vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Covid-19 : une vingtaine de militaires au moins infectés à Camopi sur 40 positifs, 146 cas à Saint-Georges soit 3,5% de sa population, l’Est guyanais vire au rouge

Covid-19 : une vingtaine de militaires au moins infectés à Camopi sur 40 positifs, 146 cas à Saint-Georges soit 3,5% de sa population, l’Est guyanais vire au rouge
100 prélèvements ont pris l'avion mardi soir pour analyse à Paris !

La pandémie continue son inquiétante progression en Guyane avec 31 cas de plus confirmés ce mardi et, depuis lundi soir, de surcroît, deux personnes placées en réanimation à l’hôpital de Cayenne, une information révélée par Guyaweb dans la journée et confirmée ce soir par l’ARS. L’Est focalise toujours l’attention avec près de 150 cas mardi soir au total à Saint-Georges de l’Oyapock (146 confirmés exactement) dont 11 cas supplémentaires ce mardi. Autre chiffre inquiétant, toujours à la frontière du Brésil : le nombre de positifs à Camopi avec 14 cas supplémentaires ce mardi, soit le chiffre le plus élevé de…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

8 commentaires

  • EL MATADOR

    Si on en croit cet article, les informations de l’ars circulent au compte goutte, lorsque la situation leur échappe… Sinon ce serait l’opacité qui primerait.
    Une seule certitude, la situation leur a échappé, et les moyens mis en œuvre sont limités.
    Les 2 premiers nouveaux cas mis en coma artificiel dont l’ars refuserait de communiquer l’âge en dit long sur ce qui nous attend, sachant que 30% des gens mis en réanimation du Covid-19 en ressortent les pieds devant…
    Seul un retour au confinement sinon une obligation de port du masque pourraient limiter les dégâts.

  • Frog

    Non il n’y aura pas de confinement, ainsi en ont décidé nos décideurs.
    La méthode Bolsonaro est donc jugée la meilleure, finalement.
    Donc pas de masques, pas de réactif, pas d’écouvillons, pas de confinement, pas trop de morts, on espère….

  • Auroreg973

    On en parle de l’idéologie de la LDH qui s’oppose à des mesures concrètes et pragmatiques du Préfet…, de la Grande Muette qui pourrait nous dire depuis quand ces légionnaires contaminés sont sur le territoire, qu’avec un poste de gendarmerie sur Camopi les allées et venues à Vila Brasil se sont poursuivies dans une indifférence extraordinaire. Autre chose, à part une campagne de prévention télévisuelle et radiophonique, dont toutes ces communes isolées ne sont pas dotées, on peut s’interroger sur la compréhension de la situation sanitaire et les risques et obligations collectives qui en découlent. Puisque la population est première responsable de la progression de la contagion.

  • Frog

    Merci FF pour ces archives, à propos, il serait fort intéressant de compiler de façon chronologique, tous vos articles, dans un dossier Orpaillage facilement accessible.

  • marcovalou

    Très intéressant, y compris avec les documents d’archives. Mais on peut conclure que la non communication de Kermitt pour l’ARS, masque son impuissance face à une situation qui la déborde. Pour l’anecdote j’ai relevé une perle de langue de bois : « «Le contact avec des orpailleurs (brésiliens clandestins, ndlr) n’est pas dans le spectre des possibilités. En tous cas, je n’ai jamais entendu cette hypothèse en l’état».

  • FF

    Il s’agit d’une réponse à une demande des causes possibles de la contamination des militaires (notamment) de Camopi

  • Fred

    @EL MATADOR
    Pour limiter les dégats comme vous dîtes, il y a la solution de mettre en garde (encore) dans nos cercles familiaux ou amicaux, les personnes à risques (essentiellement les personnes agées ) et les inciter à rester confinés…

  • Francois

    je rejoins Frog (27 mai 2020): l’ensemble des articles de Frederic Farine devrait être très précieusement gardé, voire rendu accessible aux chercheurs et aux curieux. Car la production journalistique de FF est vraiment de haute qualité et de grande rigueur.
    (Post-scriptum: il n’y a point de flatterie dans mes propos !)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : Après Kourou, Matoury puis Macouria, Cayenne devient la ville de Guyane la plus touchée sur 7 jours par nombre d’habitants

Après Macouria, commune succédant à Matoury qui avait elle-même pris la suite de Kourou, c’est Cayenne qui s’avère cette fois la ville guyanaise ayant le plus fort taux d’incidence sur les ...

Une aide-soignante de 57 ans de l’Ehpad Ebène atteinte du Covid-19 a perdu la vie dimanche matin à l’hôpital de Cayenne, les ministres n’en ont pas parlé

  Une aide-soignante de l’Ehpad Ebène, à Cayenne, est décédée dimanche matin à l'hôpital, des suites du Covid-19, a indiqué ce matin, l'ARS Guyane dans sa lettre professionnelle ...

Les médecins libéraux, oubliés de la visite de Jean Castex, dénoncent du « mépris »

Contestée par le Syndicat des Médecins de Guyane - CSMF, la visite express du chef du gouvernement Jean Castex en Guyane, dimanche 12 juillet durant le couvre-feu, ne restera pas dans les mémoires,...

Nouvelles modalités de voyage entre les Outre-mer et l’Hexagone

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 6170 cas confirmés et 29 morts depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars et la propagation du coronavirus concerne l'ensemble du ...

Affaire «Gilbert», un sexagénaire de Balata atteint du Covid et évacué en Guadeloupe : le directeur de l’hôpital de Cayenne rédige une lettre d’excuses pour la famille laissée sans nouvelles

Une famille de Balata à Matoury se dit toujours sans nouvelles véritables d'un proche, atteint du Covid-19, hospitalisé depuis 4 semaines et évacué, dans l'intervalle, en Guadeloupe. Lundi 6 ...

Le gouvernement Castex en Guyane, en pleine crise sanitaire, économique et sociale

Cette visite ministérielle express de 8h, dimanche 12 juillet - pour laquelle Guyaweb a été soigneusement mis à l'écart (1) - est sans nul doute un des tournants de la longue crise sanitaire du ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube