Samedi 13 Avril

La réforme des retraites entre en vigueur ce 1er septembre

La réforme des retraites entre en vigueur ce 1er septembre

Cinq mois après son adoption aux forceps par le Parlement et sa validation par le Conseil constitutionnel, la controversée réforme des retraites va entrer en vigueur à compter de ce vendredi 1er septembre.

Parmi les principales mesures, l’âge légal de départ à la retraite, reporté par la réforme de 62 à 64 ans, va donc commencer à reculer de trois mois chaque année pour progressivement atteindre 64 ans d’ici à 2030. Cela concerne les personnes nées à partir du 1er septembre 1961. 

Une exception est faite pour ceux qui ont commencé à travailler tôt. Dans ce cas, la réforme prévoit un dispositif « carrière longue » avec des départs dès 58 ans pour ceux qui ont commencé à travailler avant 16 ans. Mais dans ce cas de figure, il faudra tout de même avoir cotisé 44 ans, l’autre mesure phare de la réforme qui prolonge également la durée de cotisation. 

La pension minimale des assurés prenant leur retraite à partir du 1er septembre 2023 va être augmentée de 25 à 100 euros bruts par mois. Mais attention, cette revalorisation ne concerne que les salariés, artisans, commerçants ou agriculteurs ayant réalisé une carrière complète, à temps plein, au moins au Smic. Pour les retraités actuels, la pension minimale est désormais indexée sur le Smic (et non plus l’inflation) et est revalorisée à 848 euros bruts mensuels pour une carrière complète.

Toujours à compter de ce 1er septembre 2023, le dispositif de retraite progressive, qui était jusqu’ici réservé aux salariés, artisans et commerçants, s’étend aux fonctionnaires, professionnels libéraux et avocats. Il permet aux actifs de réduire leur temps de travail deux ans avant l’âge légal de départ à la retraite, tout en bénéficiant d’une partie de leur pension.

Enfin, quatre régimes spéciaux (RATP, clercs et employés de notaires, employés des industries électriques et gazières et Banque de France) prennent fin ce 1er septembre. Les nouveaux employés de ces branches seront désormais affiliés au régime général.

Pour rappel, la mobilisation contre la réforme des retraites a été l’une des principales luttes sociales de cette année 2023. Plus d’une dizaine de journées de mobilisation ont eu lieu contre cette réforme très impopulaire, fortement contestée dans la rue et dans les hémicycles parlementaires.

Le gouvernement a eu recours à l’article 49.3 de la Constitution pour faire adopter sans vote sa réforme et a survécu de 9 voix à une motion de censure transpartisane déposée à l’Assemblée nationale par le groupe Liot.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

À lire également :

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube