Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Covid-19 au Suriname : 37 morts en 5 jours, des files d’attente à un centre de vaccination samedi

Covid-19 au Suriname : 37 morts en 5 jours, des files d’attente à un centre de vaccination samedi

La troisième vague de l’épidémie ne se dément pas au Suriname, mais la population commence à aller se faire davantage vacciner, de sources concordantes.

Chiffres et explications.

Après un mois de mai tragique avec un nombre record de décès Covid : 98 (soit quasiment 50% de plus en un mois que lors des 14 mois précédents, avait révélé Guyaweb en début de semaine), le nombre de morts victimes du virus est parti sur des bases encore plus élevées dans ce pays voisin de la Guyane en ce début du mois de juin.

Ce samedi, en effet, au 5ème jour de juin, l’on en est déjà à 37 morts Covid au Surinam depuis le début mois.

Avec cette hécatombe qui perdure, le nombre de morts cumulés s’accélère beaucoup plus rapidement au Suriname qu’en Guyane Française.

Au 30 avril dernier, l’on en était à un rapport de 1,92 entre le Surinam et la Guyane (106 morts Covid guyanais au décompte Guyaweb contre 204 morts Covid surinamais) correspondant aux populations respectives des deux territoires (300 000 en Guyane, un peu plus de 590 000 au Suriname).

Au 5 juin, cette proportion n’a plus rien à voir : on en est à 339 morts Covid au Suriname contre 126 morts Covid en Guyane, au décompte Guyaweb (avec notamments des morts Covid à domicile et également une Surinamaise de 23 ans ayant accouché d’une césarienne fin juillet 2020 à l’hôpital de Cayenne dans un contexte de difficulté respiratoire lié au Covid selon le compte-rendu opératoire consulté par Guyaweb et décédée quelques jours après en réa dans ce même établissement mais curieusement pas prise en compte dans les décès Covid à l’époque).

En 5 semaines, on est donc passé d’un rapport de 1 à 1,92 à un rapport de 1 à 2,69.

Samedi, la 100 000 ème injection de vaccin anti-Covid a été donnée au Suriname ce qui correspond à un peu moins du double des injections reçues en Guyane.

Le lieu de vaccination le plus fréquenté samedi aura été le complexe Roeli’s Event Venue à Wanica pour une vaccination dès l’âge de 18 ans. Une grande partie des candidats au vaccin était venue s’y inscrire dès 3 heures du matin, rapporte la presse locale.

Samedi matin, avant cet afflux, 21 155 personnes étaient complètement vaccinées au Suriname soit 3,59% de la population. A cette date, proportionnellement, moins de personnes avaient reçus leurs deux doses au Suriname si l’on compare à la Guyane mais plus de personnes proportionnellement y ont reçu une dose.

« Nous avons dû fermer les portes à 14 heures », a indiqué à Starnieuws samedi, le docteur Natanaël Filemon, responsable du complexe de vaccination Roeli’s. « Sinon, nous serions restés encore beaucoup plus tard alors qu’il est déjà presque 17 heures et qu’il y a toujours des gens. Nous nous attendions à une forte affluence, mais pas à ce que les gens soient là à 3 heures du matin. Les gens sont restés sous le soleil et sous la pluie dans la longue file d’attente. À 7 heures du matin, la queue faisait déjà plus d’un demi-mile de long. Elle allait des portes du complexe jusqu’à la route menant au complexe, en passant par un pont dans la rue suivante jusqu’à une station de pompage d’huile de roche.», poursuit le médecin dans Starnieuws.

Des centaines de personnes attendaient toujours dans les différentes salles, aura constaté Starnieuws samedi vers 17h sur ce lieu de vaccination : « il y a encore beaucoup de rangées de personnes dans les salles où les gens se font injecter le vaccin sans interruption», note le site d’info local. «Les gens font des selfies. Le pont en bois (proche du lieu de vaccination) est très recherché pour cela», note encore Starnieuws.

« Je pense vraiment qu’une fois que l’alerte noire (pour les hôpitaux) a été atteinte, cela a surpris les gens. Le nombre de décès dus au Covid qui augmente de façon exponentielle, cela a contribué à une prise de conscience » a déclaré samedi pour le site De Ware Tijd, Margarita Van der Zwart. Elle dirige un groupe de bénévoles qui œuvre en soutien de l’« unité mobile » de l’équipe de vaccination contre le Covid au même site de Roeli à Kronenburgweg à Wanica.

Capture d’écran du site De Ware Tijd : une salle de vaccination samedi 5 juin

« Nous sommes très satisfaits de la participation. La volonté de vacciner est clairement en augmentation», a déclaré Van der Zwart en fin d’après-midi samedi, toujours selon De Ware Tijd.

Une grande partie de l’inscription se fait manuellement

Les bénévoles sont sur place pour seconder l’équipe médicale sur le plan logistique. « Toutes ces personnes qui viennent doivent être guidées de manière ordonnée, il faut qu’elles gardent leurs distances et mettent leurs masques de protection convenablement. Nous sommes là pour veiller à ce que tout se passe bien», a encore déclaré Van der Zwart, rapporte De Ware Tijd.

«Nous avons des moyens minimaux et une grande partie de l’inscription se fait manuellement, mais nous essayons de réduire les temps d’attente le plus possible», note encore la responsable de l’équipe de bénévoles sur place.

Une forte affluence est donc également attendue dimanche pour la vaccination au Suriname. Selon De Ware Tijd, Margarita Van der Zwart déclare encore : «J’appelle les gens à se faire vacciner en masse. J’espère que les gens réalisent désormais que le Covid n’est pas une grippe inoffensive et ne relève pas non plus de la théorie du complot. Ce virus est bien réel et c’est un tueur.».

En attendant l’effet de la vaccination (encore modeste rapportée au nombre d’habitants), les taux de nouveaux positifs sont toujours extrêmement élevés au Suriname : 46,62 % sur 24 heures jeudi (248 personnes sur 532 testées), 45% vendredi exactement (333 personnes sur 740 testées) et 45,72% samedi sur les dernières 24 heures.

Jeudi, 9 personnes étaient décédées du Covid sur les dernières 24 heures au Suriname dont 4 à domicile, très vraisemblablement faute de place dans les hôpitaux.

Vendredi, 7 décès de plus étaient déplorés et 37 patients se trouvaient en soins intensifs l’équivalent de la réa.

Samedi, 7 nouveaux morts Covid étaient déplorés sur les dernières 24 heures dont deux de plus à domicile, 262 personnes atteintes de formes sérieuses du Covid étaient à l’hôpital (hors soins intensifs comprend-on) et encore 32 en soins intensifs.

FF

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube