vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Et l’antenne de la CTG à Paris, Lénaïck ?

Et l’antenne de la CTG à Paris, Lénaïck ?

Le jeune député de 25 ans Lénaïck Adam, premier parlementaire bushinengue de l’histoire de la Guyane, est aussi conseiller territorial depuis décembre 2015. A ce titre, il est censé porter un projet d’antenne de la CTG (Collectivité territoriale de Guyane) à Paris. Un projet qui tarde à voir le jour. Explications de l’intéressé. La question poil-à-gratter est venue de notre confrère Laurent Marot, jeudi soir, au cours du dernier débat télé des Législatives sur Guyane 1ère, Notre confrère, arrachait alors un sourire à certains autres candidats présents sur le plateau, en s’adressant à Lénaïck Adam en ces termes : « concernant…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

11 commentaires

  • Joko

    On ne peut que souhaiter beaucoup de courage à ce brillant jeune homme. Toutefois, comme il le dit si bien, si personne ne l’enfermera dans les histoires de communauté, et surtout s’il ne s’y enferme pas tout seul, connaissant le poids de la famille, il lui faudra résister aux pressions. Nous avons fait un grand pas vers la « guyanitude » malgré la tentative de blocage de la majorité des élus par le report des voix. Une « mobilisation anti noir marron »? en partie certainement. Pour ma part, j’attends la prochaine élection d’un Amérindien, ou mieux… d’une Amérindienne.

  • SMET

    Il serait temps que les journalistes cessent de stigmatiser les gens en fonction de leurs origines ou de la couleur de leur peau.
    Lorsque l’on ecrit en titre « premier parlementaire bushinengue « , cela n’est pas innocent et relève soit d’un manque de retenue ou tout simplement de la bêtise…

    • FF

      Je vous trouve bien péremptoire. Simple question : est-ce vrai ou faux ? Seriez-vous aussi effarouché(e) s’il s’agissait d’un député amérindien ? C’est vous qui y voyez stigmatisation

      • SMET

        Si il avait été écrit « premier parlementaire d’origine bushinengue » cela n’aurait rien à voir avec « premier parlementaire bushinengue » : dans le cas présent on fait un dangereux amalgame en laissant penser un vote communautaire, et que pour la simple cause de ses origines, cet élu serait député d’un pays étranger…
        Inutile de se voiler la face, certes il est d’origine du fleuve, mais c’est avant tout un Guyanais comme un autre.
        Que penserait on si on parlait de premier député arabe en parlant de Najat Vallaud-Belkacem ?
        ou encore premier député blanc en parlant de jean Galmot ?
        C’est de la stigmatisation !
        Il serait temps que les journalistes cessent de jouer à ce jeux tordu.

        • FF

          Désolé Smet, votre argumentaire n’est guère convaincant…

        • Nemo

          Ben, elle est où la stigmatisation dans le fait de dire que Lenaïck ADAM est «le premier parlementaire bushinengue de l’histoire de la Guyane» ? Ce n’est pas vrai ? L’information est-elle fausse, erronée ou inexacte ? On ne va quand-même pas lui nier sa culture, celle de sa famille ! Parler « d’origine » c’est un doux euphémisme hypocrite ; on pourrait peut-être même, pourquoi pas, oser la non moins hypocrite expression « issu de la diversité ». Ça lui enlève quoi de dire qu’il est bushinengue… puisqu’il l’est ? C’est une honte ou une tare, dans notre société, que de dire de quelle(s) culture(s) -L. ADAM est aluku et ndjuka, sans trop vouloir le stigmatiser, bien sûr- on fait partie (culture(s) pleinement guyanaise(s) et beaucoup plus identifiable(s) et définissable(s) que ne l’est le terme « arabe ») ? Ce n’est pas en omettant de le dire que ça le rendra plus ou moins guyanais… puisqu’il l’est… aussi… tout comme il est français, je crois ! Mais alors, il ne faut pas dire qu’il est guyanais à l’Assemblée nationale, de peur de le stigmatiser encore plus ? Ne serait-ce pas plutôt un vieux réflexe assimilationniste qui, lui-même, contribue à l’émergence de communautarismes à force de nier ou dissimuler aux individus d’une société donnée leur(s) culture(s) d’appartenance ?

          • GZ
            20 juin 2017

            Le communautarisme n’a rien à voir avec l’assimilationnisme. Il en est tout à fait indépendant et antérieur. Le communautarisme est une loi physique, un réflexe biologique, très-très en amont de l’anthropologie.
            (C’est exactement comme l’éthique et l’acceptation de contribuer aux charges publiques, version Conseil d’Etat que vous avez citée. Aucun rapport entre les deux, bien entendu.)

            Smet nous fait juste une démonstration de cette confusion mentale nommée « politiquement correct » qui admet la possibilité « d’être d’origine » mais réfute le « d’être ». C’est de croire que le monde se conforme à notre croyance.

  • Loic

    J’aimerais bien savoir qui est ce notable guyanais de Cayenne qui voit dans l’importante progression des suffrages offerts à Davy Rimane au second tour, une « mobilisation anti noir marron.
    Pour ma part, je dis que ce notable guyanais de Cayenne est juste con.

    • Stiwi973

      Malheureusement au vu des nombreux commentaires que j’ai lu ici et là sur les réseaux sociaux, il me semble que c’est bien la réalité : un certain nombre de guyanais indépendantistes veulent un guyanais et surtout pas un « étranger » aux postes politiques (fut-il meilleur que le candidat « local » !).
      Ca s’appelle comment déjà ? ah oui le racisme indépendantiste.

  • Francois

    un jour faudra redéfinir ce qu est un « guyanais » ! Né en Guyane ? Habitant en Guyane ? de couleur blanche ? de couleur noire ? de couleur café-au-lait ? J’avoue que je m’y perds un peu – c est qui qu’est lokal dans ce péyi ?

    • Stiwi973

      C’est bien tout le problème François : tout à qui vous parlez ou, oserais-je dire, à quel guyanais vous parlez. Mais cette question reste la même dans beaucoup de pays comme en France. Qu’est-ce qu’un français ? Vous aurez là aussi des réponses très différentes suivant à qui vous vous adressez…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Vu de Paris : donner la parole aux Wayanas

Ce dimanche 24 septembre, « les peuples autochtones ont la parole » au Palais de Chaillot, à Paris, au sein du Musée de l'Homme. C'est en tout cas le titre de la manifestation intitulée « dim...

Le permis pétrolier Total prolongé

Aujourd'hui jeudi 21 septembre est paru au Journal Officiel un arrêté prolongeant le permis de recherche d'hydrocarbures détenu par Total au large des côtes guyanaises. La CTG se réjouit de voir ...

Les feux de végétation ont brûlé 14 hectares

Depuis une dizaine de jours plus de 14 hectares ont brûlé, contre 27 hectares l'an dernier. En raison d’une forte sécheresse, les risques de feux de végétation sont « très sévères ce jeudi...

Vu de Paris : qu’est-ce qu’une « Miss Créole » ?

Selon les juristes de la société EndemolShine, qui exploite les droits de l'émission Miss France, « le terme de créole désigne une personne de race blanche née dans une des anciennes colonies...

Les eaux troubles du pétrole guyanais

Le projet de loi Hulot mettra-t-il fin aux rêves d'or noir guyanais ? Présenté le 6 septembre en Conseil des ministres, le projet de loi mettant fin à la recherche et à l'exploitation d'hydrocarb...

Or de Question lauréat du prix Danielle Mitterrand 2017

Le Collectif Or de Question a été primé par la fondation France Libertés Danielle Mitterrand, dont une délégation est actuellement en Guyane pour “comprendre les réalités du terrain, faire ...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions