vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Sites aurifères illégaux au sein du Parc amazonien : retour à l’anormal…

Sites aurifères illégaux au sein du Parc amazonien : retour à l’anormal…
Info Guyaweb

Guyaweb s’est procuré le compte-rendu détaillé de la dernière mission de survol du parc amazonien de Guyane adressé à ses administrateurs en ce mois de novembre. Les résultats montrent une baisse importante fin août dernier du nombre de sites aurifères illégaux actifs au sein de ce vaste espace protégé par rapport à août 2017 et janvier 2018. Il en restait toutefois 122 fin août dernier au sein de ce vaste espace protégé. De surcroît, les résultats précédents, démesurément catastrophiques (177 sites en août 2017, 172 fin janvier 2018), ne sont sans doute pas les plus adaptés aux comparaisons historiques (même s’il a fallu depuis…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

5 commentaires

  • benoit

    L orpaillage illegal est concentre dans les zones du parc où toute activite humaine (industrielle ou autre) est interdite.
    On voit donc INDENIABLEMENT, malgre les propos et afirmation de certains, que les illegaux non pas besoin de la presence des operateurs legaux pour prosperer, piller et polluer.

  • GZ

    Benoît, Benoît, personne n’a jamais dit que les illégaux auraient besoin des opérateurs légaux.
    On a dit qu’ils en profitent et vice-versa.
    On a dit que légaux ou pas, c’est pas bon pou nature.
    J’ai sous-entendu que la Guyane a des possibilités bcp plus intéressantes – à condition de changer de têtes à sa tête…

    Ne m’obligez pas à ressortir une émission de Guyane cheplus (aujourd’hui on dit première) des années ’90 où une charmante blonde clame tout droit dans le caméra que la vente de son matériel d’orpaillage à crédit et pour de l’or n’a rien d’illégale, car  » se faire payer en or est légale », et que ses acheteurs à crédit soient des klandos ne la regarde pas…

    Vous cherchez des vagues, on dirait. Vous serez mal-aimé.

  • benoit

    Cher CZ
    Ne.m obliger pas a ressortir une video d il y a quelques mois qui est passee en boucle sur les medias ou on voit un amerindien clame tout droit a la camera qu il a fait partie de quelques (sic) operations harpie et qu il a constater qur les activites illegales s y trouvaient possible car des placers legaux etaient egalement dans le meme secteur.
    Le parc amazonien regroupant 90% des sites illegaux et ou aucune activite humaines n est presente je me pose des questions quand a la volonte de certains de tromper la.population sur la realite des mines en guyane.

  • Francois

    a) félicitations à FF – encore et toujours du grand journalisme d’enquête;
    b) et aussi tout mon soutien aux agents et dirigeants du PAG pour la poursuite de leurs efforts destinés à dénoncer puis éradiquer les activités d’orpaillage à l’intérieur du PAG.
    Quand donc cette folie cessera-t-elle ?

  • FF

    Le Parc amazonien ne regroupe nullement 90% des sites illégaux de l’ensemble de la Guyane. C’est 30 à 35% en règle générale. On peut donc estimer fin août dernier à 350/360 le nombre de sites aurifères illicites sur l’ensemble de la Guyane

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Coronavirus : l’ambassadeur de France au Suriname, testé positif, transféré en Guyane

Antoine Joly, l'ambassadeur de France au Suriname, testé positif au Covid-19 mardi au Suriname a été transféré ce dimanche en Guyane. L'intéressé, que Guyaweb a pu contacter, indique qu'il ...

Un confinement très long et des tests un peu élargis

Vivant sur une terre de grandes disparités sociales, à l'organisation sanitaire régionale trop souvent erratique, les Guyanais devront, s'ils veulent échapper au pire, rester confinés chez eux, ...

Clara de Bort calme les ardeurs médiatiques du préfet

Après le tollé provoqué par le petit tour médiatisé samedi dernier au marché de Cayenne du préfet Marc Del Grande et de la maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth sans respect des gestes ...

Les deux navires cargos transportant Ariane, Soyouz et Vega retraversaient l’Atlantique depuis Kourou vers l’Europe avec un caisson aimanté à leur coque rempli de cocaïne !

L'enquête sur le trafic de drogue entre la Guyane et l'Europe à partir du port spatial de Pariacabo à Kourou prend une tournure de plus en plus rocambolesque avec de nouvelles révélations suite ...

Cocaïne dans un caisson aimanté à la coque du navire transportant Ariane : un agent de la mairie de Kourou, deux associés d’une entreprise de transport de riz… parmi les mis en examen

Guyaweb est en mesure de dévoiler de nouvelles informations sur cette enquête judiciaire ouverte suite à la découverte d'environ 8 kilos de cocaïne dans un caisson qui s'était décroché de la ...

Covid-19 : La France parmi les pays les plus touchés

Guyaweb met en ligne un fil d'informations en accès libre afin de suivre l'évolution de la pandémie notamment en Guyane touchée comme le monde entier par ce coronavirus. Recommandations pratiques,...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube