Lundi 22 Avril

Publicité Guyaweb

80% du réseau électrique impactés par une coupure généralisée ce dimanche

80% du réseau électrique impactés par une coupure généralisée ce dimanche

Près d’un an jour pour jour après la dernière coupure généralisée, la Guyane s’est à nouveau retrouvée en situation de black-out ce dimanche 27 août, toute la bande littorale étant privée d’électricité. L’origine de la panne proviendrait d’un problème survenu au poste d’évacuation de l’énergie qui relie Petit-Saut à la ligne haute tension Kourou-Saint-Laurent a indiqué EDF. 

Dans la journée de dimanche, le littoral guyanais a connu une coupure d’électricité de plusieurs heures qui a touché 80% du réseau électrique du territoire.

Débutée à 11h15, la panne a duré une bonne partie de la journée pour les communes du littoral – celles de l’intérieur n’étant pas concernées par l’incident. Les habitants de la commune de Saint-Laurent-du-Maroni et ses environs ont été réalimentés les premiers, vers 12h30, par les groupes de secours de Margot. Puis le réseau a été remis en fonction progressivement à partir de 17h30 mais les derniers foyers n’ont vu le réseau rétabli qu’à 23h30.

« Malheureusement, des aléas successifs sont apparus durant la phase de rétablissement (difficulté de montée en charge entrainant l’indisponibilité des Turbines à Combustion de Kourou et Dégrad des Cannes ; multiples tentatives de relance de Petit Saut ; difficulté de démarrer les moteurs de Dégrad des Cannes par perte de l’alimentation électrique du site…« , a précisé l’électricien dans un communiqué adressé aux médias lundi.

Toujours selon EDF, la coupure généralisée serait dû à une « défaillance simultanée au niveau des lignes à haute tension qui passent par le barrage de Petit-Saut« . « 78 000 foyers » ont été touchés par ce black-out a indiqué EDF, qui pointe un problème survenu au « poste d’évacuation d’énergie qui relie Petit-Saut à la ligne Kourou- Saint-Laurent » et la perte « simultanée des deux lignes reliant Petit Saut à Kourou« .

La panne proviendrait donc du réseau et non de l’outil de production. De plus amples informations sur l’origine de cette coupure d’envergure devraient être délivrées ce lundi s’est engagé l’électricien hier auprès de la presse.

« Cet événement nous rappelle l’urgence à poursuivre les projets qui contribuent à la sécurisation énergétique de la Guyane sur le littoral et dans l’Ouest » a commenté le ministre délégué aux Outre-mer Philippe Vigier sur le réseau X (ex Twitter), profitant de cette panne pour faire la communication des projets du Larivot et de la CEOG.

Ce black-out intervient près d’un an jour pour jour après une précédente coupure généralisée. Le 9 août 2022, la Guyane avait déjà connu une coupure d’électricité massive pendant plusieurs heures faisant suite « à la mise en sécurité des deux lignes haute tension reliées à la centrale hydroélectrique de Petit-Saut » qui fournit 50% de l’électricité de la Guyane avait alors indiqué EDF. 72 000 foyers avaient été impactés.

Une réunion pilotée par la Collectivité territoriale de Guyane avait eu lieu quelques jours après ce black-out pour débriefer cet incident majeur et ébaucher des solutions de moyen et long termes.

EDF va, dans les prochains jours, adresser un courrier à tous les clients de Guyane, afin de leur préciser les modalités d’indemnisation et de réclamation qu’elle prévoit.

Photo de Une : le barrage de Petit-Saut alimente la Guyane à hauteur de 50% de ses besoins en électricité  © Archives Guayweb

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

3 commentaires

  • Remi973

    « La panne proviendrait donc du réseau et non de l’outil de production » c’est pourquoi le ministre s’empresse de communiquer encore une fois sur… l’outil de production.
    L’instrumentalisation politique des faits divers (ou désinformation) étant une des spécialités du gouvernement.

  • tigresseSUZETTE

    oui c’est le réseau et pas la production. Arrêtez de nous vendre la centrale du larivot car fioul domestique ou bioliquide les riverains sont sous un risque de mort.
    Toutes les lois ont été piétinées pour ce projet: SMVM, PGRI, champs d’expansion des crues, zone humide de la crique Fouillée remblayée, nappe phréatique sous la dalle elle sera drainée (drains de 8 à 10m),…
    Les marchés de travaux pour les bâtiments ont été attribués avant l ‘enquête publique et avant la délivrance du permis de construire.
    L’oléoduc passe en zone urbaine, parmi les habitations et dans l’écoquartier G. Othily, sur le domaine public routier qui est inaliénable (comment mettre les servitudes pour la protection de l’oléoduc car elles mènent à une expropriation). AZF, c est possible en Guyane!!!!

  • Frog

    Et 80% des agents EDF au tour de Guyane ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Comment la justice s’empare des questions environnementales

Créé en 2021, le pôle environnement du tribunal judiciaire de Cayenne, doté de magistrats spécialisés, monte en puissance depuis un an et demi afin de mieux poursuivre les atteintes ...

Exploit de Dilhan Will en Guadeloupe, il lâche tout le monde dans les Mamelles et triomphe à Vieux Habitants

On vous l'annonçait depuis 3 semaines, Dilhan Will (US Lamentinois) n'allait pas tardé à en décrocher une. C'est fait et de belle manière. Il triomphe en solitaire cet après-midi à Vieux ...

La femme brésilienne de 31 ans qui a tué son compagnon reste en prison

C'est un dossier de meurtre qui ira, très certainement, devant les assises. C'est une affaire rare qui débute. Suze Lobato Reis, une femme de 31 ans, a tué son concubin à Cayenne en Guyane....

Vote du Congrès : malgré des erreurs dans le comptage, Gabriel Serville confirme un résultat favorable à la résolution autochtone et dénonce de fausses procurations de l’opposition

Contesté par le groupe d'opposition "Unis et engagés pour notre territoire", le résultat du vote de la résolution autochtone pour l'évolution statutaire, adoptée samedi dernier par le Congrès ...

Mercure : sur le Haut-Maroni, des taux de contamination dix fois plus élevés que les seuils légaux fixés par les autorités sanitaires

Les résultats de prélèvements de cheveux effectués en février auprès d'habitants de plusieurs villages du Haut-Maroni révèlent des taux de mercure dix fois plus élevés que les ...

« Il n’est pas certain que l’instruction en reste là », affirme Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille du défunt sergent-chef

L'avocat de la famille d'un autre militaire décédé en juillet 2019, à Saint-Jean d'Abounami, lors d'une opération de destructions de galeries de sites illégaux garde espoir. Il dit avoir ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube