vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Deuils à Maripa-Soula

Deuils à Maripa-Soula

Deux jeunes adultes de la commune de Maripa-Soula sont décédés ce week-end. Le week-end qui vient de s’écouler a été violent. Samedi après-midi, un homme originaire de « Maripa-Soula » selon France-Guyane, Hervé Tambour a été abattu dans l’après-midi dans la laverie de la cité Eau Lisette dans le centre-ville de Cayenne, commune où il résidait. Selon la direction régionale de la sécurité publique, en charge de l’enquête, l’homme âgé de 30 ans a été la cible de deux coups de feu. L’agresseur voulait lui dérober sa chaîne en or et sa montre. M. Tambour s’y serait opposé. Une bagarre aurait éclaté…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • oceaneokio

    Bonjour

    Si quelqu’un rentre chez moi pour un cambriolage ou une agression je me défendrai pour protéger ma famille et mes proches.
    Tous les hypocrites qui pensent pouvoir agir différemment doivent visiter les nombreuses victimes de violences en Guyane.

    La peur doit changer de camp.

  • Mickael

    Pour info la proportionnalité est une proportionnalité de moyen, pas de but (en gros on ne tue pas un gamin qui vous met des baffes). Confirmée par la jurisprudence.
    La légitime défense est présumée (en gros le procureur doit prouver que c’est vous qui êtes en tort et non le contraire) si effraction de nuit dans un local d’habitation, et/ou vol avec violence, et/ou pour sauver quelqu’un.
    Et que l’on vous interroge si vous avez tué quelqu’un, c’est un minimum. Personne ne s’est fait condamner en Guyane pour avoir abattu un mec armé. Encore heureux
    Par contre la garde à vue alors que vous n’allez pas vous enfuir, c’est inutile. On est d’accord.

    C’est beau les demandes pour quelque chose qui existe. Ca fait gagner des voix.

  • Francois

    le décès de Carlos Opoya me touche profondément – et ce suicide à nouveau interpelle ! Très sincères condoléances à ses proches et à la communauté de Taluen.

  • Enneyac

    Depuis quand l’effraction est-elle un préalable à une enquête ? Un vol ou des violences restent des infractions, qu’il y ait ou non effraction…

    Ils ont beau jeu ces élus locaux d’aller faire porter la responsabilité de l’échec (ou plutôt l’absence) de leurs politiques sur la représentation nationale. Quand ils auront compris que l’aggravation de la répression ne sauvera pas les guyanais, ils finiront peut-être par prendre des décisions en matière d’éducation, emploi, culture, développement économique…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ce que l’on sait de la visite de Macron

Six mois après le long mouvement social de mars et avril qui a paralysé la Guyane, le président de la République Emmanuel Macron se rendra sur le territoire guyanais du 26 au 28 octobre, sur fond ...

Une mule guyanaise de 18 ans, arrêtée lundi, remise en liberté mercredi, absente à son procès vendredi…

Adrien Manon, 18 ans depuis le 25 septembre, habitant Matoury selon l'enquête judiciaire, avait été interpellé lundi dernier à l'aéroport Felix Eboué pour avoir usurpé une identité afin de s'...

Passé à tabac par la foule à Saint-Georges, le prévenu brésilien au visage tuméfié demande au tribunal un délai pour préparer sa défense

Le ressortissant brésilien roué de coups lundi soir à Saint-Georges de l'Oyapock par une foule qui lui reprochait d'être l'un des auteurs de vols avec arme fraîchement perpétrés le même jour, ...

Charles Nenesse, Amérindien d’Iracoubo en état d’ébriété avancé, porte un coup de couteau à la gorge de son frère : un an de prison dont six mois avec sursis

Un Amérindien du village Bellevue (Iracoubo), Charles Nénesse, 51 ans et 10 mois, était appelé ce vendredi à la barre du tribunal correctionnel de Cayenne en comparution immédiate. Mardi, alc...

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions