Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Kokolampoe « vacille »

Kokolampoe « vacille »

La compagnie Ks and Co vient de frapper de trois coups de pieds la scène politique. Il y a « une semaine », l’association postait sur internet une pétition « à l’attention des élus de Guyane et des Outre-Mer, du ministère de la Culture et de la Communication ». « La Guyane est une terre des arts et de la culture : nourrissons-la ! » exprimait la compagnie Ks and Co il y a une semaine, vraisemblablement en mal d’argent, via une pétition qui a recueilli à ce jour plus de 300 signatures. « Nous voyons que d’autres établissements culturels sont en difficulté en Métropole, nous-même, nous…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Serait-il Saint Laurent du Maroni en train de perdre cette distinction de ville des arts dans une Guyane des multiples cultures? Dommage qu’il se fasse décadent autant de travail qui la ramenée jusqu’à la. Aurait-il un moyen de consolider durablement, aux temps de rigueur budgétaire, ces actions reconnues travailler pour la cohésion sociale locale? Il faut plus et encore plus d’investissements pour ces différentes expressions culturelles pour cette jeune ville qu’a autant soif d’Être et qu’est déjà un des repères culturels en Guyane. Force à Ks and Co.

  • Mais oui St Laurent doit être une priorité! On laisse les associations se débrouiller alors que les élus ont un rôle à jouer dans l’élaboration d’une stratégie culturelle, pour leur ville, pour leur collectivité. Ils dépensent de l’argent à tout va pour leur confort et leurs copains, ils perdent du temps pour satisfaire des égos et les gens dans tout ça?
    On voit bien que les idées et les initiatives ne manquent pas mais ne sont pas soutenues sur le long terme.
    Courage.

  • C’est déjà insupportable à Niort ou à Quimper, alors à Saint Laurent du Maroni;
    pas d’issue. si les collectivités publiques se retirent lentement, lentement;
    Solidarité, ce n’est pas possible d’accepter qu’ils « vacillent », c’est indécent

  • St Laurent est la seule commune de Guyane a avoir une politique culturelle digne de ce nom. Elle ne fait pas dans l’identitaire mais dans la valorisation des identités. KS&Co en est un des piliers.
    Il faut toutefois rappeler les responsabilités : ces actions relèvent surtout des collectivités. L’Etat en Guyane compense souvent leurs carences, leur manque de vision, de constance.
    Ainsi, à la Région, subvention varie, alors qu’au Département, si elle est plus fidèle, il y a 100 000 € à partager entre 50 projets retenus. Heureux qui a plus de 2000 €, même si son budget est de 200 000 €.
    Ainsi le désengagement de l’Etat est vu comme une catastrophe, mais quand une politique ne tient que sur les aides d’état, sans véritable appropriation locale malgré les discours identitaires de nos édiles, elle ne peut que se casser la figure à un moment ou l’autre.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Comment la Cour a justifié la condamnation des 4 manifestants à 18 mois ferme avec maintien en détention

Stéphane Palmot, Alexander Marchener, Richard Cimonard respectivement président, 1er vice-président et second vice-président du collectif des 500 Frères contre la délinquance ont vu leur peine...

Vivement Lundi !

Après vingt mois d'attente, le couvre-feu devrait être levé lundi 29 novembre en Guyane. Seules les discothèques resteront fermées. Le masque en public sera toujours obligatoire ainsi que le ...

Guyane : l’économie résiste au Covid-19

Vingt mois après le début de la pandémie, l’économie guyanaise fait preuve de résilience. Maintenues en vie par les aides massives, les entreprises entrevoient désormais une reprise de ...

Peines alourdies pour les quatre militants du Mayouri Santé Guyane

Dix-huit mois de prison ferme pour les quatre manifestants reconnus coupables d'avoir incendié la façade de l'hôtel préfectoral, interdiction d'exercer dans la fonction publique et trois ans ...

Juan Branco : l’un des avocats des 4 manifestants guyanais appelé en renfort en appel, mis en examen pour viol à Paris

L'information a été révélée par le journal Le Point ce mercredi matin confirmée par l'AFP en début d'après-midi : appelé en renfort en instance d'appel dans le dossier des 4 manifestants ...

Le secteur de l’île de Cayenne et celui des Savanes passent sous le taux d’incidence de 100, le littoral Ouest se stabilise à 39

Guyaweb a pris connaissance du PSI (Point de situation interne) des épidémiologistes de l'ARS. La situation continue à baisser : le taux d'incidence moyen en Guyane est tombé, la semaine ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube