vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

La Semaine Guyanaise ne sortira plus

La Semaine Guyanaise ne sortira plus

La Semaine Guyanaise, hebdomadaire créé en 1980 par Alain Chaumet, ne sort pas cette semaine, ne sortira plus. Le dernier numéro est en cours de finalisation et sortira sous une version « numérique pour les abonnés et les collaborateurs » aujourd’hui ou demain, selon l’un des membres de la rédaction. La direction mettra terme aux contrats des trois salariés de la rédaction dimanche « 31 mai [2015]« , selon l’un des employés. L’auteur André Paradis qui collaborait depuis de nombreuses années à La Semaine, en revanche n’était pas au courant, « C’est vous qui me l’apprenez ! » nous répondait-il par écrit jeudi soir. Ce vendredi…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

19 commentaires

  • Johann

    GuyaWeb a volé, à juste titre, la vedette à la Semaine Guyanaise.
    Sauf que maintenant, aucun conflit d’intérêt ne bloquera le travail journalistique du site d’investigation.

    RIP et courage aux employés qui ont tout donné jusqu’au bout.

  • Les nouveaux actionnaires ne sont pas responsables des erreurs de M.Chaumet, c’est ce qu’on appel le karma. Il a récolté et semé, voyez comment il a traité comme des « chiens » et encore je reste poli, ces anciens journalistes sur l’affaire rexma ou une autre, enfin une affaire qui avait fait polémique et provoqué leur renvoi. La 1ère caractéristique d’un journal est de suivre une ÉTHIQUE, une déontologie. Clairement la liberté d’expression et le devoir de vérité ont été bafoués. Mais il est connu que même les grands journaux de la métropole subissent les pressions des actionnaires, de divers lobbies, politiques et j’en passe. En Guyane, dans ce petit « cercle », c’est pire car tout le monde se connait en mode « mafia blues ».

  • Il y a quelques années j’aurais regretté la disparition de la semaine guyanaise. Mais ce journal, vidé de son (faible) contenu d’information n’était plus que l’ombre de lui-même. Je n’ai jamais pu arriver au bout des éditos convenus d’Alain Chaumet (qui se payait le plaisir de cette tribune), les programmes télé étaient tellement mal décrits que je loupais toute les bonnes émissions. Le TV mag est un peu mieux, même si les bonnes chaines sont maltraités (pas une colonne entière pour F3 et F4) au profit de chaines qui ne font que remplissage comme ATG.
    Bref, j’avais décroché de sa lecture il y a déjà bien des années. Place aux nouveaux médias, en espérant que la liberté de la presse et l’envie d’analyse seront leurs fers de lance.

  • ouf! jamais apprécié la façon dont les journalistes de ce journal avaient été traités….D’ailleurs cela n’a pas porté chance à Mr A C ….Personne ne lisait plus…Et puis cette façon de croire dans son édito, qu’il détenait toutes les solutions, m’agaçait…Le petit coin André paradis et Auxence contout me manqueront un peu, j’avoue

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Heureusement qu’il existe Guyaweb pour combler un peu, même si je suis conscient des différences des lignes éditoriales entre ces deux instruments. Journalisme d’investigation avec une position claire! Allez la roue tourne!

  • Comment résister au plaisir de rester une dernière fois dans le ton de mes SMS de La Semaine Guyanaise, quand je lis ce commentaire du patron du MEDEF, qui parle de « problèmes de rentabilité. . (engendrés par) les coûts d’impression, de salariat… » Salauds de salariés, qui, trop payés coulent les entreprises… Le MEDEF a toujours les mêmes obsessions?… Salut la compagnie… André Paradis

    • JCB

      Je rappelle à Monsieur Paradis que les coûts de salariat sont à 50% composés de prélèvements sociaux
      Ce qui coûte cher, ce n’est pas le « salaud de salarié », c’est le racket d’Etat

  • Desijose

    Fervente lectrice des livres de Mr Paradis, je suis choquée du commentaire de Mr Paradis. Mr Chaumet n’a que ce qu’il mérite. Je ne pense pas être la seule à avoir arrêté d’acheter la Semaine Guyanaise suite au licenciement de Mr Farine. Pour moi les 2 sujets qui me faisaient acheter ce journal étaient les enquêtes fouillées de Mr Farine et la chronique de Mr Paradis. Maintenant c’est sur Guyaweb que je suis le journaliste mais je suis en manque cruel des « Paradisades ». Je vais donc rayer de ma cervelle ce sms un peu surprenant du chroniqueur, pour ne garder que ma bonne impression de l’écrivain
    Continuez votre marche en avant Guyaweb, et sait-on jamais, peut-être que Mr Paradis mettra de côté son petit penchant et viendra de temps en temps déposer une chronique comme on les aime tant. Tiens, une par semaine, je me régale à l’avance…..

    • Johann

      Vous avez, je pense mal lu ou interprété le message d’André. J’ai immédiatement compris ce qu’il voulait dire. Des employés travaillant toujours plus pour gagner moins. Je ne parle même pas de l’employé qui faisait la totalité de la mise en page qui depuis des dizaines d’années avait un salaire identique à un jeune fonctionnaire de catégorie C commençant sa carrière et avec des horaires souvent exponentiels.

      Merci à tous ceux qui se sont « investis » dans la vraie SG.

  • je ne suis pas surprise tout ce que M. Chaumet gère fini par couler je cite il ya quelques années la radio RCI

  • Pagainnom

    Ce journal n’était plus que l’ombre de lui-même depuis le départ des 2 journalistes. Les chroniques de M. Paradis vont me manquer…

  • Pour répondre (si c’est permis) à Désijosé: vous ne m’avez pas bien compris. Je maintiens que quand un journal ou une revue, ou éventuellement un site web disparait pour des raisons économiques, c’est toujours un échec regrettable de la pensée et de l’expression. Ceci s’appliquerait même à des torchons comme Minute (par exemple) qui ont au moins l’avantage de nous faire vérifier que nos capacités à nous indigner existent encore, et que le fascisme et le racisme sont toujours bien vivaces et à combattre. Par ailleurs reconnaissez que la solidarité la plus élémentaire m’interdit en cette circonstance de dire ce que je peux penser de certains faits tout à fait regrettables qui ont émaillé la vie de LSG. De même qu’on ne tire pas sur une ambulance, ma morale m’interdit de cracher sur un cadavre.

  • La disparition d’un organe de presse est toujours pour moi regrettable. Pour ma part, J’ai cessé d’acheter la semaine guyanaise après les licenciements de Jérôme valette et Frédéric Farine, car pour moi ces deux journalistes étaient les représentants d’un pluralisme journalistique qui fait fortement défaut en Guyane. La revue était devenue insipide. Dommage pour les autres salariés. courage

  • Desijose

    Oui oui, c’est permis de répondre Mr Paradis et je comprends très bien votre droit de réserve. Je ne crache pas non plus sur le cadavre, pas plus que je ne tire sur l’ambulance mais il commence à être grand temps que la Guyane sorte de ce système du « tout est permis »
    Pour Mickaël, je ne crie pas vengeance, mais le système D finit toujours par capoter. Nous sommes au 21eme siècle, les corporatismes, les magouilles et les petites combines finissent par s’effondrer et c ‘est tant mieux. Je ne pense pas être la seule à penser que le comportement de Mr Chaumet vis-à-vis notamment des 2 personnes attaquées, avait tout du commandeur outré qu’on puisse s’attaquer à ses prérogatives. La statue a été déboulonnée, est tombée. Une bonne chose pour la liberté de la presse et la liberté tout court d’ailleurs.

  • C’est tout à fait regrettable de voir cette chasse aux sorcières, il faut toujours un coupable à trainer à l’échafaud. Alors que les premiers responsables sont les lecteurs qui arrêtent de faire vivre le journal. Oui il était devenu moins intéressant mais il appartenait aux lecteurs de réclamer une amélioration et non punir les salariés de chômage par vengeance intellectuelle ou morale contre une seule personne même si elle a « merdé ».
    D’ailleurs nous constatons que les lecteurs préfèrent d’avantage la messagerie électronique que le support papier, il faut s’adapter aux nouvelles technologies.
    Triste mentalité de toujours pointer du doigt quelqu’un qui essaye de faire quelque chose alors qu’on fait partie de la grande armée de gens qui ne « foute rien » et qui aime cracher sur les autres. Regrettable que ce journal disparaissent, c’est la Guyane qui se meure. Nous manquons de patriotisme voire de chauvinisme pour défendre nos produits locaux. Je ne vise personne, désolé si la pierre est tombée dans le jardin de quelqu’un. Merci Mr A. CHAUMET, Mr PARADIS que j’apprécie et les autres complices du journal « Semaine Guyanaise », vous avez fait ce que vous pouvez mais nos électeurs sont versatiles, sans pitiés et ils ne vous ont pas pardonné vos erreurs de gestion, moi si.

  • beaumont

    Un journal qui disparaît c’est toujours triste comme le dit M PARADIS. Je suis daccord. Mais dans ce cas, il y a une certaine morale. Le comportement honteux de Chaumet vis à vis des journalistes qu’il a obligé à partir au moment de l’affaire REXMA ne m’amène aucun regret vis à vis de ce torchon (sauf les chroniques de M Paradis bien sûr !!). Une telle violation de la presse, ehontée et sans aucune pudeur ne mérite pas une autre fin… Bien sûr j’espère que les quelques salariés du journal retrouveront un emploi car ils ne sont pas responsable des turpitudes de leurs dirigeants.

    La presse guyanaise n’a rien à perdre à cette disparition compte tenu de ce que ce journal était devenu.

  • Frog

    …et bien retourner ce journal dans son presentoir a payé , reste plus qu’a le faire avec le FG
    Mr Farine, créer votre journal !!!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Est-ce que Léon perd Noël ? Le 20 décembre, il a une audience devant le juge suite à une demande d’aménagement de sa peine de prison dans l’affaire CCOG

La décision de ce jeudi 13 décembre dans l'affaire Senog change-t-elle la donne en matière d'aménagement de peine pour Léon Bertrand détenu au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly depuis bi...

Mort d’Hendy : confirmation de la culpabilité de Dominique Mangal pour «homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence» et de sa condamnation à deux ans de prison !

La Cour d'appel de Cayenne, dans son délibéré rendu jeudi matin, a confirmé la culpabilité du chef d'entreprise Dominique Mangal, 52 ans, responsable d'un syndicat de transporteurs et aujourd'hui...

Pas de confusion des peines pour Léon Bertrand condamné à 18 mois de prison ferme dans l’affaire du parachute doré de son compère de la Senog Guy Le Navennec

Le verdict est tombé ce matin à la Cour d'appel de Cayenne dans l'affaire du parachute doré. La juridiction ne devait se pencher que sur les peines à infliger à Léon Bertrand et Guy Le Navennec....

Episode de pollution atmosphérique aux particules fines

Le seuil d’information et de recommandation est dépassé ce jeudi 13 décembre selon ATMO Guyane.  « Ce jeudi 13 décembre 2018, les concentrations en particules fines dans l’air ambiant d...

Financement de l’Hôpital de Kourou : le Cnes ne veut plus jouer les pompiers de service, l’UTG veut la poursuite de la subvention annuelle du spatial

Une partie du personnel de l'hôpital de Kourou est en grève depuis lundi. Parmi les revendications des grévistes : la conservation de l'ancienneté pour tous les personnels lors du passage du pr...

Un recours contre le projet de Total

Un volet judiciaire s'ouvre contre le projet d'exploration pétrolière accordé à Total par la préfecture de Guyane. Plusieurs associations environnementales ont déposé un recours au fond ce merc...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions