Mardi 25 Juin

Publicité Guyaweb

Covid-19 : une vingtaine de militaires au moins infectés à Camopi sur 40 positifs, 146 cas à Saint-Georges soit 3,5% de sa population, l’Est guyanais vire au rouge

Covid-19 : une vingtaine de militaires au moins infectés à Camopi sur 40 positifs, 146 cas à Saint-Georges soit 3,5% de sa population, l’Est guyanais vire au rouge
100 prélèvements ont pris l'avion mardi soir pour analyse à Paris !

De son côté, toujours épicentre de l’épidémie en Guyane, Saint-Georges de l’Oyapock déplore 11 cas de plus mardi soir. Au regard des résultats de samedi soir à mardi soir, Saint-Georges de l’Oyapock demeure la municipalité de Guyane la plus touchée avec 54 nouveaux cas en quatre jours ce qui porte à 146 leur nombre dans cette commune de 4220 âmes (selon le bilan Insee consolidé le plus récent). C’est presque 3,5% de sa population désormais. Santé Publique France (qui effectue ses calculs par rapport à une population de 4168 habitants) évalue le taux d’incidence cumulé sur Saint-Georges de l’Oyapock mardi…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

8 commentaires

  • EL MATADOR

    Si on en croit cet article, les informations de l’ars circulent au compte goutte, lorsque la situation leur échappe… Sinon ce serait l’opacité qui primerait.
    Une seule certitude, la situation leur a échappé, et les moyens mis en œuvre sont limités.
    Les 2 premiers nouveaux cas mis en coma artificiel dont l’ars refuserait de communiquer l’âge en dit long sur ce qui nous attend, sachant que 30% des gens mis en réanimation du Covid-19 en ressortent les pieds devant…
    Seul un retour au confinement sinon une obligation de port du masque pourraient limiter les dégâts.

  • Frog

    Non il n’y aura pas de confinement, ainsi en ont décidé nos décideurs.
    La méthode Bolsonaro est donc jugée la meilleure, finalement.
    Donc pas de masques, pas de réactif, pas d’écouvillons, pas de confinement, pas trop de morts, on espère….

  • Auroreg973

    On en parle de l’idéologie de la LDH qui s’oppose à des mesures concrètes et pragmatiques du Préfet…, de la Grande Muette qui pourrait nous dire depuis quand ces légionnaires contaminés sont sur le territoire, qu’avec un poste de gendarmerie sur Camopi les allées et venues à Vila Brasil se sont poursuivies dans une indifférence extraordinaire. Autre chose, à part une campagne de prévention télévisuelle et radiophonique, dont toutes ces communes isolées ne sont pas dotées, on peut s’interroger sur la compréhension de la situation sanitaire et les risques et obligations collectives qui en découlent. Puisque la population est première responsable de la progression de la contagion.

  • Frog

    Merci FF pour ces archives, à propos, il serait fort intéressant de compiler de façon chronologique, tous vos articles, dans un dossier Orpaillage facilement accessible.

  • marcovalou

    Très intéressant, y compris avec les documents d’archives. Mais on peut conclure que la non communication de Kermitt pour l’ARS, masque son impuissance face à une situation qui la déborde. Pour l’anecdote j’ai relevé une perle de langue de bois : « «Le contact avec des orpailleurs (brésiliens clandestins, ndlr) n’est pas dans le spectre des possibilités. En tous cas, je n’ai jamais entendu cette hypothèse en l’état».

  • FF

    Il s’agit d’une réponse à une demande des causes possibles de la contamination des militaires (notamment) de Camopi

  • Fred

    @EL MATADOR
    Pour limiter les dégats comme vous dîtes, il y a la solution de mettre en garde (encore) dans nos cercles familiaux ou amicaux, les personnes à risques (essentiellement les personnes agées ) et les inciter à rester confinés…

  • Francois

    je rejoins Frog (27 mai 2020): l’ensemble des articles de Frederic Farine devrait être très précieusement gardé, voire rendu accessible aux chercheurs et aux curieux. Car la production journalistique de FF est vraiment de haute qualité et de grande rigueur.
    (Post-scriptum: il n’y a point de flatterie dans mes propos !)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ce que proposent les candidats de la 1ère circonscription

Alors que la première semaine de campagne électorale est achevée, Guyaweb a recensé les principales mesures défendues par les cinq candidats de la première circonscription à l'aune de leurs ...

Il y aura un 5ème juge d’instruction à la rentrée, une femme

Une délégation d'une petite dizaine de futurs magistrats métropolitains était dans les murs de la Cour d'appel ce vendredi. Parmi ceux-ci, une juge d'instruction supplémentaire. C'est une ...

Fête de la musique : l’association Nomade veut mettre le feu à la Poudrière

Six heures de concert, une quarantaine d'artistes, un lieu patrimonial... Pour l'édition 2024 de la Fête de la musique qui se déroule ce soir, l'association Nomade a vu les choses en grand et ...

David Rousselin avait gravi les échelons de l’armée, de mécano à adjudant, il encourt 3 ans de prison dont 18 mois ferme, il a été pris à Matoury avec 27 kg de cocaïne dans sa valise

Le 12 juin 2015, David Rousselin 42 ans s’apprête à s’envoler à bord d’un Airbus militaire au départ de l'aéroport de Matoury  à destination de Paris - Charles-de-Gaulle.  Mais 27 kilos...

Bruno Pépin a des ennuis : 30 000 euros d’amende requis par le parquet général contre l’intéressé pour détournement de fonds publics, atteinte à l’égalité des marchés, poursuite irrégulière de ses fonctions

Bruno Pépin a des ennuis. Il est né à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, le 15 octobre 1961. Il est prévenu d'avoir à Saint-Georges, chargé d'une mission de service public, en sa qualité de ...

Dans les coulisses des législatives

Pour garantir le bon déroulement du scrutin législatif et l'égalité entre les candidats, les services de l'Etat se mobilisent en mettant notamment sous pli les professions de foi et les bulletins ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube