vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Mohammed VI prêt à s’envoler

Mohammed VI prêt à s’envoler

Ce mardi soir s’envolera dans le ciel guyanais, une fusée italienne Véga qui emportera le satellite Mohammed VI-A, un satellite militaire d’observation de la Terre réalisé par le consortium Thalès Alenia Space en tant que mandataire et Airbus en co-maîtrise d’oeuvre pour le Royaume du Maroc.

Le satellite Mohammed VI-A – du nom de l’actuel roi du Maroc – servira notamment «aux activités cartographiques et cadastrales, à l’aménagement du territoire, au suivi des activités agricoles, à la prévention et à la gestion des catastrophes naturelles, au suivi des évolutions environnementales et de la désertification ainsi qu’à la surveillance des frontières et du littoral» indique Arianespace par voie de presse.

Arianespace la société française chargée de la commercialisation et de l’exploitation des systèmes de lancement spatiaux précise que «Thales Alenia Space, responsable du système, a fourni la charge utile comportant l’instrument optique, le sous-système de transmission image ainsi que le segment sol de traitement et production des images. Airbus est responsable du satellite et de son intégration, dont il a fourni la plate-forme, ainsi que du segment sol de planification mission et de contrôle du satellite» 

Ce lancement prévu ce mardi à 22h42 depuis Kourou sera le dixième lancement de l’année et le onzième de Véga depuis le début de son exploitation au Centre spatial guyanais en 2012. Après l’Egypte et l’Afrique du Sud, Le Maroc deviendra le troisième pays d’Afrique, à avoir son propre satellite d’observation

Mais selon El Pais, le satellite de la gamme Pléiade d’EADS Astrium, construit en France et acheté pour 500 millions d’euros, répondant à des besoins civils et militaires et pouvant prendre des images d’une résolution de 50 cm,  est le premier satellite espion marocain, EO Sat1. (El Pais du 23/10)

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ateliers-débats sur le « manger local »

Dans le cadre des Assises de l'Outre-Mer, la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FDSEA) propose des ateliers-débats sur l’autosuffisance alimentaire et le "mange...

Aménagement de la RN1 : lancement de la concertation publique

Le projet d'aménagement de la RN1 entre Balata et la Carapa sera soumis à concertation publique du 19 février au 31 mars 2018. Selon la DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagemen...

La centrale hybride Prométhée en concertation publique «avant l’été»

La nouvelle centrale hybride dénommée «Prométhée» et devant remplacer la centrale thermique de Dégrad-des-Cannes d'ici 2023 fera l'objet d'une concertation publique: ainsi en a décidé le 10 ...

Mylène Mazia se retire de la législative partielle

La seule femme candidate à l'élection législative partielle de mars prochain se retire de la campagne en raison du décès de son frère intervenu ce mercredi. Mylène Mazia, enseignante, consei...

Un scénario défend 100 % d’énergies renouvelables en Outre-mer d’ici 2030

Le Syndicat des énergies renouvelables veut faire pression sur le gouvernement pour que l’autonomie énergétique des territoires ultra-marins devienne une réalité en 2030. Il dénonce aussi des ...

«Affaire Marie-Laure Phinéra-Horth» : la direction de l’hôpital de Cayenne botte en touche

Guyaweb a adressé par courriel trois questions mercredi, à la directrice de l'hôpital de Cayenne, Agnès Drouhin, sur ce qu'il convient désormais d'appeler l'affaire Marie-Laure Phinéra-Horth en ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions