vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

L’Ibama retoque le projet pétrolier de Total, Greenpeace réagit

L’Ibama retoque le projet pétrolier de Total, Greenpeace réagit

C’est un coup dur pour le groupe pétrolier français Total au Brésil. L’Ibama, Institut brésilien de l’environnement et des ressources naturelles renouvelables, a rendu un avis défavorable, mardi 29 mai, sur le projet d’exploitation de pétrole et de gaz de Total à l’embouchure du fleuve Amazone.

En effet l’agence environnementale brésilienne, qui “demande des clarifications”, estime que le projet « présente des lacunes et des incohérences », notamment sur l’étude d’impact environnemental, qui « rendent impossible son approbation » et qui « empêchent la poursuite du processus actuel de Total » selon le communiqué de l’Ibama.

Un des nouveaux éléments mis en avant dans cette note technique de l’Ibama est la prise en compte par le régulateur brésilien des nouvelles informations révélées par Greenpeace suite à son expédition scientifique à bord du navire Esperanza.

En effet en avril 2018 Greenpeace avait prouvé que le Récif de l’Amazone découvert entre 2010 et 2014, confirmé en 2016, s’étend dans une concession Total, jusqu’à l’intérieur de ses blocs pétroliers au Brésil. En mai 2018 Greenpeace avait aussi identifié la présence de ce récif coralien au large de la Guyane, menacé par le projet Guyane maritime de Total France (Guyaweb du 11 mai).

Face à ce nouveau camouflet pour Total, la réaction de l’association environnementale Greenpeace ne s’est pas fait attendre. “Total ne parvient même pas à démontrer sur le papier comment anticiper les risques de ce type de forage, comment arriveraient-ils à éviter les risques sur le terrain ? » a déclaré Edina Ifticène, chargée de campagne pour Greenpeace France dans un communiqué.

Si l’avis de l’Ibama n’est pas définitif, pour Total ce nouveau revers montre de nombreuses failles sur les risques inhérents à son projet pétrolier et gazier.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Francois

    et la situation est semblable dans les eaux maritimes de Guyane française, où l’autorité environnementale vient de – 30 mai 2018 – rendre un avis soulignant que « La faiblesse de certains volets importants pour appréhender les impacts du projet [ … ] apparaît ainsi particulièrement préoccupante, l’analyse les concernant étant alors nettement incomplète. »
    Que TOTAL rentre par la porte (Amapa) ou par la fenètre (Guyane), les risques sont pareils !

  • Tupolev

    De toutes façons, Total a des participations dans 3 blocs offshores au large du Guyana, alors franchement la Guyane ils vont pas pleurer dessus si on leur met des bâtons dans les roues au nom de la préservation d un récif qui se trouve ä 70 km de leur zone de forage, qui plus est en dehors de leur bloc. Donc si on rate le coche ( En Guyane , on excelle dans cette activité ), c est pas grave, no voisins en profiterons à notre place…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Maintenue malgré le confinement, l’enquête publique sur la centrale électrique du Larivot fait déjà débat

Un arrêté du 2 avril 2020 de la Préfecture de Guyane autorise l'enquête publique sur le projet de centrale électrique du Larivot à se tenir de manière dématérialisée du 20 avril au 20 mai ...

L’épidémie s’étend en Guyane

Depuis le 4 avril, la Guyane est au stade 2 de l'épidémie du Coronavirus. Le dernier bilan épidémiologique dénombre 72 cas dont 1 en réanimation depuis le 1er avril. Suivez sur notre fil ...

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référés Marie-Thérèse Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Lutte contre le coronavirus : mais qui sont ces exemptés de la «quatorzaine» à la descente des avions en provenance d’Orly et des Antilles ?

Mais qui sont ces «personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou (...) à la continuité de la Nation» et qui échappent à la quatorzaine à leur descente d'avion, selon un ...

Restrictions à la liberté de circuler : un arrêté du préfet avait oublié le cas des victimes de violences susceptibles d’aller porter plainte, le procureur le fait rectifier

Les mesures draconiennes prises par les autorités administratives afin de restreindre la circulation de personnes avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19 avaient quelque peu oublié ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube