Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

L’Assemblée nationale adopte un amendement qui permettrait de refuser Montagne d’Or

L’Assemblée nationale adopte un amendement qui permettrait de refuser Montagne d’Or

Vendredi 9 avril dans la matinée, l’Assemblée nationale a adopté dans le cadre de l’examen du projet de loi Climat un amendement qui pourrait permettre à l’Etat de repousser le projet minier de la Montagne d’Or pour motif environnemental. Cet amendement prévoit de modifier la procédure d’instruction des titres miniers en la soumettant à une analyse économique, environnementale et sociale. Il permet aussi « de refuser un titre minier en raison de motifs environnementaux ». Enfin, il inscrit les titres miniers dans le régime du plein contentieux. Trois amendements similaires avaient été déposés par les députés Valérie Petit, anciennement LREM (La République…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • DB

    Quelques réserves sur la portée de cet amendement visant à  » refuser un titre minier en raison de motifs environnementaux »…
    Pour ce faire, il faudrait que l’exposé des motifs démontre la non conformité d’un projet à la législation et à la réglementation internationale, européenne et nationale. Et, me semble-t-il, ce n’était pas le cas du projet « Montagne d’or ».
    Quand bien même, en établissant un parallèle avec les « motifs sociaux », on constate que des entreprises comme Amazon se sont implantées sans problème sur le territoire national tout en méprisant les conventions de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) pourtant ratifiées par la France.
    il est donc à craindre que l’appréciation des motifs environnementaux soit à géométrie variable en fonction des intérêts politiques ou économiques du moment, et source de conflits en matière juridique. Nous verrons ce qu’en dira le Conseil Constitutionnel…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Élie Domota : « L’État a la volonté manifeste de laisser la Guadeloupe dans un marasme »

Le porte-parole du LKP (« Collectif contre l’exploitation ») est en première ligne de la mobilisation sociale qui agite l’île depuis deux semaines. Contrairement à ce qu’affirme ...

Les sites d’or clandestins chutent à 129 contre 148 dans le Parc, une première analyse..

Le nombre de sites illégaux est en baisse sur le Parc Amazonien de Guyane, avec 129 sites répertoriés fin août dans une mission aux heures d'observations moins longues avec une baisse des points ...

Les frères Rinaldo et Jérémy Djanie case prison de même que Edmond Fonkie et Henkie Seling pour 7 et 8 ans

Le tribunal correctionnel de Rennes a condamné jeudi en fin d'après midi, de la semaine dernière, les 29 personnes poursuivies dans le trafic de cocaïne "sans retenir cependant la qualification ...

La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens

Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que ...

Report de Soyouz V26

Initialement prévu ce mercredi 1er décembre à 21h31, le 26e décollage de Soyouz est reporté « en raison de conditions météorologiques défavorables (…) au plus tôt au 2 décembre à 21h27 ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube