Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Covid-19 : la hausse des nouveaux cas se confirme en Guyane où l’on approche de nouveau les 10% de positifs sur 7 jours

Covid-19 : la hausse des nouveaux cas se confirme en Guyane où l’on approche de nouveau les 10% de positifs sur 7 jours

Après une assez longue période d’accalmie, la hausse du taux moyen de nouveaux positifs au Covid-19, calculée sur 7 jours consécutifs, se confirme et poursuit sa progression inquiétante en Guyane.

Avec 9,45% de nouveaux positifs sur les sept derniers jours, un taux qui approche de nouveau les 10%.

Explications.

Lundi, Guyaweb révélait que du lundi 9 au dimanche 15 novembre, le taux de nouveaux positifs au Covid-19 en Guyane s’élevait, avec 161 nouveaux cas sur 1788 tests dans cette période, à 9%, un taux supérieur à celui de chacune des trois semaines précédentes ( 7,71% du lundi 19 au dimanche 25 octobre puis 5,68 % la dernière semaine doctobre et 6,52% la première de novembre, voir cet article).

En calculant cette moyenne sur sept jours du mardi 10 au lundi 16 novembre, on passe à 9,15 % de nouveaux positifs avec 171 nouveaux cas pour 1867 tests.

Enfin, même si le taux de nouveaux positifs sur une seule journée doit toujours être pris avec des pincettes (voir l’explication de l’ARS ci-dessous), les résultats du Covid-Info de ce mercredi (pour de vraisemblables examens de laboratoire effectués hier mardi) révèlent cette fois pas moins de 30 nouveaux cas sur 186 tests, soit 16,13% de nouveaux positifs.

Ce qui -plus évocateur- porte sur 7 jours désormais, le taux moyen de nouveaux positifs à 9,45% représentant 168 nouveaux cas pour 1778 tests réalisés du mercredi 11 novembre à hier mardi 17, dernières données connues.

Ce qui signifie également que dans le prochain point hebdomadaire de Santé Publique France (transmis le vendredi aux médias avec chiffres arrêtés la veille à 8 heures), le taux d’incidence de la semaine va dépasser le seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants pour la première fois depuis un très long moment.

Par ailleurs, l’ARS nous confirmait, en fin de semaine dernière, de fait, la bonne approche scientifique de Guyaweb avec ses calculs et comparaisons sur des périodes de 7 jours : «Il reste toujours important de comparer le taux de positivité dune semaine sur lautre plutôt que dun jour sur lautre : des différences telles que cluster / opération de dépistage / temps de réception des tests en lieu isolé /sujet contacts / voyagepouvant faire fluctuer les données dun jour sur lautre.»

A Pasteur, on préconise la même chose.

En terme d’hospitalisations liées au Covid, le nombre fluctue ces derniers jours. Trois personnes de plus atteintes du Covid en Guyane avaient dû être hospitalisées ce week-end portant leur nombre total (encore très raisonnable) à 16.

Lundi, à l’inverse, trois personnes atteintes du Covid et qui étaient hospitalisées en Guyane sont sorties.

Hier mardi, le nombre d’hospitalisés Covid en Guyane se chiffrait toujours à 13 personnes.

Le nombre de patients Covid en réanimation était toujours à zéro hier et ce depuis le jeudi 5 novembre dernier.

Mais l’entrée en réanimation correspond à des complications imputables au Covid-19 et n’est pas immédiate en règle générale après un test positif.

En revanche, le point épidémio hebdo de la fin de la semaine dernière pointait l’apparition la semaine précédente de plusieurs clusters, notamment un dans un milieu professionnel ou encore un autre au sein d’un établissement de santé dont les noms n’ont pas été précisés par les autorités sanitaires.

D’autres clusters ont fait leur apparition depuis et les nouveaux cas de Covid-19 réapparaissent un peu partout en Guyane

Ainsi, les tests de laboratoires effectués lundi 16 novembre ont-ils révélé un ou plusieurs nouveaux cas sur l’Ile de Cayenne (Matoury, Rémire, Cayenne), Macouria, Montsinéry-Tonnegrande, Roura, Saint-Laurent et Sinamary avec une forte majorité sur l’île de Cayenne.

Hier mardi sur les 30 nouveaux cas confirmés, on a répertorié de nouveaux positifs très majoritairement sur l’île de Cayenne (22 cas sur 30) mais aussi un ou plusieurs nouveaux cas sur Macouria, Kourou, Maripasoula, Roura.

Ce week-end, outre une partie des communes précitées, un nouveau cas avait encore été trouvé à Camopi, contre 3 vendredi 13 et un autre, la veille, dans cette commune amérindienne.

Jeudi 12 novembre, des analyses avaient encore révélé 4 nouveaux cas à Saint-Georges de l’Oyapock.

En Guyane, j’ai trouvé que les gens ne font plus du tout attention (…) Les gens étaient les uns sur les autres, en train de danser, sans masque, c’était effrayant !

Ce métropolitain en séjour récemment en Guyane confiait rétrospectivement y avoir été marqué -lui aussi- par le relâchement des comportements : «En Guyane, j’ai trouvé que les gens ne font plus du tout attention. A la sortie d’un dîner un soir, le (vendredi) 6 novembre dernier à Cayenne, il était 23 heures, je passe devant un petit bar ouvert : il y avait un karaoké, il y avait un monde ! Les gens étaient les uns sur les autres, en train de danser, sans masque, c’était effrayant ! C’était presque pire que la France de l’été dernier…»

Selon le directeur de l’institut Pasteur (1) à Cayenne et virologue Mirdad Kazanji : «l’arrivée de la saison des pluies en Guyane pourrait constituer -outre le relâchement- un facteur de l’amplification de la circulation du virus Covid-19».

FF

(1) Guyaweb reviendra très prochainement sur cet intéressant échange avec le virologue et directeur de Pasteur

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube