vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Desi Bouterse condamné à 20 ans de prison par un tribunal militaire du Suriname dans l’affaire de l’exécution d’opposants en décembre 1982

Desi Bouterse condamné à 20 ans de prison par un tribunal militaire du Suriname dans l’affaire de l’exécution d’opposants en décembre 1982

Un tribunal militaire du Suriname a déclaré vendredi soir le président du pays Desi Bouterse, 74 ans, en voyage officiel en Chine au moment de la décision, coupable de meurtre dans l’affaire du massacre d’opposants fin 1982 à Paramaribo au fort Zeelandia. Le tribunal a également condamné, dans cette affaire, six autres anciens officiers de l’armée du Suriname, dont un ancien consul du Suriname en Guyane française, a noté l’agence Reuters. Explications. Un tribunal du Suriname a déclaré, vendredi soir, le président de ce pays, Desi Bouterse, coupable de meurtres dans l’affaire de l’exécution de 15 opposants le 8 décembre…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • Frog

    Wahouuuu!! On ose à peine y croire…

  • FF

    Pas de mandat d’arrêt pour l’heure semble-t-il

  • La Sobriete Heureuse
    01 décembre 2019

    Bravo au tribunal militaire. Dommage de ne pas en savoir plus sur la condamnation des six autres officiers évoquée dans le chapeau ?!

  • bijou@60
    01 décembre 2019

    Et bien, malgré les faits et condamnation , il est toujours en liberté…

  • benoit
    02 décembre 2019

    Mouais 🤔🤔🤔
    A la base c etait quand meme un coup d etat
    Ce qui veut dire prendre le pouvoir par la force et contre les institutions etablies …..
    Alors le juger que pour une partie (aussi dramatique soit elle) des faits, cela ressemble plutot a une « manoeuvre » politique son encontre plus qu une volonte de faire justice sur ce lourd passif des annees 80.

  • FF
    02 décembre 2019

    On ne vous suit pas bien là Benoit… C’est une instruction judiciaire qui dure depuis longtemps. Il fallait bien aller au procès puis au verdict, non ? On parle d’exécutions (juristes, profs, journalistes) quand même…

  • benoit
    02 décembre 2019

    Ce sont des assassinats et il est juste que les auteurs et commenditaires soient juges. Mais bon l affaire du coup d etat ne se resume pas a ces meutres. Il y en a eu d autre,
    suivie d une guerre civile.
    C est un.proces partiel et en plus il y aura un appel.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Mal-logement, habitat informel : quelle est la politique de la CACL ?

Quelle est la politique de la communauté d'agglomération du centre littoral, territoire de grandes inégalités, face à la pression immobilière, au manque de logements et à la pression ...

« Sept idées reçues sur les langues d’outre-mer »

Le journaliste de L’Express Michel Feltin-Palas estime que ces "cousines" des langues minoritaires de l’Hexagone sont encore plus mal connues. « Outre-mer, on parle partout le créole », « ...

A Camopi, des problèmes avec la liste électorale

Laurent Yawalou qui mène la liste s'opposant au maire sortant Joseph Chanel souligne les difficultés rencontrées avec la liste électorale à Camopi. Une commune guyanaise de plus dans laquelle des...

A Apatou, climat tendu à trois semaines des élections

L’un des trois candidats officiellement déclarés à Apatou a été - temporairement - radié des listes électorales. Cette affaire alimente les critiques sur l’opacité qui entoure la gestion ...

Episode de pollution atmosphérique

Le seuil d'information et de recommandation (SIR) est dépassé ce dimanche indique Atmo Guyane. "Aujourd’hui 23/02/2020, les concentrations mesurées sont élevées (à 11 :00 : 58,9µg/m3 pour ...

Les quartiers populaires de Matoury, enjeux des Municipales

Matoury, une ville aux quartiers disparates et éclatés dans l'espace, depuis Stoupan et le quartier des Anglais au Larivot en passant par le bourg, Cogneau-Lamirande, Balata et Zénith. Une ville ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube