vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

«Le feu d’artifice» de la Saint-Sylvestre conduit deux braqueurs guyaniens en situation irrégulière à la geôle sans les interdire du territoire…

«Le feu d’artifice» de la Saint-Sylvestre conduit deux braqueurs guyaniens en situation irrégulière à la geôle sans les interdire du territoire…

Kenneth Simpson et Devon Wilson, deux ressortissants guyaniens de 22 ans, en situation irrégulière, ont été condamnés respectivement à 4 ans et 3 ans de prison ferme mercredi 1er février à l’issue de leur procès en comparution immédiate. Le 31 décembre dernier en soirée, ils avaient braqué, avec des armes à feu, deux jeunes Guyanais de 20 et 21 ans se trouvant à bord d’un véhicule qui venait de se garer près d’un distributeur automatique à Cayenne. L’un des braqueurs avait même frappé avec son arme l’une des deux victimes à plusieurs reprises à la tête. La Bac les avait appréhendés le soir même des faits…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

8 commentaires

  • Desijose

    et des bons pères de famille comme çà, il y en a la pelle dans notre généreuse Guyane….

  • Joko

    Récidiviste. Il va falloir attendre quoi pour expulser ces gangsters, qu’ils tuent un procureur ? Expulsion immédiate pour ces bandits qui n’ont rien à faire sur notre territoire.

  • Gevila973

    En « bon père de famille » il va pouvoir transmettre son savoir de voleur-braqueur à ses enfants lors de leurs visites au parloir.
    Ensuite lorsqu’il sera sorti de prison et libre de circuler à nouveau dans notre beau département il recommencera à braquer en emmenant ses gosses pour la mise en pratique de l’apprentissage du métier de voleur !

    • Joko

      Les lois, ça se change. Elles s’appliquent avec plus ou moins de sévérité, selon les cas. A multiplier les protections pour les criminels, à nous faire vivre derrière les grilles, les gens vont bientôt se tourner vers la Marine. Et les mêmes juges n’auront aucun scrupule à appliquer les nouvelles lois. Le mariage ou les enfants ne devraient pas toujours être une protection pour les criminels. Pousser les gens vers les extrêmes, j’en viens à me demander si ce n’est pas l’objectif à atteindre pour certains magistrats (cf Collard)…

  • KouK

    Peut-être tout simplement que la justice a un peu « ouvert les yeux » sur le fait qu’interdire quelqu’un du territoire guyanais ne servait… à rien. Autant mettre ces personnes dans les geôles surpeuplées du centre pénitentiaire pour les garder à l’oeil.

    Mais jamais la justice ne reconnaîtra officiellement cet état de fait. Je me trompe ?

    Y-aura-t-il une OQTF à la fin des 4 et 3 années (ou sûrement moins) de détention de ces deux indésirables individus ?

  • oceaneokio

    Bonjour

    30 ans de réclusion criminelle, se serait un bon début

  • FF

    impossible au regard des faits

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

Une note erronée de l’Elysée relative à la Guyane fait quelques vagues avant de subir un sérieux lifting

Plusieurs personnalités politiques guyanaises ont eu beau jeu de s'émouvoir mercredi du contenu d'une note de "conseils sanitaires" de l'Elysée relatifs à la Guyane, adressée le 12 octobre dernie...

La fin des homes indiens

La construction d'une cité scolaire à Saint-Georges de l'Oyapock comportant un internat devrait aboutir à la fermeture du dernier home indien de Guyane. Ce pensionnat tenu par des sœurs catholique...

Avant même la mort d’Hendy : les frasques de la société de transport de Dominique Mangal dans la région de Cacao

Si le transporteur Dominique Mangal est renvoyé en correctionnelle notamment pour «homicide involontaire  par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence» (v...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions