vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Le navire câblier Wave Sentinel qui doit réparer Américas 2 enfin sur site…

Le navire câblier Wave Sentinel qui doit réparer Américas 2 enfin sur site…

Le navire câblier Wave Sentinel qui a pour mission de réparer le câble Americas 2 est enfin arrivé cette nuit, en provenance de Curaçao, sur le secteur de l’incident à 18 km environ des côtes guyanaises a-t-on a appris ce matin auprès de la Directrice régionale d’Orange, Chantal Maurice : «Il est arrivé sur site vers 3 heures du matin. Le délai de réparation est toujours maintenu pour l’instant et doit nous amener jusqu’au week-end », nous a confié l’intéressée.

Le groupe est parallèlement dans l’attente de réponses administratives pour un second cable sous-marin flambant neuf de 1700 km, le câble Kanawa, qui doit raccorder Kourou à la Martinique d’ici à la fin de l’année : « Ce sont les administrations qui nous bloquent en ce moment et empêchent de poser le câble sur la plage avant la saison de ponte des tortues. Si nous ne les avons pas à temps, nous serons obligés d’attendre la fin de la saison pour faire les raccordements terrestres, ce qui nous ramène en toute fin d’année pour la mise en service» , explique encore la directrice déléguée d’Orange en Guyane qui espère un feu vert prochain afin de pouvoir avancer cette mise en service de quelques mois.

Ce nouveau câble est censé désengorger le trafic et suppléer au second trajet actuel (terrestre en Guyane puis jusqu’à Paramaribo et sous-marin ensuite vers les Etats-Unis) qui, à l’heure actuelle, donne très peu satisfaction globalement aux usagers guyanais en cas d’incident sur Americas 2. «Ce second trajet voit sa data engorgée par une explosion des utilisateurs en Guyane.» nous avait confié Chantal Maurice le week-end dernier.

Au sujet du nouveau cable sous-marin d’Orange en attente languide d’embarquement dans un port de l’Hexagone selon le groupe de télécommunications, la préfecture, contactée par Guyaweb, confirme que : «concernant la saison des pontes des tortues luth, le dossier est en cours d’instruction entre la DRFIP (Direction régionale des finances publiques) et la DEAL, nous vous informerons dès que nous aurons plus d’informations sur le sujet.».

La saison de ponte des tortues vertes a déjà commencé. Il y a 10 à 15 pontes par nuit sur la plage d’Awala-Yalimapo depuis 2 à 3 semaines (Laurent Kelle de WWF Guyane)

S’agissant de l’acheminement du nouveau câble sous-marin, ce n’est pas gagné pour Orange et le bipède guyanais en attente d’un débit digne de ce nom sur le territoire d’où décollent les satellites de télécom dernier cri : « la saison de ponte des tortues vertes a déjà commencé. Il y a 10 à 15 pontes par nuit sur la plage d’Awala-Yalimapo depuis 2 à  3 semaines. Pour la plage de Kourou, je ne sais pas. La saison de ponte des tortues luth débute dans un mois », explique Laurent Kelle de WWF Guyane précisant qu’il ignorait cette contrainte environnementale susceptible de retarder l’arrivée d’un câble sous-marin de secours pour les connexions locales.

Pour ne rien arranger, une faiblesse sur l’antenne de Balata (Matoury) a été décelée, nous a indiqué hier Chantal Maurice.

Cinq utilisateurs de SFR sur ce quartier, sondés hier par Guyaweb, indiquaient ne plus pouvoir surfer «depuis neuf jours».

«Cela ne dépend pas seulement du trajet mais de la capacité payée par l’opérateur sur ce trajet» avait noté la directrice d’Orange au cours de son interview pour Guyaweb publiée ce week-end.

Mais hier non seulement sur Balata mais également dans la galerie marchande de Carrefour, la 4G d’Orange ramait affreusement en début d’après-midi… à côté du magasin Orange: « A Carrefour Matoury, la couverture est faible aussi parce que le bâtiment a une structure métallique et fait cage de Faraday. A cela s’ajoute une recrudescence de personnes qui tentent de se connecter en 4G en ce moment, cela divise encore le débit en heure de pointe», expliquait hier Mme Maurice.

Hier soir sur Balata, impossible de surfer même en 4G.

Ce matin au bourg de Matoury, il est possible de surfer sur Orange y compris par Wifi, nous l’avons vérifié.

A Matoury, toutefois, les avis son partagés : «sur Orange, je n’ai pas de problème, je peux surfer» confie une habitante du bourg. «Pour ma part, j’habite Stoupan et ma connexion Orange rame complètement», nuance cette commerçante exerçant sur Matoury.

Heureusement pour l’usager dont l’écologiste de bureau, le navire venu réparer Américas 2 n’a pas été interdit d’opération par l’une ou l’autre contrainte environnementale.

«Le problème se situe à 18 km des côtes donc il n’y a de problème pour la venue d’un navire câblier à cet endroit. Il n’y a pas de problème avec les tortues», assure Chantal Maurice.

La préfecture offre, pour sa part, une réponse minimaliste sur le sujet : « Nous avons juste donné l’autorisation de faire la réparation sur le câble, c’est tout. Il s’agit d’une opération privée, un consortium privé dont fait partie Orange. Nous n’avons pas à communiquer sur le sujet car nous ne sommes pas impliqués.», répondait-on un rien sèchement hier en préfecture alors que nous demandions des nouvelles quant à l’arrivée du navire chargé des réparations sur Americas 2.

Et si un accident grave survenait en cas de black out total des communications (plus de téléphonie ni d’internet) comme cela a été le cas du mercredi 7 mars à 23h30 au jeudi 8 mars 10 h.

Qui serait responsable ?.

Ce manque de suppléance opérationnelle au réseau Américas 2 en Guyane ne pose-t-il pas sur le fond un problème de service public, de santé publique, de sécurité publique, d’ordre public ?

FF

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

8 commentaires

  • Johann

    Cage de Faraday à Carrefour Matoury ? Une bien curieuse explication de la part d’un haut placé chez Orange n’ayant que très peu de connaissances techniques.

    La 4G d’Orange a toujours très bien fonctionné dans l’ensemble de la structure, y compris dans la boutique de l’opérateur. Donc cet argument n’est pas du tout valable.

    L’implantation de l’antenne n°1495897 (ANFR) d’Orange se trouve juste derrière le bâtiment de Carrefour Matoury, plus précisément sur le toit de DPS / Blandin, soit à 200m !
    Antenne 3G 2100Mhz et 4G 2600Mhz.

    Alors, que la rupture du câble sous-marin impacte sérieusement la bande passante des réseaux fixes et mobiles, c’est une évidence, mais affirmer que la 3G/4G d’Orange ne fonctionne pas à Carrefour Matoury en parlant de l’effet cage de Faraday, c’est de l’incompétence.

  • FF

    Et donc, une petite explication technique ? 4G Orange testée hier dans la galerie marchande de Carrefour Matoury avec un ordi portable : impossible d’ouvrir les courriels…

  • Johann

    Frédéric, l’explication que j’ai donné est claire. La 4G entre le téléphone et l’antenne relais fonctionne très bien. De même de l’antenne jusqu’au répartiteur terrestre à Cayenne. C’est entre Cayenne et le reste du monde que ça ne passe pas à cause le la rupture du câble.

    Mon intervention était d’invalider le propos d’orange qui affirme que les problèmes d’accès à internet viennent également de l’effet faraday. C’est totalement faux. La preuve en est, on a « 5 barres » de réseau 4G à l’intérieur du centre commercial.

  • Nadejda

    Orange Maritime ne pouvait-elle pas faire appel à un navire de sa flotte comme « Pierre de Fermat » ?
    Ainsi un dépannage en urgence aurait pu être exigé.
    4 jours pour quitter Curaçao ..

  • Francois

    je repose ma p’tite question: que s’est-il passé à 18 km des côtes ? à quelle profondeur d’ensouillage ? sous quelle épaisseur d’eau ? qui a tiré fortement sur le câble ? Faudrait que des explications convaincantes soient données après les travaux des techniciens de Wave-Sentinel – pour pouvoir éviter que cela recommence ….

    • le Jaguar

      Selon la Directrice d’orange il me semble, le câble aurait été accroché probablement par une ancre de navire, provoquant la rupture des faisceaux.

  • Gaspard

    La societe Orange va t elle facturer l utilisation excessive de la 4g?. N espérons rien nous sommes des vaches a lait!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sinnamary s’organise face au problème de l’eau

La petite commune de Sinnamary organise son ravitaillement en eau potable depuis que l'Agence régionale de santé a déclaré que l'eau du robinet était impropre à la consommation, suite à la déc...

Sinnamary : l’eau du robinet déclarée impropre

La commune de Sinnamary qui compte près de 3000 habitants au dernier relevé Insee, alerte sa population que l’eau du robinet est déclarée non potable par l'Agence Régionale de Santé (ARS), sui...

Yokiendy Siffrard, le théâtre dans la peau

A 28 ans, Yokiendy Siffrard est déjà un auteur et un acteur de théâtre confirmé. Sa dernière création CATA, FRACAS ET CAETERA, coup de cœur du public au festival de Macouria en juin dernier, ...

Le défi d’éliminer le paludisme

Eliminer le paludisme sur la commune de Saint-Georges de l'Oyapock, c'est la mission que se sont lancés des chercheurs de l'Institut Pasteur et des médecins du centre hospitalier Andrée Rosemon en ...

Absence à la barre de l’ex-commandant de la brigade de gendarmerie de Régina poursuivi pour corruption sur fond d’orpaillage illégal : report du procès au 10 janvier

Le ministère public a demandé en début d'après midi au Palais de justice de Cayenne à l'ouverture du procès, en l'absence de l'ancien chef de la brigade de gendarmerie de Régina, Patrick Melar...

Un procès singulier pour corruption, aide au séjour et complicité d’orpaillage illégal avec, parmi les quatre prévenus, l’ancien commandant de la brigade de gendarmerie de Régina qui ne sera pas à l’audience…

C'est une affaire singulière qu'est censé examiner jeudi après-midi le tribunal correctionnel de Cayenne : avec une enquête partie tambour battant avant de traîner considérablement en longueur p...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions