vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Le FRAC : révélateur de maux guyanais ?

Le FRAC : révélateur de maux guyanais ?

Isolement, crispations identitaires, poids du financement institutionnel… La naissance du FRAC, Fonds Régional d’Art Contemporain, de Guyane met en lumière des problématiques guyanaises qui sont loin d’être propres à l’art contemporain, alors que la mission d’évaluation du critique d’art Simon Njami vient clôre une première phase d’acquisition d’oeuvres artistiques.  Un frac-quoi ?  Créés en 1982 sous l’impulsion du Ministre de la Culture Jack Lang, les FRAC sont des collections publiques d’art contemporain. Présents dans toutes les régions métropolitaines, il n’en existe actuellement qu’un seul dans les Outre-mer, à la Réunion. En Guyane, le FRAC s’inscrira dans la Maison des Cultures et des Mémoires,…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Fredo

    L’art n’ a pas de frontières aujourd’hui. Promouvoir l’ art Guyanais passera forcement une prise en compte d’autres réalités qui dépassent largement les frontières.

  • Carbet

    Bonjour
    Haïti à réussi à vendre de l’art , pourquoi pas pas nous ?
    Un investissement minimum dans de la peinture et des toile faisables sur place avec du bois lokal ou du contreplaqué surinamais pas cher .
    Attention au décollage !
    De plus on a un réservoir de population haïtienne où trouver des compétences à adapter .
    Reste juste à trouver les bobos qui voudront bien acheter les croutes .
    Tout ce vend même ……..

    Salutations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sinnamary s’organise face au problème de l’eau

La petite commune de Sinnamary organise son ravitaillement en eau potable depuis que l'Agence régionale de santé a déclaré que l'eau du robinet était impropre à la consommation, suite à la déc...

Sinnamary : l’eau du robinet déclarée impropre

La commune de Sinnamary qui compte près de 3000 habitants au dernier relevé Insee, alerte sa population que l’eau du robinet est déclarée non potable par l'Agence Régionale de Santé (ARS), sui...

Yokiendy Siffrard, le théâtre dans la peau

A 28 ans, Yokiendy Siffrard est déjà un auteur et un acteur de théâtre confirmé. Sa dernière création CATA, FRACAS ET CAETERA, coup de cœur du public au festival de Macouria en juin dernier, ...

Le défi d’éliminer le paludisme

Eliminer le paludisme sur la commune de Saint-Georges de l'Oyapock, c'est la mission que se sont lancés des chercheurs de l'Institut Pasteur et des médecins du centre hospitalier Andrée Rosemon en ...

Absence à la barre de l’ex-commandant de la brigade de gendarmerie de Régina poursuivi pour corruption sur fond d’orpaillage illégal : report du procès au 10 janvier

Le ministère public a demandé en début d'après midi au Palais de justice de Cayenne à l'ouverture du procès, en l'absence de l'ancien chef de la brigade de gendarmerie de Régina, Patrick Melar...

Un procès singulier pour corruption, aide au séjour et complicité d’orpaillage illégal avec, parmi les quatre prévenus, l’ancien commandant de la brigade de gendarmerie de Régina qui ne sera pas à l’audience…

C'est une affaire singulière qu'est censé examiner jeudi après-midi le tribunal correctionnel de Cayenne : avec une enquête partie tambour battant avant de traîner considérablement en longueur p...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions