vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

L’Argentine fait un pas vers la légalisation de l’IVG

L’Argentine fait un pas vers la légalisation de l’IVG

La Chambre des députés a adopté ce jeudi un texte reconnaissant le droit à l’avortement, qui doit encore être adopté par le Sénat.

A l’issue d’une longue session de plus de 23 heures, une courte majorité de députés (129 pour, 125 contre, 1 abstention) s’est dégagée ce jeudi matin pour approuver le projet de loi autorisant l’avortement, sans restriction durant les 14 premières semaines de grossesse et au-delà seulement en cas de viol, de danger pour la mère ou de malformation du fœtus.

Ce vote très serré et l’intensité des débats qui l’ont précédé sont le reflet des divisions profondes de la classe politique et de la société argentines, encore très conservatrices et imprégnées de tradition catholique mais dont une partie – beaucoup de jeunes notamment – s’est fortement mobilisée en faveur de cette réforme.

Jusqu’à présent l’interruption volontaire de grossesse est interdite en Argentine sauf en cas de viol ou de danger pour la mère et celles qui y ont recours sont passibles de un à quatre ans de prison, tandis qu’il y a chaque année 50 000 femmes hospitalisées du fait de complications liées à un avortement et 500 décès.

Le projet de loi voté ce matin par la Chambre des députés devra encore être approuvé à l’automne par le Sénat – plus conservateur – pour que l’interruption volontaire de grossesse soit véritablement légalisée dans le pays du pape François, à l’instar du mariage homosexuel qui l’a été dès 2010.

En Amérique latine seuls Cuba, le Guyana, l’Uruguay et la ville de Mexico autorisent sans restriction l’avortement, qui à l’inverse est totalement interdit en Haïti, en République dominicaine, au Honduras, au Salvador et au Nicaragua, tandis dans les autres pays il est interdit sauf en cas de viol, de danger pour la mère ou de malformation du fœtus.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

« Ce débat public a eu lieu et est riche d’enseignements »

Roland Peylet, président de la Commission particulière du débat public sur le projet de la Montagne d'Or, a présidé ce qui a été son deuxième débat en dix ans après celui sur l'enfouisseme...

Mobilisation unitaire pour la santé

Les 17 urgentistes démissionnaires du Centre Hospitalier Andrée Rosemon (CHAR) appellent à une mobilisation unitaire pour la santé le mercredi 27 juin à 8h au départ du CHAR et en direction de...

Montagne d’or : dernières semaines d’un intense débat

Ouvert il y a trois mois sur les chapeaux de roue, en pleine rupture du câble internet guyanais et avec un dossier du maître d'ouvrage encore incomplet (voir Guyaweb du 09/03/2018), le débat public...

Commémoration de la mort du député Justin Catayée

Le Parti Socialiste Guyanais organise une cérémonie commémorative ce vendredi 22 juin, date anniversaire de la mort du fondateur du parti et député de la Guyane, Justin Catayée. « Dans le c...

Le programme de la Fête de la Musique

Plusieurs animations ont lieu en Guyane à l’occasion de l’édition 2018 de la Fête de la Musique ce jeudi 21 juin. Saint-Laurent-du-Maroni, Awala-Yalimapo, Mana, Papaïchton, Cayenne, Rémire...

Verdict «favorable» pour l’AEX Nelson

Reporté en raison d’une irrégularité de l’arrêté désignant ses membres, le Conseil de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST) qui devait émettre un avis sur l...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions