Lundi 24 Juin

Publicité Guyaweb

Le courant rétabli après un important black-out sur le littoral

Le courant rétabli après un important black-out sur le littoral

Ce mardi 9 août à 3h47, une importante coupure d’électricité, a frappé le littoral guyanais, de Saint-Laurent-du-Maroni à Cacao, « en raison de la mise en sécurité des deux lignes haute tension reliées à la centrale hydroélectrique de Petit-Saut« , précise EDF Guyane dans un communiqué. « 72 000 foyers » ont été impactés par cette coupure d’électricité, a indiqué l’électricien à Guyaweb.

La perte de ces deux lignes, qui distribuent l’électricité produite par le barrage de Petit Saut, a entraîné « la mise à l’arrêt des moyens de production couplés au réseau du littoral » ajoute l’entreprise publique.

Les communes de l’Intérieur n’ont pas été concernées par ce black-out qu’EDF Guyane a mis près de trois heures à résorber.

À 6h30, 90% du réseau a été remis en service et la « totalité des clients » a pu être réalimentée à 9h21 ajoute EDF.

Pour l’instant, l’origine de cette mise en sécurité des deux lignes n’a pas encore été trouvée et « est en cours d’investigation« .

D’après la préfecture, qui a réuni le centre opérationnel zonal (Coz), les sites de consommation les plus sensibles – port, aéroport, hôpitaux, prison –  « disposant de capacités de secours« , n’ont pas été impactés par ce black-out.

Toujours par la voie d’un communiqué, la préfecture a souligné « le besoin d’une attention forte sur le système électrique guyanais » et rappelé son soutien au projet contesté de centrale électrique du Larivot.

Un projet « essentiel à la sécurité de l’approvisionnement en électricité en Guyane en raison du vieillissement de la centrale thermique existante de Dégrad-des-Cannes » d’après le représentant de l’Etat et dont le permis de construire a été récemment annulé par le Tribunal administratif de Guyane.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

1 commentaires

  • Remi973

    Peut-on dire que la préfecture instrumentalise une panne pour attiser la peur de la population et soutenir un projet illégal, plusieurs fois condamné (qui n’a a priori pas de lien direct avec cette panne) ?
    La préfecture serait-elle capable de verser dans la manipulation de l’opinion, alors que ce dossier est toujours en cours d’instruction en appel ?
    Non… ça n’est pas envisageable !
    Les représentants de l’État sont là pour veiller à la bonne application du droit et à veiller à la séparation des pouvoirs.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ce que proposent les candidats de la 1ère circonscription

Alors que la première semaine de campagne électorale est achevée, Guyaweb a recensé les principales mesures défendues par les cinq candidats de la première circonscription à l'aune de leurs ...

Il y aura un 5ème juge d’instruction à la rentrée, une femme

Une délégation d'une petite dizaine de futurs magistrats métropolitains était dans les murs de la Cour d'appel ce vendredi. Parmi ceux-ci, une juge d'instruction supplémentaire. C'est une ...

Fête de la musique : l’association Nomade veut mettre le feu à la Poudrière

Six heures de concert, une quarantaine d'artistes, un lieu patrimonial... Pour l'édition 2024 de la Fête de la musique qui se déroule ce soir, l'association Nomade a vu les choses en grand et ...

David Rousselin avait gravi les échelons de l’armée, de mécano à adjudant, il encourt 3 ans de prison dont 18 mois ferme, il a été pris à Matoury avec 27 kg de cocaïne dans sa valise

Le 12 juin 2015, David Rousselin 42 ans s’apprête à s’envoler à bord d’un Airbus militaire au départ de l'aéroport de Matoury  à destination de Paris - Charles-de-Gaulle.  Mais 27 kilos...

Bruno Pépin a des ennuis : 30 000 euros d’amende requis par le parquet général contre l’intéressé pour détournement de fonds publics, atteinte à l’égalité des marchés, poursuite irrégulière de ses fonctions

Bruno Pépin a des ennuis. Il est né à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, le 15 octobre 1961. Il est prévenu d'avoir à Saint-Georges, chargé d'une mission de service public, en sa qualité de ...

Dans les coulisses des législatives

Pour garantir le bon déroulement du scrutin législatif et l'égalité entre les candidats, les services de l'Etat se mobilisent en mettant notamment sous pli les professions de foi et les bulletins ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube