vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Montagne d’or : ouverture mouvementée du débat public

Montagne d’or : ouverture mouvementée du débat public

Hier soir à Saint-Laurent du Maroni avait lieu la séance inaugurale du débat public concernant le projet de mine industrielle de Montagne d’or. La réunion mouvementée a été marquée en cours de route par le départ des deux tiers du public, majoritairement composé d’opposants au projet minier. La Jeunesse autochtone de Guyane avait initié une marche partant du quartier de Balaté et cheminant sur quelques centaines de mètres jusqu’au chapiteau municipal où s’est tenu le débat. 150 à 200 personnes ont participé à cette marche aux sons des sanpulas et des slogans scandant « Non à la Montagne d’or » et « Déterminés »….

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Francois

    400 (quatre cent) personnes dans le chapiteau au début de la séance.
    80% de l’assemblée contre le projet russo-canadien (80% de 400 = 320 opposants levés)
    plus de 250 personnes quittent en cours de séance;
    120 personnes restent et poursuivent le débat
    à 22h00 encore 70 personnes dans le chapiteau en fin de séance.

  • Quant aux 500 frères, j’ai compté huit gars en noir dont un cagoulé qui ont réussi à quitter Cayenne pour venir dans le far, far west. Dé-ter-mi-nés ?

  • Bello973

    La jeune communauté amérindienne semble plutôt décidée et démontre une certaine efficacité. Les golden boys servant les intérêts russo-canadien, n’ont probablement pas souvent dû faire face, en pleine assemblée, à ce genre de vidéos catastrophiques battant en brèche leur présentation PowerPoint pleines de promesses… En prendre de la graine…

  • Francois

    et oui, Bello973 – on peut être fier des JAG, qui sont des jeunes amérindiens informés + déterminés, et qu’on ne peut plus acheter avec quelques verroteries et autres perles de couleur !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Maintenue malgré le confinement, l’enquête publique sur la centrale électrique du Larivot fait déjà débat

Un arrêté du 2 avril 2020 de la Préfecture de Guyane autorise l'enquête publique sur le projet de centrale électrique du Larivot à se tenir de manière dématérialisée du 20 avril au 20 mai ...

L’épidémie s’étend en Guyane

Depuis le 4 avril, la Guyane est au stade 2 de l'épidémie du Coronavirus. Le dernier bilan épidémiologique dénombre 72 cas dont 1 en réanimation depuis le 1er avril. Suivez sur notre fil ...

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référés Marie-Thérèse Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Lutte contre le coronavirus : mais qui sont ces exemptés de la «quatorzaine» à la descente des avions en provenance d’Orly et des Antilles ?

Mais qui sont ces «personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou (...) à la continuité de la Nation» et qui échappent à la quatorzaine à leur descente d'avion, selon un ...

Restrictions à la liberté de circuler : un arrêté du préfet avait oublié le cas des victimes de violences susceptibles d’aller porter plainte, le procureur le fait rectifier

Les mesures draconiennes prises par les autorités administratives afin de restreindre la circulation de personnes avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19 avaient quelque peu oublié ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube