vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

« Pour un état d’urgence éducatif » en Guyane

« Pour un état d’urgence éducatif » en Guyane

Les conclusions de la mission sénatoriale sur l’état de l’enseignement scolaire et agricole en Guyane effectuée en avril dernier viennent d’être rendues publiques.

Les sénateurs Jean-Claude Carle (LR – Haute-Savoie) et Laurent Lafon (UC – Val-de-Marne) ont été accueillis en Guyane du 15 au 21 avril par Antoine Karam, sénateur (LREM) de la Guyane et vice-président de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat, afin de dresser un état des lieux du système éducatif (Guyaweb du 16/04/2018).

Les principaux constats faits par cette délégation sénatoriale sont les suivants : « les difficultés que connaît la Guyane en matière éducative », « l’urgence à agir en faveur d’un redressement du système éducatif en Guyane », « l’inadéquation de la transposition du modèle scolaire métropolitain et la nécessité de son adaptation », « les mesures phare du Gouvernement apparaissent hors de portée ».

Les sénateurs ont relevé des résultats alarmants et des contraintes fortes: les résultats sont « particulièrement faibles en comparaison avec la France métropolitaine et les autres départements d’outre-mer », surtout concernant « la maîtrise des fondamentaux et en particulier du français », les poursuites d’études étant « peu nombreuses et contraintes par une offre de formation limitée ». La Guyane est aussi confrontée à des « contraintes structurelles fortes »,  à la fois géographiques, démographiques, économiques et sociales, culturelles, sanitaires et sécuritaires.

La mission sénatoriale souligne également « une pénurie d’enseignants qui entraîne un recours massif aux contractuels », « une formation à renforcer, un contenu et des programmes à adapter » ainsi qu’une  « prise en compte des réalités locales encore insuffisante ».

Les conclusions des rapporteurs sont donc qu’il faut « repenser le modèle scolaire et l’adapter aux réalités locales » et pour cela ils préconisent de « remédier à la pénurie d’enseignants et mieux former ces derniers à la réalité du métier d’enseignant en Guyane », « améliorer les conditions de vie scolaire », « renforcer les marges d’autonomie laissées au recteur », « soutenir les constructions scolaires », « décliner le partenariat entre l’État et les différentes collectivités territoriales », « enrichir l’offre de formation », « faciliter l’insertion des jeunes diplômés sur le marché du travail ».

Retrouvez l’intégralité du rapport de la mission sénatoriale sur l’état de l’enseignement scolaire et agricole en Guyane.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sinnamary : l’eau du robinet déclarée impropre

La commune de Sinnamary qui compte près de 3000 habitants au dernier relevé Insee, alerte sa population que l’eau du robinet est déclarée non potable par l'Agence Régionale de Santé (ARS), sui...

Yokiendy Siffrard, le théâtre dans la peau

A 28 ans, Yokiendy Siffrard est déjà un auteur et un acteur de théâtre confirmé. Sa dernière création CATA, FRACAS ET CAETERA, coup de cœur du public au festival de Macouria en juin dernier, ...

Le défi d’éliminer le paludisme

Eliminer le paludisme sur la commune de Saint-Georges de l'Oyapock, c'est la mission que se sont lancés des chercheurs de l'Institut Pasteur et des médecins du centre hospitalier Andrée Rosemon en ...

Absence à la barre de l’ex-commandant de la brigade de gendarmerie de Régina poursuivi pour corruption sur fond d’orpaillage illégal : report du procès au 10 janvier

Le ministère public a demandé en début d'après midi au Palais de justice de Cayenne à l'ouverture du procès, en l'absence de l'ancien chef de la brigade de gendarmerie de Régina, Patrick Melar...

Un procès singulier pour corruption, aide au séjour et complicité d’orpaillage illégal avec, parmi les quatre prévenus, l’ancien commandant de la brigade de gendarmerie de Régina qui ne sera pas à l’audience…

C'est une affaire singulière qu'est censé examiner jeudi après-midi le tribunal correctionnel de Cayenne : avec une enquête partie tambour battant avant de traîner considérablement en longueur p...

Présidentielle au Brésil : Bolsonaro domine, Haddad remonte

Les derniers sondages en vue du scrutin d’octobre confirment la nette avance du candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro et montrent une rapide progression du candidat de gauche Fernando Haddad. ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions