Dimanche 21 Avril

Publicité Guyaweb

L’Ibama retoque le projet pétrolier de Total, Greenpeace réagit

L’Ibama retoque le projet pétrolier de Total, Greenpeace réagit

C’est un coup dur pour le groupe pétrolier français Total au Brésil. L’Ibama, Institut brésilien de l’environnement et des ressources naturelles renouvelables, a rendu un avis défavorable, mardi 29 mai, sur le projet d’exploitation de pétrole et de gaz de Total à l’embouchure du fleuve Amazone.

En effet l’agence environnementale brésilienne, qui “demande des clarifications”, estime que le projet « présente des lacunes et des incohérences », notamment sur l’étude d’impact environnemental, qui « rendent impossible son approbation » et qui « empêchent la poursuite du processus actuel de Total » selon le communiqué de l’Ibama.

Un des nouveaux éléments mis en avant dans cette note technique de l’Ibama est la prise en compte par le régulateur brésilien des nouvelles informations révélées par Greenpeace suite à son expédition scientifique à bord du navire Esperanza.

En effet en avril 2018 Greenpeace avait prouvé que le Récif de l’Amazone découvert entre 2010 et 2014, confirmé en 2016, s’étend dans une concession Total, jusqu’à l’intérieur de ses blocs pétroliers au Brésil. En mai 2018 Greenpeace avait aussi identifié la présence de ce récif coralien au large de la Guyane, menacé par le projet Guyane maritime de Total France (Guyaweb du 11 mai).

Face à ce nouveau camouflet pour Total, la réaction de l’association environnementale Greenpeace ne s’est pas fait attendre. “Total ne parvient même pas à démontrer sur le papier comment anticiper les risques de ce type de forage, comment arriveraient-ils à éviter les risques sur le terrain ? » a déclaré Edina Ifticène, chargée de campagne pour Greenpeace France dans un communiqué.

Si l’avis de l’Ibama n’est pas définitif, pour Total ce nouveau revers montre de nombreuses failles sur les risques inhérents à son projet pétrolier et gazier.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

2 commentaires

  • Francois

    et la situation est semblable dans les eaux maritimes de Guyane française, où l’autorité environnementale vient de – 30 mai 2018 – rendre un avis soulignant que « La faiblesse de certains volets importants pour appréhender les impacts du projet [ … ] apparaît ainsi particulièrement préoccupante, l’analyse les concernant étant alors nettement incomplète. »
    Que TOTAL rentre par la porte (Amapa) ou par la fenètre (Guyane), les risques sont pareils !

  • Tupolev

    De toutes façons, Total a des participations dans 3 blocs offshores au large du Guyana, alors franchement la Guyane ils vont pas pleurer dessus si on leur met des bâtons dans les roues au nom de la préservation d un récif qui se trouve ä 70 km de leur zone de forage, qui plus est en dehors de leur bloc. Donc si on rate le coche ( En Guyane , on excelle dans cette activité ), c est pas grave, no voisins en profiterons à notre place…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Exploit de Dilhan Will en Guadeloupe, il lâche tout le monde dans les Mamelles et triomphe à Vieux Habitants

On vous l'annonçait depuis 3 semaines, Dilhan Will (US Lamentinois) n'allait pas tardé à en décrocher une. C'est fait et de belle manière. Il triomphe en solitaire cet après-midi à Vieux ...

La femme brésilienne de 31 ans qui a tué son compagnon reste en prison

C'est un dossier de meurtre qui ira, très certainement, devant les assises. C'est une affaire rare qui débute. Suze Lobato Reis, une femme de 31 ans, a tué son concubin à Cayenne en Guyane....

Vote du Congrès : malgré des erreurs dans le comptage, Gabriel Serville confirme un résultat favorable à la résolution autochtone et dénonce de fausses procurations de l’opposition

Contesté par le groupe d'opposition "Unis et engagés pour notre territoire", le résultat du vote de la résolution autochtone pour l'évolution statutaire, adoptée samedi dernier par le Congrès ...

Mercure : sur le Haut-Maroni, des taux de contamination dix fois plus élevés que les seuils légaux fixés par les autorités sanitaires

Les résultats de prélèvements de cheveux effectués en février auprès d'habitants de plusieurs villages du Haut-Maroni révèlent des taux de mercure dix fois plus élevés que les ...

« Il n’est pas certain que l’instruction en reste là », affirme Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille du défunt sergent-chef

L'avocat de la famille d'un autre militaire décédé en juillet 2019, à Saint-Jean d'Abounami, lors d'une opération de destructions de galeries de sites illégaux garde espoir. Il dit avoir ...

Davy Rimane : « aujourd’hui les lignes bougent sur l’évolution statutaire »

À l'initiative d'une mission parlementaire d'information sur l'évolution institutionnelle des territoires ultramarins, Davy Rimane député de la 2ème circonscription de Guyane et président de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube