Mercredi 22 Mai

Sites aurifères illégaux au sein du Parc amazonien : retour à l’anormal…

Sites aurifères illégaux au sein du Parc amazonien : retour à l’anormal…
Info Guyaweb

Guyaweb s’est procuré le compte-rendu détaillé de la dernière mission de survol du parc amazonien de Guyane adressé à ses administrateurs en ce mois de novembre. Les résultats montrent une baisse importante fin août dernier du nombre de sites aurifères illégaux actifs au sein de ce vaste espace protégé par rapport à août 2017 et janvier 2018. Il en restait toutefois 122 fin août dernier au sein de ce vaste espace protégé. De surcroît, les résultats précédents, démesurément catastrophiques (177 sites en août 2017, 172 fin janvier 2018), ne sont sans doute pas les plus adaptés aux comparaisons historiques (même s’il a fallu depuis…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

5 commentaires

  • benoit

    L orpaillage illegal est concentre dans les zones du parc où toute activite humaine (industrielle ou autre) est interdite.
    On voit donc INDENIABLEMENT, malgre les propos et afirmation de certains, que les illegaux non pas besoin de la presence des operateurs legaux pour prosperer, piller et polluer.

  • GZ

    Benoît, Benoît, personne n’a jamais dit que les illégaux auraient besoin des opérateurs légaux.
    On a dit qu’ils en profitent et vice-versa.
    On a dit que légaux ou pas, c’est pas bon pou nature.
    J’ai sous-entendu que la Guyane a des possibilités bcp plus intéressantes – à condition de changer de têtes à sa tête…

    Ne m’obligez pas à ressortir une émission de Guyane cheplus (aujourd’hui on dit première) des années ’90 où une charmante blonde clame tout droit dans le caméra que la vente de son matériel d’orpaillage à crédit et pour de l’or n’a rien d’illégale, car  » se faire payer en or est légale », et que ses acheteurs à crédit soient des klandos ne la regarde pas…

    Vous cherchez des vagues, on dirait. Vous serez mal-aimé.

  • benoit

    Cher CZ
    Ne.m obliger pas a ressortir une video d il y a quelques mois qui est passee en boucle sur les medias ou on voit un amerindien clame tout droit a la camera qu il a fait partie de quelques (sic) operations harpie et qu il a constater qur les activites illegales s y trouvaient possible car des placers legaux etaient egalement dans le meme secteur.
    Le parc amazonien regroupant 90% des sites illegaux et ou aucune activite humaines n est presente je me pose des questions quand a la volonte de certains de tromper la.population sur la realite des mines en guyane.

  • Francois

    a) félicitations à FF – encore et toujours du grand journalisme d’enquête;
    b) et aussi tout mon soutien aux agents et dirigeants du PAG pour la poursuite de leurs efforts destinés à dénoncer puis éradiquer les activités d’orpaillage à l’intérieur du PAG.
    Quand donc cette folie cessera-t-elle ?

  • FF

    Le Parc amazonien ne regroupe nullement 90% des sites illégaux de l’ensemble de la Guyane. C’est 30 à 35% en règle générale. On peut donc estimer fin août dernier à 350/360 le nombre de sites aurifères illicites sur l’ensemble de la Guyane

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Emmanuel Macron se rend en Nouvelle-Calédonie pour y installer « une mission de dialogue et de reconstruction économique »

Accompagné de trois ministres, le chef de l'Etat se rend ce mardi soir en Nouvelle-Calédonie pour y installer "une mission de dialogue et de reconstruction économique", une semaine après le début...

Nouvelle-Calédonie : la situation reste tendue une semaine après le déclenchement des émeutes

Sept jours après le déclenchement d'émeutes en Nouvelle-Calédonie, le calme n'est toujours pas revenu dans l'archipel du Pacifique-Sud malgré la réponse sécuritaire du gouvernement. Plusieurs ...

Dilhan Will joue l’équipier de luxe et lance son coéquipier Yannis Agricole aux championnats de Guadeloupe

Un groupe de 9 hommes s'est présenté à l'arrivée des championnats de Guadeloupe avec Dilhan Will qui s'est mué cette fois en équipier Il a pris la tête du groupe échappé durant les dix ...

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube