vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Sénatoriales : Ces 527 grands électeurs qui éliront les deux sénateurs de Guyane

Sénatoriales : Ces 527 grands électeurs qui éliront les deux sénateurs de Guyane

Ce dimanche 27 septembre sera une journée électorale qui se jouera dans l’ombre, à la préfecture. En Guyane, sous fond de Covid-19, 527 grands électeurs sont appelés aux urnes pour élire, au scrutin majoritaire à deux tours, les deux sénateurs de Guyane qui siégeront au Palais du Luxembourg ces six prochaines années (2020-2026). Partiellement renouvelé tous les trois ans, le Sénat comptera, ce 27 septembre, 172 nouveaux élus, sur les 348 que compte la chambre haute.

Contrairement au président de la République, aux députés ou aux membres des conseils municipaux, les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par un collège électoral comprenant pour la Guyane : 2 sénateurs, 2 députés, 51 conseillers territoriaux et 472 délégués des conseils municipaux soit un collège électoral de 527 électeurs dont 90 % sont des délégués municipaux. Autant dire qu’ils sont l’atout majeur de l’élection sénatoriale.

Fait particulier, 7 des 22 communes guyanaises n’ont pas renouvelé leurs conseils municipaux car le second tour des municipales 2020 a été annulé pour cause de pandémie de Covid-19.

Toutefois les 18 et 25 octobre prochains se dérouleront respectivement, le premier et second tour des municipales dans les sept communes concernées : Awala-Yalimapo, Iracoubo, Matoury, Papaïchton, Rémire-Montjoly, Roura et Saül.

Ces sept communes représentent 23% des délégués des conseils municipaux, soit 109 délégués sur 472. En revanche les deux gros réservoirs de délégués se situent dans les villes de Cayenne (88) et Saint-Laurent du Maroni (58). A elles seules, ces deux villes représentent près de 30 % soit 146 délégués sur 472. (Voir encadré sur la répartition du collège électoral ainsi que la liste complète des 527 grands électeurs en bas de page)

Ce dimanche 27 septembre, ce collège électoral aura l’obligation de vote sous peine d’une amende de 100 euros.

En effet selon l’Art. L. 318 du code électoral : « Tout membre du collège électoral qui, sans cause légitime, n’aura pas pris part au scrutin, sera condamné à une amende de 100 euros par le tribunal judiciaire du chef-lieu, sur les réquisitions du ministère public. La même peine peut être appliquée dans les mêmes conditions au délégué suppléant qui, dûment averti en temps utile, n’aura pas pris part aux opérations de vote. »

Sollicitée par Guyaweb sur la « cause légitime », la préfecture nous a répondu que « les causes légitimes définies par la réglementation sont : obligations professionnelles, d’un handicap, pour raison de santé ou d’assistance à une personne malade ou infirme. Chaque situation étant étudiée cas par cas sur la base de justificatifs. »

Au premier tour, pour être élu, un candidat doit obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50%) et que le nombre de voix obtenu soit au moins égal au quart des électeurs inscrits. Au second tour, le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de voix l’emporte. A noter que le vote aura lieu ce dimanche 27 septembre à l’hôtel préfectoral de 8h30 à 12h30 pour le premier tour suivi du dépouillement. Si second tour, il est prévu à partir de 14h30.

Pour cette élection sénatoriale 2020, six candidats, présentés par ordre alphabétique, ont déposé leur candidature à la préfecture de Guyane. Il s’agit de Rollin Bellony, avec pour suppléante Sandra Pardonipade, Stève Blacodon, avec pour suppléante Laurietta Carolina, Samuel Marie-Angélique avec pour suppléante Fadila Ateni, Georges Patient, avec pour suppléante Valérie Linguet, Marie-Laure Phinéra-Horth, avec pour suppléant Auguste Richenel et Eugénie Rézaire, avec pour suppléant Roger Aron.

Parmi ces six candidats, deux seront donc élus sénateurs de Guyane. Ils seront les représentants des collectivités territoriales, voteront des lois et contrôleront l’action du gouvernement, notamment durant les séances de questions écrites et orales et sur les sujets d’actualités ou durant les commissions d’enquête comme pour l’affaire « Benalla ».

Qui sont ces 527 grands électeurs ?
Consulter la liste complète du collège électoral en Guyane

Commune

Nombre de délégués titulaires et de délégués supplémentaires titulaires

Apatou

29

Awala-Yalimapo

3

Camopi

5

Cayenne

88

Grand-Santi

15

Iracoubo

5

Kourou

35

Macouria

33

Mana

33

Maripasoula

33

Matoury

37

Montsinéry-Tonnégrande

7

Ouanary

1

Papaïchton

15

Régina

3

Rémire-Montjoly

33

Roura

15

Saint-Elie

1

Saint-Georges de l’Oyapock

15

Saint-Laurent-du-Maroni

58

Saül

1

Sinnamary

7

Un collège électoral composé de 472 délégués municipaux, 2 députés, 2 sénateurs et 51 territoriaux soit 527 grands électeurs en Guyane.

 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sandra Trochimara nouvelle édile de Cayenne

Dès 9 heures, à l'ouverture du conseil municipal de Cayenne, le résultat de l'élection du nouveau maire ne laisse guère de place au doute. La majorité municipale monte les escaliers qui mènent ...

Municipales à Cayenne : « Je suis un homme libre dont personne ne remet en cause sa légitimité à être maire »

Roland Loe-Mie, 52 ans, cadre de la Collectivité territoriale s'est porté candidat pour devenir le nouveau maire de Cayenne dont l'élection est prévue ce mercredi 28 octobre à 9 heures, rue de ...

Caissons de cocaïne aimantés à la coque des navires transportant Ariane, Soyouz et Vega : les quatre mis en examen dont la décision de remise en liberté avait été annulée… restent en liberté !

L'audience du mardi 20 octobre dernier devant la Chambre de l’instruction autrement composée de Fort de France, à la demande de la Cour de cassation, sur la question de la détention de quatre des...

L’élu de Macouria mis en examen pour «viol» a mis fin à ses jours

Patrice Dibandi, 53 ans, 8ème adjoint au maire de Macouria, chargé de la sécurité des biens et des personnes, s'est suicidé dimanche, a-t-on appris ce lundi en fin de matinée d'une source proche...

A Iracoubo, la nouvelle maire Céline Régis pour la « réconciliation »

Les électeurs et électrices d'Iracoubo ont tranché : la liste menée par Céline Régis est arrivée en tête lors du scrutin du dimanche 25 octobre. Avec 520 voix, soit 52,47% des suffrages ...

L’ambassadeur de France au Suriname assure que son vice-président Ronnie Brunswijk s’est engagé à mettre fin à l’activité des barges d’extraction d’or du Maroni d’ici fin octobre

L'ambassadeur de France au Suriname Antoine Joly s'est dit «très heureux de l'engagement des plus hautes autorités du Suriname à arrêter les skalians sur le fleuve Maroni», ont indiqué jeudi 22...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube