vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Sites aurifères illégaux au sein du Parc amazonien : retour à l’anormal…

Sites aurifères illégaux au sein du Parc amazonien : retour à l’anormal…
Info Guyaweb

Guyaweb s’est procuré le compte-rendu détaillé de la dernière mission de survol du parc amazonien de Guyane adressé à ses administrateurs en ce mois de novembre. Les résultats montrent une baisse importante fin août dernier du nombre de sites aurifères illégaux actifs au sein de ce vaste espace protégé par rapport à août 2017 et janvier 2018. Il en restait toutefois 122 fin août dernier au sein de ce vaste espace protégé. De surcroît, les résultats précédents, démesurément catastrophiques (177 sites en août 2017, 172 fin janvier 2018), ne sont sans doute pas les plus adaptés aux comparaisons historiques (même s’il a fallu depuis…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

5 commentaires

  • benoit

    L orpaillage illegal est concentre dans les zones du parc où toute activite humaine (industrielle ou autre) est interdite.
    On voit donc INDENIABLEMENT, malgre les propos et afirmation de certains, que les illegaux non pas besoin de la presence des operateurs legaux pour prosperer, piller et polluer.

  • GZ

    Benoît, Benoît, personne n’a jamais dit que les illégaux auraient besoin des opérateurs légaux.
    On a dit qu’ils en profitent et vice-versa.
    On a dit que légaux ou pas, c’est pas bon pou nature.
    J’ai sous-entendu que la Guyane a des possibilités bcp plus intéressantes – à condition de changer de têtes à sa tête…

    Ne m’obligez pas à ressortir une émission de Guyane cheplus (aujourd’hui on dit première) des années ’90 où une charmante blonde clame tout droit dans le caméra que la vente de son matériel d’orpaillage à crédit et pour de l’or n’a rien d’illégale, car  » se faire payer en or est légale », et que ses acheteurs à crédit soient des klandos ne la regarde pas…

    Vous cherchez des vagues, on dirait. Vous serez mal-aimé.

  • benoit

    Cher CZ
    Ne.m obliger pas a ressortir une video d il y a quelques mois qui est passee en boucle sur les medias ou on voit un amerindien clame tout droit a la camera qu il a fait partie de quelques (sic) operations harpie et qu il a constater qur les activites illegales s y trouvaient possible car des placers legaux etaient egalement dans le meme secteur.
    Le parc amazonien regroupant 90% des sites illegaux et ou aucune activite humaines n est presente je me pose des questions quand a la volonte de certains de tromper la.population sur la realite des mines en guyane.

  • Francois

    a) félicitations à FF – encore et toujours du grand journalisme d’enquête;
    b) et aussi tout mon soutien aux agents et dirigeants du PAG pour la poursuite de leurs efforts destinés à dénoncer puis éradiquer les activités d’orpaillage à l’intérieur du PAG.
    Quand donc cette folie cessera-t-elle ?

  • FF

    Le Parc amazonien ne regroupe nullement 90% des sites illégaux de l’ensemble de la Guyane. C’est 30 à 35% en règle générale. On peut donc estimer fin août dernier à 350/360 le nombre de sites aurifères illicites sur l’ensemble de la Guyane

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

L’élu de Macouria mis en examen pour «viol» a mis fin à ses jours

Patrice Dibandi, 53 ans, 8ème adjoint au maire de Macouria, chargé de la sécurité des biens et des personnes, s'est suicidé dimanche, a-t-on appris ce lundi en fin de matinée d'une source proche...

A Iracoubo, la nouvelle maire Céline Régis pour la « réconciliation »

Les électeurs et électrices d'Iracoubo ont tranché : la liste menée par Céline Régis est arrivée en tête lors du scrutin du dimanche 25 octobre. Avec 520 voix, soit 52,47% des suffrages ...

L’ambassadeur de France au Suriname assure que son vice-président Ronnie Brunswijk s’est engagé à mettre fin à l’activité des barges d’extraction d’or du Maroni d’ici fin octobre

L'ambassadeur de France au Suriname Antoine Joly s'est dit «très heureux de l'engagement des plus hautes autorités du Suriname à arrêter les skalians sur le fleuve Maroni», ont indiqué jeudi 22...

Covid-19 : la hausse du taux de positifs se confirme sur une semaine en Guyane… ainsi que le relâchement des comportements

Depuis une semaine, le taux de positifs au Covid-19 en Guyane est de nouveau au-dessus du seuil d’alerte : 6,6% de positifs lundi (résultats des tests du week-end précédent), avec 25 nouveaux cas...

Future décharge : la tension remonte

La future grande décharge du littoral en projet à Wayabo ou à Quesnel ouest, un projet de four à déchets à Risquetout ouest ... les dossiers concurrents portés par la communauté de communes du...

Squat Bambou : l’enquête recherche les causes de l’incendie

Un incendie s'est déclenché accidentellement ou a été déclenché volontairement sur le squat Bambou cette nuit «plutôt vers 1 heure à 2 heures du matin», a indiqué en fin de matinée ce ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube