporté au 18 juin pour Christian Antoinette, agent de sécurité et voleur présumé des masques au centre spatial guyanais

Le procès de Christian Antoinette, 43 ans, agent de sécurité au centre spatial guyanais de Kourou poursuivi pour le vol des masques chirurgicaux courant et fin mars au CSG a de nouveau été ...

La Ligue des droits de l’homme demande la suspension du couvre-feu en Guyane : une audience à fort enjeu

Le tribunal administratif de Cayenne, comme l'a révélé Guyaweb ces derniers jours, est saisi d'une requête en référé liberté à fort enjeu. En effet, la Ligue des droits de l'homme (LDH), ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube