vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

L’Argentine fait un pas vers la légalisation de l’IVG

L’Argentine fait un pas vers la légalisation de l’IVG

La Chambre des députés a adopté ce jeudi un texte reconnaissant le droit à l’avortement, qui doit encore être adopté par le Sénat.

A l’issue d’une longue session de plus de 23 heures, une courte majorité de députés (129 pour, 125 contre, 1 abstention) s’est dégagée ce jeudi matin pour approuver le projet de loi autorisant l’avortement, sans restriction durant les 14 premières semaines de grossesse et au-delà seulement en cas de viol, de danger pour la mère ou de malformation du fœtus.

Ce vote très serré et l’intensité des débats qui l’ont précédé sont le reflet des divisions profondes de la classe politique et de la société argentines, encore très conservatrices et imprégnées de tradition catholique mais dont une partie – beaucoup de jeunes notamment – s’est fortement mobilisée en faveur de cette réforme.

Jusqu’à présent l’interruption volontaire de grossesse est interdite en Argentine sauf en cas de viol ou de danger pour la mère et celles qui y ont recours sont passibles de un à quatre ans de prison, tandis qu’il y a chaque année 50 000 femmes hospitalisées du fait de complications liées à un avortement et 500 décès.

Le projet de loi voté ce matin par la Chambre des députés devra encore être approuvé à l’automne par le Sénat – plus conservateur – pour que l’interruption volontaire de grossesse soit véritablement légalisée dans le pays du pape François, à l’instar du mariage homosexuel qui l’a été dès 2010.

En Amérique latine seuls Cuba, le Guyana, l’Uruguay et la ville de Mexico autorisent sans restriction l’avortement, qui à l’inverse est totalement interdit en Haïti, en République dominicaine, au Honduras, au Salvador et au Nicaragua, tandis dans les autres pays il est interdit sauf en cas de viol, de danger pour la mère ou de malformation du fœtus.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Urgences du Char : le protocole d’accord enfin signé 

Composé de 17 pages, le protocole d’accord a été signé ce vendredi 17 août par Agnès Drouhin, directrice de l’hôpital et Pierre Chesneau, représentant des médecins urgentistes démissionn...

« J’ai qu’une envie, c’est d’être au départ du Tour de Guyane ! »

Vainqueur du grand prix Orange qui s'est déroulé ce 15 août, Damien Laversanne, 31 ans, sociétaire de l'USL Montjoly Orange, triple champion de Guyane de motocross et d'endurance, participera à s...

1er Festival des cultures croisées de Guyane

La Collectivité Territoriale de Guyane lance un Appel à Manifestation d’Intérêt pour le 1er Festival des cultures croisées de Guyane qui aura lieu début octobre. « Dans le but de valorise...

Crise aux Urgences: ce que dit le rapport des experts

La mission d'expertise aux Urgences de Cayenne effectuée les 7 et 8 juillet a rendu son rapport consensuel, que Guyaweb a consulté et dont nous vous proposons des extraits. Composé de 21 pages, ce ...

Un nouveau cas de fièvre jaune en Guyane

Selon l'Agence régionale de santé (ARS) un nouveau cas de la fièvre jaune en Guyane a été confirmé ce week-end par l’institut Pasteur de la Guyane. "C’est le deuxième cas en moins d’un an...

1000 clients privés d’électricité ce dimanche à Rémire-Montjoly

De nouvelles coupures d’électricité ont été constatées ce dimanche entre 14h30 et 22h30 à Rémire-Montjoly, dans les quartiers d'Attila Cabassou et Dégrad-des-Cannes. « Environ 1000 clien...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions