vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Guyane : record de téléchargement

Guyane : record de téléchargement

La création originale Guyane diffusée sur Canal+ depuis le 23 janvier (8X52′) créée et écrite par Fabien Nury “atteint en 4 semaines le score de 404 000 téléchargements par épisode, soit le record absolu des créations originales obtenu sur Canal à la demande et sur MyCanal dans ce délai et rejoint le cercle des créations originales les plus téléchargées en se hissant à la première place avec le score total à date de 3,2 millions de téléchargements ” s’est félicité par communiqué de presse le groupe Canal+.

Le tournage de la saison 2 serait en bonne voie. “C’est une bonne nouvelle pour nous et les techniciens guyanais. C’est un bon espoir pour obtenir la signature du tournage de la saison 2. On le saura d’ici à deux semaines” nous a répondu la production, Mascaret Films.

Réalisée par Kim Chapiron, Philippe Triboit et Fabien Nury, Guyane est une série fiction dans l’univers impitoyable de l’orpaillage illégal mettant en scène Vincent Ogier, 20 ans, étudiant parisien en géologie qui débarque en Guyane pour effectuer un stage chez Cayenor, une société d’exploitation aurifère. Il va s’associer avec Antoine Serra, le parrain de l’or du village de Saint-Elias, à la recherche du filon de l’or mythique, la mine abandonnée depuis 120 ans, nommée « Sarah Bernhardt »… La trouveront-ils  ?

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

16 commentaires

  • LENNY973

    Des productions en Guyane c’est génial mais ça dépend de quelle production!
    Je déplore que nos autorités aient autorisé le tournage de cette série, à moins que la stratégie soit de dégrader un peu plus l’image de la Guyane. Un pays corrompu par l’argent, violent, où une vie ne pèse pas lourd et est banalisée. La Guyane est stigmatisée!
    Pour moi c’est une offense pour tous les Guyanais, et notamment ceux qui se battent pour un développement touristique.
    Ne nous étonnons pas ensuite que le français « moyen » pense que la Guyane c’est « la brousse » « la jungle » ou est l’idée stupide d’y mettre un Guantanamo.
    Ce n’est pas parce que c’est Canal+ que l’on doit sortir le tapis rouge et les autoriser à dégrader l’image de la Guyane qui n’en a pour le moins pas besoin.
    Mauvais point pour les autorités.
    Triste bilan pour l’image de la Guyane, pour son économie, et pour retenir ou attirer des forces vives pour son développement

    • Joko

      « Dégrader l’image de la Guyane », dites vous ? comme s’il fallait attendre une série télévisée pour cela. Non, il suffit de regarder les infos tous les jours. Et encore, elles sont en dessous de la vérité. La série est plutôt bien faite. Elle a le mérite de faire travailler des jeunes talentueux et connaitre une partie de notre réalité. Les touristes ne sont pas stupides. Si vous préférez les pubs mensongères qui nient notre réalité, libre à vous. Il me semble préférable de regarder la vérité en face pour mieux la combattre, en lieu et place du discours habituel « dormez tranquilles braves gens, tout va bien » ou mieux « la Guyane, personne ne vous croira ».

      • nael973

        Et donc si je suis bien votre raisonnement, nous devons être cantonné à ne montrer que côtés négatifs de la Guyane pour des faits divers faisant la une de nos journaux?
        A quand peut on enfin espérer un changement dans l’image que reflète la Guyane? Ce changement ne peut être possible que par le septième art et pour le moment les productions qui ont réussi à traverser nos frontières ne concernent que des concentrés de mauvais clichés! Faudrait songer à changer de disques, car la Guyane ce n’est pas que ça!

      • nael973

        Par ailleurs, sans être dans l’invective, je vous conseille vivement de consulter la notion de « marketing du tourisme » si vous souhaitez vraiment voir un jour ce territoire désenclavé, ouvert au monde avec une économie structurée qui fera réellement travaillé les jeunes talentueux.

        • Joko

          Qui fait fonctionner le tourisme en Guyane ? quels gamme de touristes voulez vous accueillir ? posez vous les bonnes questions. Même en forêt, actuellement, nous ne sommes plus tranquilles, nous sommes à la merci de n’importe quels braqueurs. La sécurité n’est pas assurée, ni assurable, sur les sites touristiques. Les normes de détentions d’armes pour les sociétés de gardiennage sont au delà du réel. Votre discours est dangereux. Le jour où une attaque aura lieu, vous serez où avec votre beau marketing de bisounours guyano-parisien ? dans votre bureau ?

    • GZ

      Lenny973

      « déplore que nos autorités aient autorisé le tournage de cette série » ?

      Votre déplorasyon est affligeante.
      Comme disait un compère Haïtien en Guyane : à quoi sert d’avoir enlevé les chaînes des esclaves si leurs cerveaux restent enchaînés?

  • oceaneokio

    Bonjour

    Loin des nombreux clichés cette série existe, elle est bien réalisée, quelques corrections importantes pour etre parfaites mais la série tient la route.
    Les voyous donnent déjà une mauvaise image de la Guyane et là ce n’est point du cinéma.

    • nael973

      Et donc, nous sommes condamnés à reproduire ces images négatifs via le septième art? Désolé mais cela ne reflète pas à ma Guyane au quotidien!

  • LENNY973

    Les touristes ne sont surement pas stupides…. mais comme la majorité de nos concitoyens, ils croient ce qu’ils voient ou entendent…..On ne fait pas venir les chinois à Paris en leur montrant les caves du 93 ou les derniers rebondissements dans le milieu marseillais ou des films sur la préparation d’attentats. Je suis sur Paris et l’effet de la série Guyane est désastreux…je l’entends tous les jours quand j’annonce que je viens de la Guyane

    • nael973

      Lenny973, je vous rejoins à 100% dans votre raisonnement et pour y apporter de l’eau à votre moulin : on ne va pas se focaliser non plus sur le ghetto d’Harlem et du Bronx pour faire la promotion cinématographique de New-york.
      Malheureusement, bien que cela ne soit qu’une fiction, cette série ne fait qu’alimenter les fantasmes de nos chers compatriotes métropolitains et aura un impact négatif sur les chiffres du secteur touristiques en Guyane.
      Nous n’avons pas besoin de véhiculer cette image si nous souhaitons d’avantage de visiteur et surtout d’investisseurs d’autant plus que nous ne disposons pas d’un comité de tourisme foudre de guerre!!

  • FF

    La violence, un fantasme en Guyane : il fallait oser…

  • Nemo

    Qu’est-ce que l’on en a faire de l’image de la Guyane ? Il s’agit d’une œuvre cinématographique de fiction, pas d’un documentaire, d’un publi-reportage ou d’un spot touristique promotionnel. Les Parisiens et Franciliens ont-ils crié au scandale avec Braquo, les Corses ont-ils vilipendé Mafiosa et les Marseillais se sont-ils offusqués de l’image de la cité phocéenne dans Chouf ?
    Oui, il y a de très belles choses à découvrir, à faire et à partager en Guyane, oui, il y a de très beaux paysages, mais ce n’est pas la finalité d’un polar que d’en faire la promotion. Pour cela, vous avez Thalassa ou des Racines et des ailes, par exemple.
    Maintenant, si vous préférez l’envers de la carte postale, voici des données bien réelles qui auraient dû davantage alarmer les décideurs et autres amateurs d’images d’Epinal :
    Un taux de chômage de 22% (40% chez les moins de 25 ans).
    Un taux de grossesses précoces six fois plus élevé que dans l’Hexagone (6%).
    Une déscolarisation encore trop élevée (plusieurs milliers d’élèves), surtout chez les jeunes en âge d’aller au collège.
    Une prévalence du VIH supérieure à 1% (avec un taux de contamination 9 fois supérieur à la moyenne nationale), ce qui fait de la Guyane le département (ou collectivité) le plus touché de France.
    Un taux d’homicides volontaires (par rapport à la population du territoire) le plus élevé de France (devant les Bouches du Rhône).
    Voilà qui devrait faire débat et nourrir les réflexions pour des actions politiques réellement efficaces, si vous voulez vraiment redorer l’image de ce territoire, gangréné, ne vous en déplaise, par la violence, la misère socio-économique et la carence éducative, entouré de pays eux-mêmes sombrant dans le marasme.

    • FRED66

      Œuvre de fiction ? Oui et non… c’est bien une série mais j’ai été épatée du réalisme et de la connaissance du terrain et de la société.
      Quelques exemples : Description de la « garrota de probema » , collusion entre le procureur et le gros minier local, la respiration du vent dans les arbres, le plaisir de laisser sa main aller dans l’eau lorsqu’on est bercé par le bateau qui remonte la crique… etc. Tout, absolument tout est juste.
      Je ne sais pas comment les scénaristes ont eut accès à certaines infos, en aient saisi la justesse et su éviter les pièges habituels de la Guyane … chapeau bas.

  • Gevila973

    Cette série montre beaucoup de ce qui est la réalité ici : la beauté de la forêt comme la vie locale et sociale avec les « relations » bien placées et les « petits » qui subissent le pouvoir des 1ers, etc…
    Un grand merci aux producteurs d’avoir donné la possibilité à des gens de Guyane de travailler pour cette série à tous les niveaux, acteurs, figurants, techniciens… (au lieu de faire venir tout le monde de métropole).
    Génial si une seconde saison se tourne en Guyane.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ce que l’on sait de la visite de Macron

Six mois après le long mouvement social de mars et avril qui a paralysé la Guyane, le président de la République Emmanuel Macron se rendra sur le territoire guyanais du 26 au 28 octobre, sur fond ...

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions