Vendredi 12 Juillet

Saint-Georges : la stabilité du réseau électrique pas encore rétablie

Saint-Georges : la stabilité du réseau électrique pas encore rétablie

Confrontée à partir de samedi 29 juin durant plus de 72 heures à une panne de courant particulièrement longue, la commune de Saint-Georges de l’Oyapock s’est vue contrainte de fermer ses services publics. Si l’eau courante, coupée dimanche, est revenue hier, le réseau électrique remis progressivement en état depuis lundi n’est pas totalement stable indique EDF ce mercredi 3 juillet. Selon l’électricien, le black-out serait dû à un incident sur le réseau de distribution de l’électricité et non au niveau de la production assurée par la centrale biomasse Abiodis. 

Le retour à la normale se fait encore attendre à Saint-Georges-de-l’Oyapock. Bien que le courant, coupé samedi soir, revienne progressivement depuis lundi dans la commune, la situation du réseau électrique reste instable. En revanche, l’eau potable, qui n’était plus distribuée depuis dimanche car la coupure électrique a impacté la station de pompage de la commune, est revenue hier dans les robinets des habitants qui ont subi durant plus de 36 heures l’absence d’électricité, d’eau courante et de téléphone.

Une situation délicate qui a conduit la préfecture à déclencher dimanche 30 juin sa cellule de crise. Cette dernière a notamment permis d’acheminer de l’eau potable dans l’Est, eau qui a été « distribuée sur place aux personnes âgées et fragiles » précise à Guyaweb le maire de la commune Georges Elfort.

Joint par téléphone ce mercredi matin, l’édile décrit une situation « toujours fragile » et des habitants « fatigués« . « C’est stressant de ne pas avoir d’électricité et d’eau potable pendant plusieurs jours, mais la population fait preuve de maturité » indique Georges Elfort qui, privé d’électricité, de téléphone et d’eau courante, a été contraint de fermer les services publics de la Ville. Les écoles ont aussi été fermées « pour des raisons d’hygiène » jusqu’aux début des vacances scolaires, soit ce vendredi 5 juillet. La mairie et la Communauté de communes de l’Est guyanais sont également restées portes closes, tout comme la Maison France-Services, et le resteront tant que la stabilité du réseau ne sera pas effective.

Le maire a d’ailleurs passé la consigne à ses équipes de ne pas allumer les ordinateurs de la collectivité tant que la stabilité du réseau n’est pas rétablie. « Ils prennent des chocs du fait des coupures à répétition. Nos appareils souffrent donc on ne les allume pas » précise Georges Elfort qui attend « une réparation durable ».

Outre les services publics, la population a été directement impactée par ces coupures prolongées, tout comme les commerces de la commune : électroménager endommagé, denrées alimentaires impropres à la consommation…

Le réseau de distribution en cause

Dans son dernier état des lieux diffusé ce mercredi à 11h30, EDF indique que l’électricité est revenue progressivement à Saint-Georges depuis lundi après-midi et que, désormais, « l’alimentation de la commune fonctionne habituellement, c’est-à-dire avec la centrale biomasse bois comme outil de production principal« . Une quinzaine de techniciens ont été dépêchés sur place et du matériel de réparation a été acheminé par hélicoptère.

Néanmoins, le réseau reste instable. Mardi, lors de travaux pour tenter de coupler le réseau de distribution à la centrale biomasse, des « problèmes d’alimentation » ont eu lieu de 12h à 16h. Depuis, EDF assure que le raccordement de la centrale Abiodis au réseau est opérationnel et dans un mode de fonctionnement normal, « à l’exception de deux zones » pour lesquelles les travaux réseau sont encore en cours ce mercredi. Ces zones sont, en attendant, alimentées « par des groupes électrogènes » précise EDF.

D’après l’électricien, la panne de samedi est due à un « double défaut » sur la ligne électrique moyenne tension qui relie la centrale biomasse d’Abiodis à Saint-Georges-de-l’Oyapock. Ce n’est donc pas le système de production de la centrale biomasse qui est en cause mais, comme souvent en Guyane, le réseau de distribution de l’électricité.

D’après le maire de la commune, EDF aurait promis il y a quelques années suite à un black-out du même acabit de doubler la ligne afin d’avoir une solution de repli en cas de panne importante. Visiblement, cette promesse n’a pas été tenue. Afin de faire toute la lumière sur la défaillance actuelle, le maire de Saint-Georges a exigé d’EDF de lui fournir un état détaillé de la panne pour comprendre ce qu’il s’est passé. Georges Elfort pense « qu’un sabotage, une intervention humaine » est à l’origine de la panne.

Par ailleurs, dans son ultime communiqué, EDF indique préparer le calcul des indemnisations qui seront versées aux clients particuliers et professionnels « dès que la stabilité du système électrique sera confirmée« .

Photo de Une : Saint-Georges de l’Oyapock a été privée d’électricité de samedi à lundi. Le courant est depuis revenu progressivement mais pas pour tous les quartiers de la ville. En revanche, l’eau courante, coupée dimanche, est de retour depuis mardi 2 juillet © Archives Guyaweb

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

1 commentaires

  • Frog

    Après les iguanes de l’OUEST voilà les castors de l’EST qui ce coup çi rongent les poteaux ! C’est un complot de la faune de Guyane !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

CTG : adoption du budget additionnel et du nouveau Contrat de convergence et de transformation 2024-2027

Pour la dernière assemblée plénière de la Collectivité territoriale de Guyane avant la pause politique des grandes vacances, les conseillers territoriaux ont surtout parlé finances ce jeudi 11 ...

3 ans de prison ferme avec maintien en détention pour Arthur Maxwell qui entre février et juin 2018 a déposé 161 dossiers d’étrangers en situation irrégulière

Arthur Maxwell, bientôt 44 ans, qui ne s'était pas présenté au procès de 1ère instance le 25 janvier, a écopé d'une peine plus sévère en appel : 3 ans de prison. Il est auto-entrepreneur ...

Ariane 6 : un lancement pour l’Histoire

Ce mardi 9 juillet à 16 heures, la toute première Ariane 6 de l’Histoire a décollé avec succès du Centre spatial guyanais de Kourou. L'aboutissement d'un programme lancé en 2014 qui ouvre une ...

[Live] : Jean-Victor Castor et Davy Rimane réélus députés de la Guyane

Les résultats définitifs sont connus, après les dépouillements dans les 22 communes de Guyane. Le député sortant Jean-Victor Castor soutenu par le Nouveau Front populaire recueille 14302 voix ...

Qui pour gouverner au lendemain des législatives ?

Arrivée en tête des élections législatives avec 182 député(e)s élu(e)s mais loin d'obtenir la majorité absolue à l'Assemblée nationale (289 sièges), la gauche, qui revendique les clefs de ...

Un coup de moins bien pour Gémima Joseph au meeting Diamond League à Paris, ça s’analyse alors qu’elle doublera 100 et 200 aux JO

Avec des conditions de vent défavorable (-2m/s), Gémima Joseph n'a réalisé que 11 s 43 à Paris au Diamond League hier. Une semaine après son doublé aux championnats de France sur 100 et 200 ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube