Samedi 20 Avril

Publicité Guyaweb

Emmanuel Macron en Guyane : « Le sens de mon voyage est de donner un nouvel élan à Harpie »

Emmanuel Macron en Guyane : « Le sens de mon voyage est de donner un nouvel élan à Harpie »

Il est de retour 7 ans après et comme lors de son premier quinquennat en 2017, c’est sa première visite officielle dans un territoire d’Outre-mer.

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron est arrivé ce lundi 25 mars en Guyane pour une visite éclair de 36 heures. Il est accompagné de Marie Guévenoux, ministre déléguée aux Outre-mer, de Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, d’Hervé Berville, secrétaire d’État à la Mer et à la Biodiversité, et du député Renaissance Jean Marc Zelusi, président de la commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire de l’Assemblée nationale dont « un rapport formule 11 recommandations urgentes pour sortir le territoire de son «sous-aménagement.« 

Sur le tarmac de l’aéroport Cayenne Félix-Eboué, Emmanuel Macron a rappelé que « tous les engagements ou presque de 2017 ont été tenus »  (lire ici : Visite présidentielle éclair : ces sujets sur lesquels Emmanuel Macron fait l’impasse), et il a décliné le programme de sa visite de 36 heures. « L’objectif de ce voyage est revenir sur ce qui ne va pas assez vite et je partage l’impatience de la population  » a déclaré le président de la République à sa descente d’avion.

Cette journée du 25 mars est donc lancée : un programme au pas de charge qui a débuté à l’aéroport par la présentation du dispositif 100% contrôle, contesté notamment par l’association Trop Violans qui dénonce un contrôle au faciès.

À 8h sur la place des Palmistes se dérouleront une cérémonie au monument Félix Eboué et la commémoration du premier anniversaire du décès en service du Major Arnaud Blanc dans le cadre d’une opération de lutte contre l’orpaillage illégal dans le secteur de Dorlin à Maripasoula.

À 9h, le président Macron se déplacera à pied en direction du marché aux poissons de Cayenne, fermé habituellement le lundi. Selon nos informations, durant cette séquence, Emmanuel Macron fera une série d’annonces.

À 10h30, c’est une autre séquence sur la souveraineté alimentaire qui est prévue : Emmanuel Macron visitera une exploitation agricole à Matoury. La nouvelle présidente de la Safer, Chantale Berthelot, sera présente.

Puis à 13h direction Camopi, qui sera la plus grande séquence de la visite présidentielle sur le territoire guyanais, près de 4 heures. Au programme : la présentation d’une exploitation au sein de la forêt primaire et la présentation d’une opération de lutte contre l’orpaillage illégal.  » Le sens de mon voyage est de donner un nouvel élan à Harpie et de bâtir de nouvelles coopérations avec nos partenaires brésiliens » a précisé Emmanuel Macron.

De 17h30 à 18h30, place à une séquence Culture au Conservatoire de musique, danse et théâtre de Guyane, pour une rencontre avec des participants aux ateliers de l’Opéra de Paris et la remise d’une décoration collective.

Enfin à 20h30, en clôture de cette première journée, c’est loin des caméras et des micros que se tiendra un diner républicain à la résidence préfectoral sur les hauteurs de Bourda.

Quant à la journée du mardi 26 mars, elle sera principalement dédiée au spatial et à son économie, l’autre axe majeur de sa visite en Guyane. Ensuite, le chef de l’Etat partira dans l’après-midi en direction du pays voisin auriverde, le Brésil (lire : Macron au Brésil : les enjeux de sa visite)

Photo de Une : entouré de ses ministres et d’un parlementaire, Emmanuel Macron est en Guyane du 25 au 26 mars © Guillaume Reuge / Guyaweb

Notre dossier : Emmanuel Macron en Guyane, les 25 et 26 mars 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

8 commentaires

  • Bello973

    Redonner un nouveau souffle à Harpie…

    « La métropole t’est inconnue
    Régiment des trois Alphas
    En Asie ou pour Harpie
    Loin du pays toujours combat »

    Soyons juste avec le 9ème Rima… Évidemment que du point de vue de la symbolique, son hymne n’inspire franchement pas l’idée d’un enracinement militaro-régalien local, des plus forcenés sur le plan affectif. Mais comment diable le lui reprocher, quand notre chef des armées passe ainsi lui-même en véritable courant d’air éclair, sur le seul sol national offensé qui soit… Quand le défenseur suprême, à l’instar de tant d’autres, rechigne à ce point à prendre ombrage et plus longtemps ancrage, pour et sur l’unique territoire « envahi » de la mère patrie… Pas étonnant que l’intendance régalienne locale ait alors elle aussi beaucoup de mal à lui consentir le même statut et enjeu patriotique qu’à la métropole, dans son chant guerrier. Comment dés lors redonner un souffle à l’amour de la mère patrie locale,…à l’envie de la défendre bec et griffes en effet, telle la harpie,…loin, si loin du pays? Pas certain que Macron soit subitement assailli par la fibre maternelle protectrice en à peine 24 heures…Il eut au moins fallu une petite nuit en sortie carbet conscientisée pour espérer y parvenir. Se réveiller dans la fraîcheur matinale, au son venu du fin fond des âges, d’un singe hurleur…Pour escompter l’aimer d’avantage ce petit bout de pays éloigné…Borne elle au moins, elle avait pris le temps de passer la nuitée avec les bidasses dans la base opérationnelle « trou paumé » de Maripasoula. Macron il n’en a rien à péter du singe hurleur et du carbet emblématiques…Il préfère roupiller au chalet de Bourda, la résidence des préfets et des gouverneurs. La Guyane, ça vous gagne…ou pas.

  • Leparanoff

    Encore un beau post comparaison n’est pas raison…juste pour ?

  • Bello973

    Chapeau…J’avoue, c’était juste un happeau. Je voulais voir s’il fonctionnait toujours aussi mal. Avec j’arrive très facilement à faire roucouler du gmangier, mais pas du Frog ou du Morvandiau… Je réessaye encore une fois.

    « En Asie ou pour Harpie…trois…!!! Loin du pays toujours combat ».

  • Leparanoff

    Aussi facile qu’en parlant de la légendaire indolence et incompétence locale ? Ce qui en soi d’ailleurs explique tous les maux que vous évoquez sans cesse. Inutile d’en appeler au régalien, un miroir suffit…

  • Bello973

    Ah non, l’indolence et l’incompétence locale en milieu tropical humide. C’est un fait totalement avéré… Exemple. Il y a même des associations autochtones et environnementales qui ont porté plainte à ce sujet. Plus d’une décennie pour réagir sur une pollution au mercure, ou même ailleurs au chlordécone. C’est scientifiquement documenté. Sous certaines de nos latitudes, l’ARS locale c’est infiniment plus lent et indolent que l’infirmière Marie-Thérèse dans un hôpital de la région parisienne.

    (Spéciale dédicace de la part de l’indolentologue gmangier)
    https://www.dailymotion.com/video/x8o0cn

    Autre exemple. Dans le secteur du BTP, une des blagues pour mettre en boîte une entreprise énormément en retard, c’est de lui demander si elle est en train de construire la tour de contrôle de Félix Eboué (débutée en 2006 achevée en 2015)… L’indolence locale, par ici même les services publics de l’aviation civile la cultive. Et question incompétence…ne parlons même pas de nos douaniers qui laissent passer les rastas avec de la farine plein les cheveux… Non, là ont est vraiment plus sur de la légende…C’est un véritable mode de vie. J’en passe et vous fais volontiers grâce du couplet sur l’incompétence et l’indolence pluri-décennale de notre Harpie et de notre marine militaire locale, pour ne pas trop froisser la famille…

  • Leparanoff

    Faites donc ! N’hésitez pas ! Charité bien ordonnée…
    Aucun problème avec les plis. Froissez, froissez…

  • Bello973

    Ben non, les bidasses n’y sont pour rien. Je ne voudrais pas accabler inutilement le fiston… Sauf s’il fait partie de ces huiles qui cultivent le paraitre et les faux-semblants…Mais bon, même là ça va aussi de paire avec la fonction. Ils ont aussi signé pour la fermer…dans la grande muette. Vous qui avez le nez pour les paradants et les théâtraux, ceux-là sont aussi payés pour entretenir une certaine mise en scène de la normalité régalienne.

  • Leparanoff

    Rassurez vous, je ne le prends pas pour moi. Je ne vous reproche pas tout le BTP pourri de la région…pourtant quand on voit les routes, les bâtiments, etc.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Exploit de Dilhan Will en Guadeloupe, il lâche tout le monde dans les Mamelles et triomphe à Vieux Habitants

On vous l'annonçait depuis 3 semaines, Dilhan Will (US Lamentinois) n'allait pas tardé à en décrocher une. C'est fait et de belle manière. Il triomphe en solitaire cet après-midi à Vieux ...

La femme brésilienne de 31 ans qui a tué son compagnon reste en prison

C'est un dossier de meurtre qui ira, très certainement, devant les assises. C'est une affaire rare qui débute. Suze Lobato Reis, une femme de 31 ans, a tué son concubin à Cayenne en Guyane....

Vote du Congrès : malgré des erreurs dans le comptage, Gabriel Serville confirme un résultat favorable à la résolution autochtone et dénonce de fausses procurations de l’opposition

Contesté par le groupe d'opposition "Unis et engagés pour notre territoire", le résultat du vote de la résolution autochtone pour l'évolution statutaire, adoptée samedi dernier par le Congrès ...

Mercure : sur le Haut-Maroni, des taux de contamination dix fois plus élevés que les seuils légaux fixés par les autorités sanitaires

Les résultats de prélèvements de cheveux effectués en février auprès d'habitants de plusieurs villages du Haut-Maroni révèlent des taux de mercure dix fois plus élevés que les ...

« Il n’est pas certain que l’instruction en reste là », affirme Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille du défunt sergent-chef

L'avocat de la famille d'un autre militaire décédé en juillet 2019, à Saint-Jean d'Abounami, lors d'une opération de destructions de galeries de sites illégaux garde espoir. Il dit avoir ...

Davy Rimane : « aujourd’hui les lignes bougent sur l’évolution statutaire »

À l'initiative d'une mission parlementaire d'information sur l'évolution institutionnelle des territoires ultramarins, Davy Rimane député de la 2ème circonscription de Guyane et président de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube