vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Un agent pénitentiaire de la prison de Rémire voulait être défendu par deux journalistes locaux devant le conseil de discipline !

Un agent pénitentiaire de la prison de Rémire voulait être défendu par deux journalistes locaux devant le conseil de discipline !
Enquête Guyaweb et nouvelles révélations !

C’est une démarche peu banale qu’a entreprise au début de ce mois l’un des six agents du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly en proie à une procédure disciplinaire, Philippe Libon, par ailleurs secrétaire adjoint départemental du syndicat FO (Force ouvrière) en Guyane pour l’administration pénitentiaire. Ce syndicaliste est, lui aussi, concerné par une procédure disciplinaire à la suite du mouvement de protestation mené par son syndicat en juin dernier. Un mouvement ayant débouché sur une mutinerie au sein de la prison, selon les griefs de l’autorité pénitentiaire. Le 1er février, Philippe Libon a « informé » par courrier sa hiérarchie qu’il serait assisté par…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3 4

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

42 commentaires

  • Hallucinant : des syndicalistes qui désignent d’autorité des journalistes pour être leurs défenseurs. On est sur quelle planète-là ? Pourtant j’ai pas bouffé de champignons hallucinogènes ce soir mais c’est quand même la quatrième dimension…

  • Questions aux journalistes : pourquoi le sujet sur le centre pénitentiaire vous intéresse autant ? D’où est parti cette affaire ?

  • La lecture de cet article fort détaillé au demeurant m’inspire deux (ou trois) réflexions : soit le syndicat ne sait pas ce qu’est un journaliste, soit l’image que renvoie la profession de journaliste en Guyane est celle de la propension à la complaisance. Soit c’est un mélange des deux…

  • Alluida rachid,

    En même temps, madame Marion Briswalter qui se contente d’assister à une conférence de presse pour informer ensuite ses lecteurs n’aurait pas pu travailler à  »reporter sans frontière ».

    Mon invitation au mess du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly tient toujours.

    On pourrait inviter madame Briswalter à une conférence de presse.

  • Donc Azerty tu reconnais là être l’un des piliers de FO ayant eu cette idée « géniale »

  • Comparaison,

    Vous posez une bonne question. Pour moi dans un pays dit démocratique,un journaliste doit être capable d’aller chercher l’information où elle se trouve quitte à se faire passer pour un défenseur des surveillants !

    On appelle ces journalistes des journalistes d’investigation.

    Bref, Marion Briswalter n’est pas Elise Lucet !

    • Pour moi, dans un pays démocratique, un surveillant pénitentiaire qui commet des fautes aussi grave est licencié, voire poursuivi en justice, pas simplement muté. Toujours dans un pays démocratique, un syndicat n’a pas le droit de bafouer en permanence le droit en bloquant les routes et n’a pas le droit de taper l’argent de la formation professionnelle.
      Bref, si on parle vraiment de pays démocratique, on va finir par parler de la disparition de FO, anomalie totalitaire issue de la guerre froide…

  • En l’occurrence Azerty, à mon sens et à la lecture de l’article, à l’inverse de ce que vous imaginez, il n’y avait au départ, selon votre scénario mi-grolandais mi-bolchevick aucune initiative des deux journalistes puisqu’ils étaient désignés d’office par un syndicat. Souhaiteriez-vous un retour des Soviets ? En plus, si j’ai bien compris, vous n’aviez pas eu l’élémentaire courtoisie de prévenir ces journalistes décrétés d’office défenseurs du travailleur opprimé. Pour ma part, je vais continuer à lire Guyaweb avec intérêt. On y découvre une information somme toute assez détaillée qu’on ne trouvera nulle part ailleurs en Guyane. Et madame Briswalter a, entre autres mérites, celui de signer ses articles

  • Comparaison,

    Vous pensez savoir qui je suis alors que je ne sais pas qui vous êtes !

    C’est aussi cela le totalitarisme : prêter une identité à une personne que vous ne connaissez pas alors vous parlez sous le couvert de l’anonymat.

    Pour le reste, on peut apprécier comme moi GUYAWEB et formuler une critique sur le journalisme, voire sur les journalistes.

    Je continuerai à lire la GUYAWEB avec un esprit critique…

    Je vous invite à faire de même.

    Pour le reste, si j’ai bien compris la teneur de l’article, les syndicalistes ont proposé à l’administration d’ouvrir le conseil de discipline à la presse.

    Laquelle s’y est opposé sans formule de politesse.

    J’ai l’impression que nous avons compris l’article différemment quand vous parlez de manque de politesse de la part des syndicaliste.

    Cordialement

  • Peut-être ignorez-vous que vous êtes facilement identifiable en dénonçant chez autrui une partie de vos propres turpitudes. Big Brother is watching you…

  • Big brother, marianne yacine, rachid etc…

    La question de la véritable identité des lecteurs qui font des commentaires sur un site d’information où l’anonymat est requis est, à mon avis, assez secondaire.

    Mais puisque vous avez un avis sur tout : pensez vous pour reprendre le terme formulé par un cadre pénitentiaire dans cet article, que les responsables syndicaux qui sont censés défendre les intérêts leurs adhérents font preuve de  » loyauté » vis à vis de ceux-ci lorsqu’ils passent des marchés avec l’administration pour leur propre compte?

    S’il vous plait ne changez pas de pseudonyme.

    • La question de l’identité des personnes peut se poser sachant que Azerty (Floflo) s’exprime de la même manière sur le web que dans la vie réelle. Après plusieurs lectures des différents articles publiés sur le sujet, je constate que l’agressivité est indispensable pour les commentaire sur ce site.

    • Suis bien Rachid Alluilda (alias Alluilda Rachid épicez tout !) dis donc toi le syndicaliste hors pair, tu ne prendrais pas tes fantasmes ou ta parano pour des lanternes ?

  • Marc,

    Je ne suis pas celui que vous croyez puisque je préfère vous savoir anonyme.

    Quant à l’agressivité, elle est présente dans la vie tout court. Regardez un bébé qui pleure !

    Rachid, vous avez un avis sur tout sauf sur vous même. C’est dommage car charité bien ordonné commence par soi-même.

    Cordialement.

    • Il y a une grande différence entre un nourrisson qui communique pour survivre et des gens qui ont commis des actes répréhensibles (au pénal précisons-le). Vouloir se défendre à tout pris ne fonctionne pas vraiment étant donné que vous avez tous deux réussi à vous mettre les journalistes à dos.

      Assumez donc un peu vos fautes pour changer ;)

    • Désolé j’ai oublié le cordialement, mais je remplace par Bisou…
      ça vous va ?

  • Azerty serait Floflo ? (dixit Marc). Amusant

    • Oui je confirme (il a copié un commentaire d’un email).
      Je parle bien de Florent E. grand gourou et psychopathe qui a maintenant une réputation bien réelle en métropole… D’ailleur merci aux journalistes car nous sommes de plus en plus nombreux à suivre vos articles avec cette histoire !

  • Les syndicalistes ont l’habitude de convoquer les journalistes pour mieux les manipuler ou alors c’est du donnant-donnant. Ne soyons pas dupes. Si les journalistes sont bons, ils ne le sont également pas, mais ça reste à vérifier. C’est ce qui fait la différence entre un journaliste et un journaleux.

  • Quand. L’homme noir respectera l’homme noir personne ne marchera sur l’homme noir.
    Si on peut taper sur les noirs en toute impunité c’est parce que les noirs eux même se tapent sur eux pour des broutilles. Malcom X ( c la réalité de ce forum. Bonne méditation)

    • Heu, vous arrivez à deviner la couleur de l’auteur de chaque com’ ? Sinon ça ne vous lasse pas de tout ramener, tout le temps, à la couleur de peau ?

  • Et voilà, quand on est à court d’arguments, quand on n’assume pas ses choix et ses actions, on en vient à brandir l’argument refuge de la couleur de peau. Ca devient ringard. C’est pitoyable et consternant…

  • Celui qui n’a pas le courage de se rebeller n’a pas le droit de se lamenter. Ernesto  » Che » Guevara.
    A pa roun sel jou fėye tombé a dilo i ka pourri.
    Lò babe to kamarad ka boulė ko ka pren dlo pou rozė li. Pove sė ti syndikalist ya. Pa konet movė

    • Pourquoi toujours se référer à un passé magnifié ? Pour rappel: Malcolm X assassiné par des membres de Nation of Islam et Che Guevara lâché par Fidel Castro.
      Noir/noir, blanc/blanc, triste/triste refrain. Ne sommes nous pas tous humains ?

  • Je m’étonne qu’aucun autre organe de presse en Guyane ne relate cette histoire carnavalesque

  • Quels ont été les évolutions que vous avez pu remarquer depuis que vous êtes affecté au CP de Guyane ?

    Réponse d’un grand syndicaliste à l’inspection des services judiciaire : il y avait plus de surveillants métropolitains que de surveillants créoles à l’époque. Les surveillants métropolitains étaient venus pour travailler. A l’inverse, les surveillants créoles sont progressivement étaient affectés au CP de Guyane, mais sont venus pour poser les valises. Ils ne venaient pas pour travailler et si cela était a refaire, je ne les soutiendrai pas.

  • le Jaguar

    c’est tellement grotesque qu’il vaut mieux que ça reste confiné sur guyaweb. Demander à être assisté par deux journalistes, de surcroît « à l’insu de leur plein gré », lors d’un conseil de discipline. Décidément, c’est certain, la Guyane, personne ne vous croira.

  • Mais non RFO fait constamment dans le grotesque et France-Guyane suit tous les concours de miss possibles et imaginables, ça devrait les intéresser. Mais ça doit demander du travail, tout de suite ça les intéresse moins…

  • Vous avez raison :Demander d’ouvrir le conseil de discipline au représentant de la presse pour en informer le public relève du grotesque pour celui-ci qui n’a pas compris l’intérêt d’une telle démarche.

    • Il y a autant d’intérêt à demander des représentant de la presse au Conseil de Discipline qu’à nos soirée Cuir-Moustache. D’ailleur on ne t’y voit plus Floflo … Si tu veux la prochaine aura pour thème les colonies, je sais qu’avec Philippe vous avez déjà les costumes, ne vous faites pas prier … <3

  • Tout se paye dans la vie !

    Ne pensez qu’à sa petite personne sans se soucier des conséquences de ses actes est la preuve d’une grande stupidité que m. Libon et Emmanuel vont payer au prix fort. Que justice soit faite ! Vous aurez la chance de méditer la-dessus lors de votre petit séjour à Fresne où vous allez comprendre ce qu’est le métier de surveillant pénitentiaire et apprendre à respecter les gens qui vous entourent !

    Votre bêtise me fait pitier ! Rendez vous service et reconnaissez votre incompétence pour peut-être évoluer vers du positif. Sans quoi vous serez condamné à vivre dans l’enfer que vous méritez !

  • Marc,

    Vous pensez me connaitre : appelez-moi « floflo », « popo »  »rachid »  »Dimanche »  » Bartoche »  »Réné », azerty : peu m’importe !

    Je me contente de réagir à la teneur de l’article qui est publié sur Guyaweb et d’y apporter parfois la contradiction.

    Pour ce qui concerne vos soirées sur les colonies : je vous recommande de lire le rapport d’inspection des services judiciaires car vous y découvrirez quelques  »perles ».

    On y apprend notamment que pour une surveillante affectée au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly, la Guyane n’a jamais connue l’esclavage !!!

    Je vous invite à réfléchir sur le niveau d’aliénation de certains… »colonisés ».

    Pour un autre lecteur de ce site ; la France n’est plus le pays des droits de l’homme depuis que l’administration a muté un directeur de prison dans un autre établissement.

    Merci pour l’invitation mais la lecture de vos commentaires sur Guyaweb me permet de vivre une expérience  »burlesque » sans me travestir.

    • Ok va pour Floflo … Mais ce n’est pas moi qui est fait l’impair historique en enfilant ces costumes diricules comme préciser dans les dernières pages de l’article …

  • On va finir par avoir tout le rapport ici grâce à Floflo !

  • Il me semble, avec tout le recul dont je suis capable qu’il faille quand même rappeler la place du fonctionnaire et son rôle dans la fonction publique. Parce que, quand on lis les commentaires ici, j’ai un peu l’impression de lire les réflexions de syndicalistes radicaux de base qui ont rien compris à ce qu’est le syndicat, mais qui préfère tirer à boulets rouges sur tout ce qui est gradé au dessus, parce que le patron n’a qu’un but évident dans la vie, c’est d’être méchant et cupide. C’est de l’ironie pour ceux qui ont du mal.

    Visiblement certains pensent que les fonctionnaires envoyés depuis la métropole sont là pour faire acte d’occupation, de méchanceté ou même de néo-colonialisme. Va falloir arrêter d’avoir quatre ans les gens, ça devient au mieux ridicule, au pire dangereux et stupide ce genre d’attitude. On pourrait aussi dire avec la même logique qu’on envoie des métropolitains à cause de l’incompétence locale sinon.

    Être fonctionnaire, c’est un office qui remonte à l’époque de l’Empire Romain, quant la structure d’une nation se reposait sur l’intégralité du maillage des dépositaires de l’autorité nationale, morcelée en des innombrables personnes qui chacune en exerce une petite partie. Mr Mayol ou les surveillants pénitentiaires en font partie. Le problème c’est qu’être fonctionnaire avec une mission comme celle ci implique droits et devoirs. Que visiblement, certains n’ont pas conscience. Oui parce que tous les flics, gendarmes ou serviteurs de l’ordre public ont par exemple le devoir de réserve et ont des syndicats neutres. Vous semblez ne pas en avoir. C’est donc dangereux, parce qu’on peut donc avoir visiblement l’autorité publique et le droit de dire n’importe quoi sur n’importe qui, du moment qu’il nous plaît pas. Le droit d’être représenté et syndiqué n’est pas un droit absolu ni un devoir, à ce que je crois connaître. Toute personne a le droit à sa représentation, mais y’a des limites au système, afin de limiter les abus. J’ai toujours considéré la violence des syndicats en France comme la marque la plus extrême de leur incompétence. On est trop con pour savoir réfléchir et parler, alors on fait dans la violence, tu vois, parce qu’on est des demeurés.

    Quand je vois ce qui a pu se passer en Guyane, la violence avec laquelle on traite ceux qui peuvent venir de la métropole, je vois qu’on peut encore aujourd’hui dire n’importe quoi sur n’importe qui sous prétexte de néo-colonialisme, juste pour masquer, au mieux son sectarisme, au pire son racisme anti-blanc, et critiquer ton fonctionnaire qui viendrait de métropole. Tout comme un magistrat de Bordeaux peut être muté à Paris, un guyanais peut se retrouver en région parisienne ou à Strasbourg, parce que le système veut ça. Prétendre le contraire est être un demeuré, tout simplement.

  • C’est un peu néo-colonialiste d’affirmer cela. Car ce n’est pas la même chose d’être muté à 500 km de chez soi (2h de TGV) qu’à 7000 km. Et pourquoi qualifier des Guyanais de demeurés ? Complexe de supériorité ?

  • Sous des pseudos absurdes, certains écrivent tout haut ce que la masse inepte pense tout bas. D’autres croient savoir qui est qui, mais au bal des tololos démasqués ils ne sortiraient pas vainqueurs ! Bref. La Guyane, personne ne vous croira ! Hélas, la réalité dépasse le slogan, pour le plus grand malheur des uns et le châtiment des autres. Comprenne qui pourra..

  • Analyse de la situation… « Anti colonialiste » donc pour vous la France est en position d’occupation de votre région ?

  • « Anti-colonialiste » poussons le raisonnement un peu plus loin si vous le voulez bien… La mutation concerne une sanction disciplinaire. Est-ce qu’un détenu choisira son lieu de résidence pour purger sa peine ?

    Autre réflexion : pourquoi des gens comme ceux cités dans les articles continuent de travailler pour une administration colonialiste ? Facilité de paiement à chaque mois ?

    Si vous êtes anti français pourquoi ne pas demander votre indépendance comme les Corses ? Ils sont plus proches de la métropole mais eux ils ont le courage de leurs convictions…

  • Pourtant c’est le ministère de la justice! On dirait qu’il n’y a pas d’organigramme dans cet établissement ; ou simplement cet organigramme est inversé en guyane (espérant qu’ailleurs c’est différent). On a l’impression que c’est autorisé et même encouragé. Heureusement qu’il y a une JUSTICE qui surpasse la justice des hommes!! C’est le soutien de ceux qui ont fait des études, passé les concours et se retrouvent dans cette situation….abandonné et même rejeté je dirais par leur hierarchie si je comprends l’histoire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Suspicion d’Ebola au Suriname : le risque est « négligeable » selon l’OMS et l’ARS

Dans son édition du mardi 20 août, le quotidien France-Guyane a relaté une suspicion d’Ebola au Suriname chez un visiteur d'origine chinoise en provenance de la République Démocratique du Congo...

Maduro admet des contacts avec les Etats-Unis

Le président vénézuélien reconnaît que des membres de son gouvernement ont rencontré récemment des émissaires de Washington. « Je confirme que depuis des mois il y a des contacts entre de ...

Untɨ, les origines primé au festival Présence Autochtone à Montréal

Untɨ, les origines, le film documentaire écrit et réalisé par le leader charismatique de la Jeunesse autochtone de Guyane, Christophe Yanuwana Pierre, était sélectionné pour la 29e édition du ...

Nouvelle mission de Greenpeace en Guyane

L'ONG Greenpeace va effectuer une nouvelle mission scientifique au large de la Guyane. Il s'agit d'une des étapes de la mission internationale “Protection des océans” débutée en Arctique en ...

Allemagne et Norvège sanctionnent la politique environnementale de Bolsonaro

Les deux pays suspendent leur contribution au Fonds Amazonie chargé de lutter contre la déforestation. Doutant ouvertement de la volonté du président brésilien Jair Bolsonaro de contenir la ...

Nahel Lama, le renouveau du PSG

Le quadra Nahel Lama vient de rejoindre le Parti Socialiste Guyanais (PSG) qui patine depuis les élections municipales de 2008 (1), point de départ d'une longue période de trouble interne. Nahel ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube