vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Bolsonaro élu président du Brésil

Bolsonaro élu président du Brésil

Le candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro a largement remporté le second tour de l’élection présidentielle disputé ce dimanche 28 octobre contre son adversaire de gauche Fernando Haddad.

A l’issue de cette journée électorale Jair Bolsonaro a obtenu 55,13 % des suffrages contre 44,87 % à Fernando Haddad, un écart important qui correspond à ce que laissaient prévoir les dernières enquêtes d’opinion.

La première puissance d’Amérique latine va plonger dans l’inconnue avec l’arrivée à sa tête de l’ancien capitaine nostalgique de la dictature militaire, député fédéral depuis 27 ans mais qui n’a jamais exercé la moindre fonction exécutive nationale ou même locale.

D’ici à sa prise de fonction Jair Bolsonaro va devoir composer son gouvernement dans lequel les militaires devraient être très présents et former une coalition à la Chambre des députés où les partis de la droite conservatrice sont désormais largement majoritaires.

Le Parti Social Libéral dont il était le candidat a connu une forte progression et est devenu la deuxième formation d’une Chambre fragmentée qui en compte plus de trente, le Parti des Travailleurs de Fernando Haddad ayant le plus grand nombre de députés.

Les élections de ce mois d’octobre 2018 constituent toutefois un revers cuisant pour ce parti de gauche qui a gouverné le pays de 2003 à 2016 mais qu’une majorité de Brésiliens tient pour responsable de la stagnation économique, de l’insécurité chronique et de la corruption politique.

Premier militaire élu à la présidence du Brésil depuis 1945, Jair Bolsonaro débutera son mandat de quatre ans le 1er janvier 2019.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Une tromperie qu’a bien lieu avec le soutien des medias ordinaires qui n’ont pas d’engagement vers la democratie. Le fake news est normal pour ceux qui considèrent les mensonges propagés en masse sont légitimes par ses objectifs.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Montagne d’Or joue son avenir

Ce mercredi 16 octobre se joue face à la Commission des Mines une étape administrative cruciale pour l'avenir du projet de mine industrielle porté par la Compagnie Montagne d'Or détenue par le ...

« La science : d’où vient-elle, où va-t-elle ? »

Yves Quéré de l'Académie des Sciences donnera une conférence sur ce thème mercredi 16 octobre à l’Université de Guyane. « Immense et admirable aventure aussi vieille qu’Homo sapiens, ...

Ressortissant brésilien tué lors d’une opération Harpie : pourquoi le légionnaire suspecté du tir mortel a été libéré et placé entre les mains du 3ème REI sur l’île Saint-Joseph

Guyaweb a pu prendre connaissance de l'ordonnance de refus de placement en détention provisoire du sous-officier de la Légion étrangère âgé de 32 ans, Tirtha Timsina, mis en examen pour « avoir...

Ouverture du Festival International du Film documentaire Amazonie Caraïbes (FIFAC)

La première édition du Festival International du Film documentaire Amazonie Caraïbes (FIFAC) se tient du lundi 14 octobre au vendredi 18 octobre au sein de l'ancien bagne, le Camp de la ...

Treizième braquage présumé d’une mine légale cette année

Un nouveau braquage aurait été perpétré, le week-end dernier, sur une exploitation aurifère autorisée, nous a indiqué vendredi le procureur de la République, Samuel Finielz, confirmant cette ...

Montagne d’Or vise une prolongation de 25 ans pour ses concessions Elysée et Boeuf mort

Malgré l'annonce du gouvernement de “l'abandon en l'état” car "incompatible avec les exigences de protection de l’environnement", le projet controversé de mine d'or industrielle Montagne d'Or...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube