vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Le FRAC : révélateur de maux guyanais ?

Le FRAC : révélateur de maux guyanais ?

Isolement, crispations identitaires, poids du financement institutionnel… La naissance du FRAC, Fonds Régional d’Art Contemporain, de Guyane met en lumière des problématiques guyanaises qui sont loin d’être propres à l’art contemporain, alors que la mission d’évaluation du critique d’art Simon Njami vient clôre une première phase d’acquisition d’oeuvres artistiques.  Un frac-quoi ?  Créés en 1982 sous l’impulsion du Ministre de la Culture Jack Lang, les FRAC sont des collections publiques d’art contemporain. Présents dans toutes les régions métropolitaines, il n’en existe actuellement qu’un seul dans les Outre-mer, à la Réunion. En Guyane, le FRAC s’inscrira dans la Maison des Cultures et des Mémoires,…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Fredo

    L’art n’ a pas de frontières aujourd’hui. Promouvoir l’ art Guyanais passera forcement une prise en compte d’autres réalités qui dépassent largement les frontières.

  • Carbet

    Bonjour
    Haïti à réussi à vendre de l’art , pourquoi pas pas nous ?
    Un investissement minimum dans de la peinture et des toile faisables sur place avec du bois lokal ou du contreplaqué surinamais pas cher .
    Attention au décollage !
    De plus on a un réservoir de population haïtienne où trouver des compétences à adapter .
    Reste juste à trouver les bobos qui voudront bien acheter les croutes .
    Tout ce vend même ……..

    Salutations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

« La question de la colonisation toujours actuelle de la Guyane est posée »

Rosuel Lima-Pereira, maître de conférences en Civilisation brésilienne à l'Université de Guyane, est revenu sur le mouvement social de 2017 et sa perception outre-Oyapock, lors d'une conférence...

La Colombie rejoint l’OCDE et l’OTAN

Elle sera le troisième Etat d’Amérique latine membre de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique et le premier à devenir partenaire de l’Organisation du Traité de l...

Saint-Laurent : un chauffeur de bus scolaire soupçonné d’avoir porté un coup de sabre à un lycéen

L'affaire n'a pas fait grand bruit pour l'heure. Elle n'est pourtant pas banale. Un chauffeur de bus scolaire est soupçonné d'avoir porté, jeudi 17 mai dernier, en fin d'après-midi un coup de s...

Temer renonce à la présidentielle

Cerné par les affaires de corruption et extrêmement impopulaire, le chef d’Etat brésilien Michel Temer a fait savoir qu’il ne sera pas candidat au scrutin présidentiel d’octobre prochain. ...

“C’est le flou total avec Surinam Airways” (Pierre Delattre)

La compagnie Surinam Airways disparaît des écrans radars de Guyane à partir du 1er juin, laissant au passage plusieurs milliers de voyageurs sur le carreau alors que les grandes vacances sont en li...

Roy Contout, l’ex-footballeur professionnel de Ligue 1, mis en examen pour « homicide involontaire » avec « deux circonstances aggravantes » suspectées : la conduite sans permis valide et le délit de fuite

Le parquet de Cayenne a ouvert une information judiciaire jeudi à l'encontre de l'ex-footballeur professionnel Roy Contout, né à Cayenne il y a 33 ans, pour « homicide involontaire» avec « deux ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions