Dimanche 19 Mai

Covid : feu vert de la Haute autorité de santé pour la levée de l’obligation vaccinale des soignants

Covid : feu vert de la Haute autorité de santé pour la levée de l’obligation vaccinale des soignants

Ce jeudi 30 mars, la Haute autorité de santé (HAS) a recommandé de « lever l’obligation de vaccination » contre le Covid pour les soignants. Dans la foulée, le ministre de la Santé François Braun a déclaré qu’il suivrait cet avis, ouvrant la voie à la réintégration des soignants réfractaires.  

La Haute autorité de santé (HAS) a recommandé jeudi de « lever l’obligation de vaccination » contre le Covid pour les soignants. Cet avis fait suite à une consultation d’un mois lancée le 20 février dernier auprès des professionnels de santé.

Peu après la diffusion de cette recommandation, le ministre de la Santé François Braun a déclaré à l’AFP qu’il « suivra(it) cet avis« , promettant de « concerter les fédérations hospitalières et les ordres des professions de santé pour définir les modalités de mise en oeuvre » de cette décision, qui fera « rapidement » l’objet d’un décret.

En vigueur depuis 18 mois et la loi du 5 août 2021, l’obligation vaccinale contre le Covid touche à sa fin. La HAS a en effet revu sa doctrine et suggère désormais que l’injection « soit fortement recommandée » pour les professionnels concernés.

Saisie à l’automne par le ministre et par l’Assemblée nationale, la HAS assure que sa « préconisation de lever l’obligation de vaccination » contre le Covid « ne constitue en rien une remise en question de ses précédents avis« . Elle souligne au passage que « la levée d’une obligation vaccinale pour les professionnels ne remet pas en question l’intérêt de cette vaccination« .

Son avis sonne néanmoins le glas d’une mesure controversée et fortement contestée outre-mer, imposée en pleine crise sanitaire à 2,7 millions de personnes : soignants mais aussi personnels des hôpitaux et des maisons de retraite, ambulanciers, aides à domicile ou encore pompiers.

Depuis septembre 2021, ces professionnels doivent attester d’un schéma vaccinal complet (deux, puis trois doses), sous peine d’être suspendus, sans rémunération.

Une minorité de réfractaires était encore dans ce cas mi-mars : « autour de 0,3% des agents » hospitaliers d’après le ministère, cité par l’AFP. Moins de 2 000 chez les libéraux selon l’Assurance maladie, dont 39 en Guyane au 9 janvier dernier.

La question de leur réintégration est cependant devenue un cheval de bataille politique, notamment pour La France insoumise et le Rassemblement national et les députés de Guyane dont Jean-Victor Castor qui encore récemment a déposé une proposition de loi sur ce sujet.

Photo de Une : Manifestation à Cayenne contre l’obligation vaccinale le 14 août 2021, peu de temps après l’entrée en vigueur de la loi du 5 août imposant aux soignants de présenter un schéma vaccinal complet sous peine de suspension © Archives Guyaweb

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

2 commentaires

  • Fred

    Combien de faux vaccinés chez les soignants et les politiques ? On a un chiffre ? Ben non….on ne saura jamais.

  • Catzel

    Quelle honte, une « dégonflade politique » et la santé de nos honnêtes citoyens ?
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Open bar à Degrad-des-Cannes : pas de scanner pour conteneurs avant 2025 a dit le préfet Poussier

Les trafiquants ne vont pas attendre, au plus tôt 2025, que le scanner à conteneurs soit enfin installé à Degrad des Cannes Ils utilisent déjà ce petit port tranquille pour écouler de la ...

Quatre morts en Nouvelle-Calédonie, l’état d’urgence décrété par le gouvernement

Alors que l'archipel est sous tension depuis plusieurs jours dans le contexte de l'adoption d'une réforme constitutionnelle portant sur l'élargissement du corps électoral du Caillou, le bilan ...

Le procureur Le Clair nommé comme magistrat de liaison en Italie et à Malte

Le procureur Yves Le Clair quitte la Guyane. Il est nommé en Italie et à Malte « comme magistrat de liaison » confie une source bien informée. Il a 57 ans. Sur son affectation au Vatican...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube