vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Un membre des « 500 Frères » condamné à deux mois de prison avec sursis pour avoir projeté à terre un commandant de police

Un membre des « 500 Frères » condamné à deux mois de prison avec sursis pour avoir projeté à terre un commandant de police
Le procureur avait évoqué l'affaire entre le procès et le délibéré

Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur Eric Vaillant, en tout cas en matière de peine, en condamnant, Richard Cimonard, un imposant membre des 500 Frères, à la peine de « 2 mois de prison avec sursis» vendredi après-midi au Palais de justice de Cayenne pour «violences volontaires à l’encontre d’une personne dépositaire de l’autorité publique», au cours d’un attroupement devant le commissariat, le 6 juin dernier. L’enquête judiciaire avait débuté avec la plainte du commandant de police Gilbert Meseguer pour des faits commis le 6 juin dernier devant le commissariat de Cayenne théâtre d’un attroupement de gens mécontents qui faisait suite…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • KouK

    A aucun moment vous ne rappelez que le préfet et le procureur (de la République) ont connu un changement de Présidence (de la République) entre mars-avril 2017 et aujourd’hui ?

    Allons…. Entre Flamby et Jupiter, il va de soit que les institutions raisonnent et agissent différemment…

  • FF

    La bonne blague : Macron est arrivé hors mouvement social

  • KouK

    Oui : entre les mouvements sociaux (que Macron a du suivre de près) où Jaeger ne bougeait pas un pouce, et les « avertissements du procureur » quelques mois après l’arrivée de Manu… :-)
    Suffit de voir comment il a accueilli les « leaders » dudit mouvement pour savoir qu’il a donné des ordres pour qu’aucun cadeau ne leur soit fait.
    Et quelque part, ça m’en touche une sans faire bouger l’autre.

  • FF

    Macron a surtout fait face, fin octobre, à un collectif en perte de vitesse et de fait moins populaire que fin mars. A partir de là, les mouvements de menton sont plus aisés. Mais il est exact que Jaeger a été rapidement rappelé à Paris fin juillet.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ateliers-débats sur le « manger local »

Dans le cadre des Assises de l'Outre-Mer, la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FDSEA) propose des ateliers-débats sur l’autosuffisance alimentaire et le "mange...

Aménagement de la RN1 : lancement de la concertation publique

Le projet d'aménagement de la RN1 entre Balata et la Carapa sera soumis à concertation publique du 19 février au 31 mars 2018. Selon la DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagemen...

La centrale hybride Prométhée en concertation publique «avant l’été»

La nouvelle centrale hybride dénommée «Prométhée» et devant remplacer la centrale thermique de Dégrad-des-Cannes d'ici 2023 fera l'objet d'une concertation publique: ainsi en a décidé le 10 ...

Mylène Mazia se retire de la législative partielle

La seule femme candidate à l'élection législative partielle de mars prochain se retire de la campagne en raison du décès de son frère intervenu ce mercredi. Mylène Mazia, enseignante, consei...

Un scénario défend 100 % d’énergies renouvelables en Outre-mer d’ici 2030

Le Syndicat des énergies renouvelables veut faire pression sur le gouvernement pour que l’autonomie énergétique des territoires ultra-marins devienne une réalité en 2030. Il dénonce aussi des ...

«Affaire Marie-Laure Phinéra-Horth» : la direction de l’hôpital de Cayenne botte en touche

Guyaweb a adressé par courriel trois questions mercredi, à la directrice de l'hôpital de Cayenne, Agnès Drouhin, sur ce qu'il convient désormais d'appeler l'affaire Marie-Laure Phinéra-Horth en ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions